UE84 - Richesse et redistribution : capitalisme et politique aux États-Unis


Planning


  • 105 bd Raspail
    Salle 12
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / bimensuel (1re/3e), jeudi 15:00-17:00
    du 5 novembre 2020 au 6 mai 2021


Description


Dernière modification : 8 avril 2021 10:38

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Action publique Administration Capitalisme Citoyenneté Démocratie Économie politique État et politiques publiques Histoire économique et sociale Mouvements sociaux Politique Politiques publiques
Aires culturelles
Amérique du Nord
Intervenant·e·s
  • Nicolas Barreyre [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Centre d'études nord-américaines (MONDA-CENA)

Aux États-Unis, les débats politiques ont, depuis quelques années, remis en cause un consensus libéral qui semblait s’être imposé dans les années 1990, à la faveur de la chute du communisme et du tournant post-reaganien du parti démocrate. Des mouvements sociaux comme Occupy Wall Street et le Tea Party, les surprises électorales comme la forte campagne aux primaires de Bernie Sanders ou l’élection de Donald Trump en 2016, et l’exacerbation politique récente (campagnes racistes, manifestations armées dans des enceintes législatives, effondrement de normes politiques ou légales que beaucoup pensaient partagées et robustes), ont refait surgir depuis une quinzaine d’années la question des inégalités économiques, de la production de richesses et de sa juste distribution, et par-dessus tout du rôle de l’État pour réguler ces problèmes.

Dans le prolongement des années précédentes, ce séminaire explore, dans leur profondeur historique, ces visions économiques antagonistes et leurs mises en œuvre politique. S’appuyant notamment sur deux historiographies en plein renouveau – l’histoire de l’État et l’histoire du capitalisme – nous étudierons la place changeante de l’État dans la construction, la transformation, et la régulation de l’espace économique ; et la centralité des luttes politiques pour contrôler son rôle, le limiter, voire y échapper. Le séminaire alliera une veille historiographique, qui suivra l’évolution des débats entre historien∙nes sur ces thèmes aux États-Unis, et la poursuite du chantier de recherche poursuivi depuis plusieurs années sur les dettes publiques étatsuniennes, prisme qui nous permettra d’aborder concrètement et finement les mobilisations politiques et les transformations des rapports des citoyens au gouvernement et la démocratie.

5 novembre 2020 : Introduction : Faire une histoire politique des dettes publiques

19 novembre : Georges Clemenceau, observateur des États-Unis en sortie de guerre

3 décembre : Une dette patriotique et populaire : première perspective sur la dette de la guerre civile étatsunienne

17 décembre : Le moteur de la finance américaine : deuxième perspective sur la dette de la guerre civile

7 janvier 2021 : Christian Topalov (EHESS), « Mondes charitables à New York en 1900 : une cartographie des bourgeoisies urbaines »

21 janvier : Dette municipale et machine politique : le cas de New York

4 février : Dette municipale et concurrences de légitimité politique : le cas de Boston

4 mars : État, capitalisme, finance: une nouvelle histoire de la Reconstruction

18 mars : Dette municipale, investissements, pouvoir : le cas de Chicago

1er avril : L'importance méconnue des dettes municipales : considérations générales

6 mai : Conclusions provisoires


Master


  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Études politiques – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous

Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Compte rendu


Pour sa cinquième année, le séminaire s'est focalisé sur la question des dettes publiques étatsuniennes, recherche qui a fait l'objet de la majorité des séances, même si le séminaire a continué a explorer d'autres exemples du croisement entre politique et économique, et notamment entre démocratie et capitalisme, aux États-Unis.

Après une attention les années précédentes sur la dette fédérale, le séminaire a commencé cette année à étudier l'essor gigantesque des dettes municipales à la fin du XIXe siècle, en s'interrogeant sur la nouvelle économie politique qui met ainsi en avant le niveau local, mais aussi en traçant les effets institutionnels, fiscaux et politiques de ces investissements massifs. Les dettes municipales, dont le montant cumulé est quatre fois supérieur à la dette fédérale en 1913, prennent donc une place particulièrement importante dans une économie politique qui, aussi bien dans ses institutions publiques comme privées, se nationalise et se consolide à l'échelle continentale. En s'appuyant essentiellement sur de la littérature secondaire, cette première exploration a donc permis de poser de nouvelles questions, tout en formulant quelques hypothèses sur le rôle des dettes publiques − pluriel, donc − dans les transformations de l'État américain.

Publications
  • Avec Nicolas Delalande, A World of Public Debts: A Political History, New York, Palgrave Macmillan, 2020.
  • Avec Claire Lemercier, « The Unexceptional State: Rethinking the State in the Nineteenth Century (United States, France) », American Historical Review, vol. 126, n° 2, 2021.

Dernière modification : 8 avril 2021 10:38

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Action publique Administration Capitalisme Citoyenneté Démocratie Économie politique État et politiques publiques Histoire économique et sociale Mouvements sociaux Politique Politiques publiques
Aires culturelles
Amérique du Nord
Intervenant·e·s
  • Nicolas Barreyre [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Centre d'études nord-américaines (MONDA-CENA)

Aux États-Unis, les débats politiques ont, depuis quelques années, remis en cause un consensus libéral qui semblait s’être imposé dans les années 1990, à la faveur de la chute du communisme et du tournant post-reaganien du parti démocrate. Des mouvements sociaux comme Occupy Wall Street et le Tea Party, les surprises électorales comme la forte campagne aux primaires de Bernie Sanders ou l’élection de Donald Trump en 2016, et l’exacerbation politique récente (campagnes racistes, manifestations armées dans des enceintes législatives, effondrement de normes politiques ou légales que beaucoup pensaient partagées et robustes), ont refait surgir depuis une quinzaine d’années la question des inégalités économiques, de la production de richesses et de sa juste distribution, et par-dessus tout du rôle de l’État pour réguler ces problèmes.

Dans le prolongement des années précédentes, ce séminaire explore, dans leur profondeur historique, ces visions économiques antagonistes et leurs mises en œuvre politique. S’appuyant notamment sur deux historiographies en plein renouveau – l’histoire de l’État et l’histoire du capitalisme – nous étudierons la place changeante de l’État dans la construction, la transformation, et la régulation de l’espace économique ; et la centralité des luttes politiques pour contrôler son rôle, le limiter, voire y échapper. Le séminaire alliera une veille historiographique, qui suivra l’évolution des débats entre historien∙nes sur ces thèmes aux États-Unis, et la poursuite du chantier de recherche poursuivi depuis plusieurs années sur les dettes publiques étatsuniennes, prisme qui nous permettra d’aborder concrètement et finement les mobilisations politiques et les transformations des rapports des citoyens au gouvernement et la démocratie.

5 novembre 2020 : Introduction : Faire une histoire politique des dettes publiques

19 novembre : Georges Clemenceau, observateur des États-Unis en sortie de guerre

3 décembre : Une dette patriotique et populaire : première perspective sur la dette de la guerre civile étatsunienne

17 décembre : Le moteur de la finance américaine : deuxième perspective sur la dette de la guerre civile

7 janvier 2021 : Christian Topalov (EHESS), « Mondes charitables à New York en 1900 : une cartographie des bourgeoisies urbaines »

21 janvier : Dette municipale et machine politique : le cas de New York

4 février : Dette municipale et concurrences de légitimité politique : le cas de Boston

4 mars : État, capitalisme, finance: une nouvelle histoire de la Reconstruction

18 mars : Dette municipale, investissements, pouvoir : le cas de Chicago

1er avril : L'importance méconnue des dettes municipales : considérations générales

6 mai : Conclusions provisoires

  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Études politiques – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous

Réception des candidats
-
Pré-requis
-
  • 105 bd Raspail
    Salle 12
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / bimensuel (1re/3e), jeudi 15:00-17:00
    du 5 novembre 2020 au 6 mai 2021

Pour sa cinquième année, le séminaire s'est focalisé sur la question des dettes publiques étatsuniennes, recherche qui a fait l'objet de la majorité des séances, même si le séminaire a continué a explorer d'autres exemples du croisement entre politique et économique, et notamment entre démocratie et capitalisme, aux États-Unis.

Après une attention les années précédentes sur la dette fédérale, le séminaire a commencé cette année à étudier l'essor gigantesque des dettes municipales à la fin du XIXe siècle, en s'interrogeant sur la nouvelle économie politique qui met ainsi en avant le niveau local, mais aussi en traçant les effets institutionnels, fiscaux et politiques de ces investissements massifs. Les dettes municipales, dont le montant cumulé est quatre fois supérieur à la dette fédérale en 1913, prennent donc une place particulièrement importante dans une économie politique qui, aussi bien dans ses institutions publiques comme privées, se nationalise et se consolide à l'échelle continentale. En s'appuyant essentiellement sur de la littérature secondaire, cette première exploration a donc permis de poser de nouvelles questions, tout en formulant quelques hypothèses sur le rôle des dettes publiques − pluriel, donc − dans les transformations de l'État américain.

Publications
  • Avec Nicolas Delalande, A World of Public Debts: A Political History, New York, Palgrave Macmillan, 2020.
  • Avec Claire Lemercier, « The Unexceptional State: Rethinking the State in the Nineteenth Century (United States, France) », American Historical Review, vol. 126, n° 2, 2021.