UE974 - Entre dispositifs techniques et dispositions sociales : Penser le rôle de l’innovation technique dans le champ des musiques populaires

Type d'UE
Initiation/introduction
Disciplines
Signes, formes, représentations, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Culture Esthétique Musique Pratiques Sociologie Techniques
Aires culturelles
Amériques Contemporain (anthropologie du, monde) Europe Transnational/transfrontières

Le descriptif sommaire n'est pas disponible / Programme non communiqué

Si la place de l’innovation technique est souvent minorée, voir occultée, dans l’analyse des mouvements artistiques et culturels au profit d’autres facteurs explicatifs (la structure du marché, les formes de régulation publique, l’influence d’acteurs majeurs – artistes, curateurs, collectionneurs, critiques, etc. - ), elle occupe pourtant une place centrale dans la genèse puis le développement des musiques « populaires ». Sophie Maisonneuve, par exemple, a bien montré comment s’établissait le lien entre les conventions qui, dès l’invention du gramophone, règlent les manières d’écouter la musique et les dispositifs techniques eux-mêmes. Marc Touché a, de façon similaire, étroitement associé la genèse et le développement du rock à l’électro-amplification, soulignant l’importance des microphones, amplificateurs, etc.

En nous appuyant sur l’analyse de différentes technologies emblématiques d’époques déterminées mais aussi d’esthétiques et de manières de jouer ou d’écouter, nous chercherons à préciser les enjeux que soulève l’innovation technique dans le champ des musiques populaires. En somme, nous partirons des artefacts – microphones, synthétiseurs, samplers, home studios, robots et programmes d’intelligence artificielle - pour tenter de produire une histoire socio-technique de ces musiques, de la seconde moitié du 20 ème siècle à l’actuelle décennie.

  • Arts, littératures et langages-Musique – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Philippe Le Guern [référent·e]   professeur des universités, Université Rennes 2 /
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Aucun planning disponible.


Intervenant·e·s


  • Philippe Le Guern [référent·e]   professeur des universités, Université Rennes 2 /

Planning


Aucun planning disponible.


Description


Type d'UE
Initiation/introduction
Disciplines
Signes, formes, représentations, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Culture Esthétique Musique Pratiques Sociologie Techniques
Aires culturelles
Amériques Contemporain (anthropologie du, monde) Europe Transnational/transfrontières

Le descriptif sommaire n'est pas disponible / Programme non communiqué

Si la place de l’innovation technique est souvent minorée, voir occultée, dans l’analyse des mouvements artistiques et culturels au profit d’autres facteurs explicatifs (la structure du marché, les formes de régulation publique, l’influence d’acteurs majeurs – artistes, curateurs, collectionneurs, critiques, etc. - ), elle occupe pourtant une place centrale dans la genèse puis le développement des musiques « populaires ». Sophie Maisonneuve, par exemple, a bien montré comment s’établissait le lien entre les conventions qui, dès l’invention du gramophone, règlent les manières d’écouter la musique et les dispositifs techniques eux-mêmes. Marc Touché a, de façon similaire, étroitement associé la genèse et le développement du rock à l’électro-amplification, soulignant l’importance des microphones, amplificateurs, etc.

En nous appuyant sur l’analyse de différentes technologies emblématiques d’époques déterminées mais aussi d’esthétiques et de manières de jouer ou d’écouter, nous chercherons à préciser les enjeux que soulève l’innovation technique dans le champ des musiques populaires. En somme, nous partirons des artefacts – microphones, synthétiseurs, samplers, home studios, robots et programmes d’intelligence artificielle - pour tenter de produire une histoire socio-technique de ces musiques, de la seconde moitié du 20 ème siècle à l’actuelle décennie.


Master


  • Arts, littératures et langages-Musique – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-