UE891 - Du sol à l'assiette : histoire environnementale des transformations de l'agriculture européenne au XXe siècle

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Agriculture Alimentation Histoire environnementale
Aires culturelles
Asie centrale Europe Europe centrale et orientale Russie

Margot Lyautey (doctorante EHESS) est membre de l'équipe de coordination du séminaire

Les agricultures européennes ont connu des bouleversements très profonds au XXe siècle : spécialisation et concentration d’un nombre toujours plus faible d’exploitants travaillant des surfaces et des cheptels toujours plus grands ; industrialisation (machinisme, chimie, génie génétique) de tous les processus, de la sélection à la transformation en passant par la production ; poids toujours croissant de l’expertise agronomique, commerciale, assurantielle et bancaire extérieure à l’exploitation. De même, les habitudes alimentaires ont drastiquement évolué, sous l’influence de l’industrie alimentaire, vers une nourriture plus carnée, grasse et sucrée et toujours plus transformée. Combattues par des mouvements politiques, des scientifiques, des activistes et des associations de consommateurs, ces transformations n’ont pas éradiqué de nombreuses pratiques agricoles et alimentaires alternatives, dont certaines ont donné naissance à des filières économiques nouvelles.

Mais le XXe siècle européen est aussi celui des carences alimentaires et des famines. Surproduction et privation, malbouffe et faim, modernisme et arriération ne se succèdent pas seulement ; ils sont souvent concomitants, non seulement pendant les périodes de guerre et de conflit du premier XXe siècle, mais aussi entre un Ouest d’abondance et un Est de pénurie.

Ce séminaire propose d’étudier ces bouleversements et ces contradictions comme affectant autant les corps, les organismes et les écosystèmes que les sociétés et l’économie rurales. En prenant appui sur nos propres travaux et sur l’historiographie, nous adoptons comme objets principaux d’enquête les sols, les organismes et les corps. Ces choses environnantes et intimes, nous y accédons en historisant leur objectivation dans des systèmes savoirs et leur modification par l’intervention technique : par exemple, expertise agronomique et sélection variétale et animale, lutte contre les adventices et développement de la chimie, nutritionnisme et industrie agrolimentaire. L’Europe est prise dans son extension maximale, de l’Europe atlantique jusqu’aux portes de l’Asie centrale, et dans ses extensions coloniales. Cette définition géographique large fait dialoguer plusieurs aires culturelles par-delà le « rideau de fer ». Elle se décline dans des contextes précis qui sont ceux du Royaume-Uni, de la France, de l’Allemagne (et de leurs empires), de l’Ukraine, de la Russie et du Kazakhstan. Cet enracinement dans des terrains bien maîtrisé permet d’envisager sereinement la comparaison et l’étude des circulations transnationales des modèles agraires et alimentaires.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Savoirs en sociétés-Études environnementales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu, fiche de lecture
  • Marc Elie [référent·e]   chargé de recherche, CNRS / Centre d'études des mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC)
  • Céline Pessis   contrat postdoctoral, IFRIS /
  • Marin Coudreau   jeune docteur, EHESS / Centre d'études des mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC)
Contacts additionnels
mlyautey@gmail.com
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats

Les personnes intéressées sont invités à contacter par courriel les organisateurs

Pré-requis
-

Aucun planning disponible.


Intervenant·e·s


  • Marc Elie [référent·e]   chargé de recherche, CNRS / Centre d'études des mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC)
  • Céline Pessis   contrat postdoctoral, IFRIS /
  • Marin Coudreau   jeune docteur, EHESS / Centre d'études des mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC)

Planning


Aucun planning disponible.


Description


Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Agriculture Alimentation Histoire environnementale
Aires culturelles
Asie centrale Europe Europe centrale et orientale Russie

Margot Lyautey (doctorante EHESS) est membre de l'équipe de coordination du séminaire

Les agricultures européennes ont connu des bouleversements très profonds au XXe siècle : spécialisation et concentration d’un nombre toujours plus faible d’exploitants travaillant des surfaces et des cheptels toujours plus grands ; industrialisation (machinisme, chimie, génie génétique) de tous les processus, de la sélection à la transformation en passant par la production ; poids toujours croissant de l’expertise agronomique, commerciale, assurantielle et bancaire extérieure à l’exploitation. De même, les habitudes alimentaires ont drastiquement évolué, sous l’influence de l’industrie alimentaire, vers une nourriture plus carnée, grasse et sucrée et toujours plus transformée. Combattues par des mouvements politiques, des scientifiques, des activistes et des associations de consommateurs, ces transformations n’ont pas éradiqué de nombreuses pratiques agricoles et alimentaires alternatives, dont certaines ont donné naissance à des filières économiques nouvelles.

Mais le XXe siècle européen est aussi celui des carences alimentaires et des famines. Surproduction et privation, malbouffe et faim, modernisme et arriération ne se succèdent pas seulement ; ils sont souvent concomitants, non seulement pendant les périodes de guerre et de conflit du premier XXe siècle, mais aussi entre un Ouest d’abondance et un Est de pénurie.

Ce séminaire propose d’étudier ces bouleversements et ces contradictions comme affectant autant les corps, les organismes et les écosystèmes que les sociétés et l’économie rurales. En prenant appui sur nos propres travaux et sur l’historiographie, nous adoptons comme objets principaux d’enquête les sols, les organismes et les corps. Ces choses environnantes et intimes, nous y accédons en historisant leur objectivation dans des systèmes savoirs et leur modification par l’intervention technique : par exemple, expertise agronomique et sélection variétale et animale, lutte contre les adventices et développement de la chimie, nutritionnisme et industrie agrolimentaire. L’Europe est prise dans son extension maximale, de l’Europe atlantique jusqu’aux portes de l’Asie centrale, et dans ses extensions coloniales. Cette définition géographique large fait dialoguer plusieurs aires culturelles par-delà le « rideau de fer ». Elle se décline dans des contextes précis qui sont ceux du Royaume-Uni, de la France, de l’Allemagne (et de leurs empires), de l’Ukraine, de la Russie et du Kazakhstan. Cet enracinement dans des terrains bien maîtrisé permet d’envisager sereinement la comparaison et l’étude des circulations transnationales des modèles agraires et alimentaires.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Savoirs en sociétés-Études environnementales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu, fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
mlyautey@gmail.com
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats

Les personnes intéressées sont invités à contacter par courriel les organisateurs

Pré-requis
-