UE862 - Sociologie des classes populaires dans le Japon contemporain


Planning


  • 54 bd Raspail
    Salle A07_37
    54 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / mensuel (3e), vendredi 14:00-17:00
    du 16 octobre 2020 au 21 mai 2021

    La séance du vendredi 15 janvier 2021 14:00-17:00 se déroulera dans l'amphithéâtre François-Furet (105 bd Raspail 75006 Paris)


Description


Dernière modification : 7 septembre 2020 11:16

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Méthodes et techniques des sciences sociales, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie urbaine Anthropologie visuelle Cinéma Classes sociales Collectifs Dynamiques sociales Enquêtes Espace Ethnographie Méthodes et techniques des sciences sociales Pratiques Sociologie Spatialisation, territoires Temps/temporalité Travail Urbaines (études) Ville
Aires culturelles
Asie Asie orientale Japon
Intervenant·e·s

Ce séminaire poursuit le travail initié en 2019-2020 sur les structurations et recompositions des classes populaires dans le Japon contemporain, analysées à partir d’une enquête ethnographique de 5 ans (2012-2017) dans un quartier populaire de Tokyo. Cette année, un accent particulier sera mis sur les aspects méthodologiques de l’enquête et de sa restitution écrite ou filmique. Avant chaque séance, les étudiant⋅e⋅s devront lire un ou deux textes brefs (articles ou chapitres d’ouvrage, en anglais ou en français) ou visualiser un film. Ils feront ensuite l’objet d’une discussion collective.

Programme des séances

16 octobre : Les classes populaires au Japon : bilan des acquis du premier volet du séminaire et questions.

Coulisses

20 novembre : Les lieux et les temps de la recherche : imaginer des dispositifs d’enquête.

18 décembre : Écrire/filmer la vie quotidienne. (1) État des lieux.

15 janvier : Écrire/filmer la vie quotidienne. (2) Du côté du documentaire. Projection-débat avec Yoko Yamamoto, réalisatrice du documentaire Vivre dans un parc.

19 février : Écrire/filmer la vie quotidienne. (3) Pour une sociologie narrative. Présentation-débat avec Jean-François Laé, sociologue et auteur
notamment de Deux générations dans la débine (avec Numa Murard).

Gros plan : les quartiers d’habitat social

19 mars : Vies matérielles.

16 avril : Collectifs. (1) Associations d’immeuble : autonomie et hétéronomie en milieu populaire.

21 mai : Collectifs. (2) Sociabilités institutionnelles : religion et politique.


Master


  • Séminaires de recherche – Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Sociologie – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral
  • Séminaires de recherche – Territoires, espaces, sociétés – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Dernière modification : 7 septembre 2020 11:16

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Méthodes et techniques des sciences sociales, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie urbaine Anthropologie visuelle Cinéma Classes sociales Collectifs Dynamiques sociales Enquêtes Espace Ethnographie Méthodes et techniques des sciences sociales Pratiques Sociologie Spatialisation, territoires Temps/temporalité Travail Urbaines (études) Ville
Aires culturelles
Asie Asie orientale Japon
Intervenant·e·s

Ce séminaire poursuit le travail initié en 2019-2020 sur les structurations et recompositions des classes populaires dans le Japon contemporain, analysées à partir d’une enquête ethnographique de 5 ans (2012-2017) dans un quartier populaire de Tokyo. Cette année, un accent particulier sera mis sur les aspects méthodologiques de l’enquête et de sa restitution écrite ou filmique. Avant chaque séance, les étudiant⋅e⋅s devront lire un ou deux textes brefs (articles ou chapitres d’ouvrage, en anglais ou en français) ou visualiser un film. Ils feront ensuite l’objet d’une discussion collective.

Programme des séances

16 octobre : Les classes populaires au Japon : bilan des acquis du premier volet du séminaire et questions.

Coulisses

20 novembre : Les lieux et les temps de la recherche : imaginer des dispositifs d’enquête.

18 décembre : Écrire/filmer la vie quotidienne. (1) État des lieux.

15 janvier : Écrire/filmer la vie quotidienne. (2) Du côté du documentaire. Projection-débat avec Yoko Yamamoto, réalisatrice du documentaire Vivre dans un parc.

19 février : Écrire/filmer la vie quotidienne. (3) Pour une sociologie narrative. Présentation-débat avec Jean-François Laé, sociologue et auteur
notamment de Deux générations dans la débine (avec Numa Murard).

Gros plan : les quartiers d’habitat social

19 mars : Vies matérielles.

16 avril : Collectifs. (1) Associations d’immeuble : autonomie et hétéronomie en milieu populaire.

21 mai : Collectifs. (2) Sociabilités institutionnelles : religion et politique.

  • Séminaires de recherche – Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Sociologie – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral
  • Séminaires de recherche – Territoires, espaces, sociétés – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-
  • 54 bd Raspail
    Salle A07_37
    54 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / mensuel (3e), vendredi 14:00-17:00
    du 16 octobre 2020 au 21 mai 2021

    La séance du vendredi 15 janvier 2021 14:00-17:00 se déroulera dans l'amphithéâtre François-Furet (105 bd Raspail 75006 Paris)

La première année (2019-2020) du séminaire avait tenté de brosser un portrait pluriel des classes populaires contemporaines au Japon en en présentant différents aspects structurants (inscription territoriale, travail, lignes de fractures) puis en s’arrêtant plus longuement sur deux cas d’étude : les quartiers d’habitat social (politiques publiques de logement, parcours de vie des résidents et instances de vie collective) et les villages de tentes installés dans des parcs du nord-est de Tokyo (travailleurs journaliers et sans-abrisme, organisation de la vie au quotidien).
Pour sa deuxième année, le séminaire a d’abord cherché à porter le regard du côté des coulisses de l’enquête et de sa restitution, écrite ou filmique. Ont ainsi été passés en revue divers dispositifs d’enquête mobilisés en milieu populaire et mis en lumière leurs apports et leurs points aveugles. On a examiné ensuite différentes tentatives, textuelles (Olivier Schwartz, Marie-Christine Pouchelle…) ou filmiques (Tsuchimoto Noriaki, Ogawa Shinsuke, Satō Makoto…), de représentation de la vie quotidienne des classes populaires, avant de consacrer deux séances à un échange plus approfondi avec deux « praticiens », la documentariste japonaise Yoko Yamamoto autour de son film Vivre dans un parc, puis le sociologue français Jean-François Laé sur la sociologie narrative et le livre co-écrit avec Numa Murard, Deux générations dans la débine (2012).
La deuxième partie du séminaire s’est centrée sur les quartiers d’habitat social japonais, avec comme bases les données collectées lors d’une enquête ethnographique de 5 ans (2012-2017) et des travaux d’autres chercheurs et chercheuses. L’analyse de données empiriques liées à un grand ensemble d’habitat social particulier (vies matérielles, collectifs et sociabilités institutionnelles) a été appréhendée en dialogue avec d’autres types de matériaux, de type épistémologiques ou historiques. Ainsi, la présentation concrète des histoires de vie de quelques résidents des HLM a été associé à une discussion sur l’approche biographique en sociologie mobilisant les travaux de Daniel Bertaux, Pierre Bourdieu, Nathalie Heinich ou Numa Murard. La description du fonctionnement et des dynamiques de l’association d’immeuble a été réinscrite dans l’histoire plus large des associations de quartier (chōnaikai ou jichikai), dans les grands ensembles et au-delà, entre autogestion et contrôle social.

Publications

Séminaire animé par une chargée de recherche CNRS et un docteur de l’EHESS.