UE955 - Race, droit et sciences sociales

Type d'UE
Séminaires collectifs de recherche
Disciplines
Droit et société, Philosophie et épistémologie, Sociologie
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Discrimination Droit, normes et société Épistémologie Post-coloniales (études) Racismes et races
Aires culturelles
Afrique Amériques Asie Europe France

Le séminaire vise à discuter les théories critiques de la race telles qu’elles sont développées en droit et dans les sciences sociales. L’objectif est de proposer une lecture des sciences sociales et du droit à l’aune d’un concept critique de race – entendu ici comme une construction sociale. Il s’agit tout d’abord de revenir sur le concept a priori controversé de « race » et la possibilité d’en faire un usage scientifiquement valide, en revenant sur les textes fondateurs de la Critical Race Theory. Il s’agit ensuite de mobiliser les cadres théoriques de la CRT pour analyser le droit et les usages du droit, dans les situations coloniales et postcoloniales.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

  • Silyane Larcher [référent·e]   chargée de recherche, CNRS / Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS)
  • Abdellali Hajjat   chargé de cours, Université libre de Bruxelles, Belgique /
  • Lionel Zevounou   maître de conférences, Université Paris Nanterre /
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Ouvert à tou·te·s les étudiant·e·s de master, doctorant·e·s et chercheur·e·s en droit et en sciences sociales, ce séminaire est conçu comme un atelier de recherche. Il est attendu des participant·e·s un certain nombre de lectures obligatoires préalables. Le programme sera communiqué lors de la première séance. 

Pour assurer la qualité des échanges le séminaire est limité à 15 participant·e·s. L’inscription est obligatoire.

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis

L'inscription se fait sur la base d’une lettre de motivation présentant l’intérêt du séminaire en lien avec un projet de recherche. Date limite de réception : 30 novembre 2020.

Aucun planning disponible.


Intervenant·e·s


  • Silyane Larcher [référent·e]   chargée de recherche, CNRS / Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS)
  • Abdellali Hajjat   chargé de cours, Université libre de Bruxelles, Belgique /
  • Lionel Zevounou   maître de conférences, Université Paris Nanterre /

Planning


Aucun planning disponible.


Description


Type d'UE
Séminaires collectifs de recherche
Disciplines
Droit et société, Philosophie et épistémologie, Sociologie
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Discrimination Droit, normes et société Épistémologie Post-coloniales (études) Racismes et races
Aires culturelles
Afrique Amériques Asie Europe France

Le séminaire vise à discuter les théories critiques de la race telles qu’elles sont développées en droit et dans les sciences sociales. L’objectif est de proposer une lecture des sciences sociales et du droit à l’aune d’un concept critique de race – entendu ici comme une construction sociale. Il s’agit tout d’abord de revenir sur le concept a priori controversé de « race » et la possibilité d’en faire un usage scientifiquement valide, en revenant sur les textes fondateurs de la Critical Race Theory. Il s’agit ensuite de mobiliser les cadres théoriques de la CRT pour analyser le droit et les usages du droit, dans les situations coloniales et postcoloniales.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Ouvert à tou·te·s les étudiant·e·s de master, doctorant·e·s et chercheur·e·s en droit et en sciences sociales, ce séminaire est conçu comme un atelier de recherche. Il est attendu des participant·e·s un certain nombre de lectures obligatoires préalables. Le programme sera communiqué lors de la première séance. 

Pour assurer la qualité des échanges le séminaire est limité à 15 participant·e·s. L’inscription est obligatoire.

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis

L'inscription se fait sur la base d’une lettre de motivation présentant l’intérêt du séminaire en lien avec un projet de recherche. Date limite de réception : 30 novembre 2020.