UE958 - Histoire du Japon moderne et contemporain : dynamiques et trajectoires d'une modernité


Planning


  • 105 bd Raspail
    Salle 13
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / bimensuel (1re/3e), jeudi 15:00-17:00
    du 5 novembre 2020 au 3 juin 2021


Description


Dernière modification : 4 septembre 2020 14:54

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Coloniales (études) Histoire Orientalisme
Aires culturelles
Asie Asie orientale Japon
Intervenant·e·s

En prenant comme point de départ une réflexion sur la périodisation historique, ce séminaire de recherches se penchera sur la construction d'une modernité japonaise entre l'époque d'Edo et l'avant-guerre. Les thématiques porteront en particulier sur la place à accorder à l'ère Meiji, et à réévaluer l'année 1868 comme moment-clé dans l'émergence du Japon moderne. Affranchi des bornes chronologiques classiques, le séminaire se donne pour ambition de faire émerger des pistes pour une nouvelle histoire de la modernisation de l'archipel. Il s'agira d'explorer la diversité de dynamiques locales et leurs rapports (ou pas) avec des échelles plus vastes, nationales, régionales, mondiale.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Séminaires de recherche – Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Pour tout renseignement, écrire à Guillaume Carré

Direction de travaux des étudiants

Sur rendez-vous

Réception des candidats

Sur rendez-vous

Pré-requis
-

Dernière modification : 4 septembre 2020 14:54

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Coloniales (études) Histoire Orientalisme
Aires culturelles
Asie Asie orientale Japon
Intervenant·e·s

En prenant comme point de départ une réflexion sur la périodisation historique, ce séminaire de recherches se penchera sur la construction d'une modernité japonaise entre l'époque d'Edo et l'avant-guerre. Les thématiques porteront en particulier sur la place à accorder à l'ère Meiji, et à réévaluer l'année 1868 comme moment-clé dans l'émergence du Japon moderne. Affranchi des bornes chronologiques classiques, le séminaire se donne pour ambition de faire émerger des pistes pour une nouvelle histoire de la modernisation de l'archipel. Il s'agira d'explorer la diversité de dynamiques locales et leurs rapports (ou pas) avec des échelles plus vastes, nationales, régionales, mondiale.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Séminaires de recherche – Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Pour tout renseignement, écrire à Guillaume Carré

Direction de travaux des étudiants

Sur rendez-vous

Réception des candidats

Sur rendez-vous

Pré-requis
-
  • 105 bd Raspail
    Salle 13
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / bimensuel (1re/3e), jeudi 15:00-17:00
    du 5 novembre 2020 au 3 juin 2021

En prenant comme point de départ une réflexion sur la périodisation historique ce séminaire de recherche s’est penché sur une histoire de la construction d’une modernité japonaise entre le Japon de l’époque d'Edo et l’avant-guerre. La réflexion a porté tout particulièrement sur la place à accorder à l’ère Meiji, afin de réévaluer l’année 1868 comme moment dans l’émergence du Japon moderne. Affranchi de bornes chronologiques classiques, le séminaire s’est donné pour ambition de faire émerger des pistes pour une nouvelle histoire du Japon moderne. Il s’est agi d’explorer la diversité de dynamiques locales et leur rapport (ou pas) avec des échelles plus vastes, nationales, régionales, mondiale.

5 novembre 2020 : Session introductive (collective)

19 novembre 2020 : Guillaume Carré (EHESS) - Construire le pouvoir dans le Japon prémoderne : quelques réflexions.

3 décembre 2020 : Rebekah Clements & Giuseppe Marino (Universitat Autònoma de Barcelona) - Jesuit Sources on the Imjin War: Introducing Relação do fim e remate que teve a guerra da Corea.

7 janvier 2021 : Noemi Godefroy (Inalco) - Commerce, conquête & concurrence. Penser les territoires aïnous au 18e siècle en perspective globale.

21 janvier 2021 : Grégoire Sastre (EHESS) - Institutions et acteurs : construction du renseignement japonais moderne.

4 février 2021 : Cyrian Pitteloud (EHESS) - Pollution minière et expertise environnementale à Meiji. L’affaire d’Ashio.

18 février 2021 : Présentation de travaux d’étudiants :

Abel Diarra, Valentin Dubanet, William Favre, Line Langlois Deschamps

4 mars 2021 : Aleksandra Kobiljski (EHESS) - Que fait l’histoire globale à l’histoire du Japon ?

18 mars 2021 : Victoria Lee (IEA/Université d'Ohio) - Engineering Microbial Control in Twentieth-Century Japan.

1er avril 2021 : Présentation de travaux d’étudiants :

Nicolas Barcikowsky, Yann Boulo, Nina Lauret, Alexis Markovitch

15 avril 2021 : Présentation de travaux d’étudiants :

Emma Mangin, Di Niu, Ryohei Ozaki, Harena Raveloarison

6 mai 2021 : Ann-Sophie Schoepfel (SciencePo) - Procès de Nuremberg et de Tôkyô.

20 mai 2021 : David Mervart (Madrid Autonoma) : The Strange Adventures of Don Francisco Pizarro in Japan: The First East-Asian History of the Americas.

3 juin 2021 : Présentation de travaux d’étudiants :

Rohan Geslouin, Benoit de Stabenrath, Nan Wang

Publications

Guillaume Carré 

  • « Mauvais argent et fausses enveloppes. Hétérogénéité et authenticité monétaires dans la principauté japonaise de Kaga au XVIIe siècle », Journal Asiatique 308/2, 2020, 22 p.
  • « Juingong Phari. Rethipheu wa Mereusie eui jakphum gwa Phari eui munhakjok sinhwa eui thansaeng », in Goryeo daehakkyo geurrobeor irbon yeonguweon / gugmunhag yeongu jaryogwan gongphyeon, Dong Ajia jisik eui gyoryu, Seoul, Yeonrag/Youkrack, 2021, p. 276-305.
  • « Au service secret de Sa Majesté le shogoun. Sur quelques lettres de Léon de Rosny retrouvées à Tokyo », in Noriko Berlinguez-Kono Patrick Beillevaire, Willy Van de Walle (dir.) Genèse des études japonaises en Europe : Autour du fonds Léon de Rosny. Lille, Presses universitaires du Septentrion, 2020, 30 p.

Cyrian Pitteloud

  • « La Commission d’enquête sur la pollution minière d’Ashio de 1897 et ses enjeux : du laissez-faire à la prise en main étatique d’une crise environnementale », CIPANGO n°23, 2020, 39 p.

Grégoire Sastre

  • « Histoire de la construction du renseignement japonais moderne (XIXe-XXe) », dans Histoire mondiale du renseignement, Tome 3 : Du premier empire à l’affaire Dreyfus (XIXe siècle), Eric Denécé et Patrick Brun (dir.), Centre de recherche français sur le renseignement, Ellipses, à paraître 2021.