UE829 - Mondes sahariens : sources, espaces, sociétés, VIIIe-XIXe siècle


Planning


  • 96 bd Raspail
    Salle de réunion de l'IISMM (1er étage)
    96 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / mensuel (indifférent), vendredi 11:00-13:00
    du 16 octobre 2020 au 11 juin 2021


Description


Dernière modification : 2 avril 2021 15:11

Type d'UE
Séminaires de centre
Centres
Institut d'études de l'Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM)
Disciplines
Anthropologie historique, Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Archéologie, Histoire
Page web
https://saharamed.hypotheses.org/225 
Langues
français
Mots-clés
Architecture Archives Circulations Codicologie Coloniales (études) Culture matérielle Droit, normes et société Histoire culturelle Histoire du droit Histoire du livre Histoire économique et sociale Histoire environnementale Histoire intellectuelle Islam Moyen Âge/Histoire médiévale Rurales (études)
Aires culturelles
Afrique Arabe (monde) Maghreb Méditerranéens (mondes) Musulmans (mondes) Sahara Sahel
Intervenant·e·s

Agnès Charpentier (CNRS, UMR 8167), Ingrid Houssaye-MichienziI (CNRS, UMR 8167)

Avec le soutien du programme Emergence(s) : Repenser le Sahara médiéval (CNRS, Mairie de Paris)

Ce séminaire est consacré à l’étude des espaces sahariens à l’époque islamique (périodes médiévales et modernes avant les processus de colonisation). Son originalité réside dans l’aire chrono-culturelle abordée puisque le Sahara aux périodes historiques constitue encore un angle mort de la recherche en sciences humaines et sociales, trop ancien ou trop récent pour entrer dans la grille de lecture des néolithiciens et des contemporanéistes, qui sont aujourd’hui les principaux acteurs de la recherche dans la région, et trop excentré et marginal pour les médiévistes étudiant le bassin méditerranéen ou le monde africain. Depuis 2015, ce séminaire s’attache à penser le Sahara médiéval comme un espace à l’identité historique propre et pas uniquement comme la marge d’autres entités historiques plus célèbres et mieux documentées (les Etats nord-africains ou les Empires sahéliens). Pour cela, il confronte les études et les perspectives de différentes disciplines (histoire, archéologie, linguistique, anthropologie, archéosciences, histoire des arts) en faisant la part belle à l’actualité de la recherche afin de créer une dynamique de réflexion commune et de participer à fédérer un groupe de chercheurs et d’amateurs spécialistes du Sahara.

D’une durée de 2 h, l’atelier se déroule à une fréquence mensuelle chaque 2e vendredi du mois, de 11 h à 13 h.

La séance du 9 octobre 2020 est reportée au 16 octobre 2020, salle 8, 105 bd Raspail 75006 Paris.

La séance du 8 janvier 2021 est reportée au 15 janvier 2021, salle de réunion de l'IISMM, 96 bd Raspail 75006 Paris.

La séance du 11 juin 2021 se déroulera en salle 2, 105 bd Raspail 75006 Paris.


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Dernière modification : 2 avril 2021 15:11

Type d'UE
Séminaires de centre
Centres
Institut d'études de l'Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM)
Disciplines
Anthropologie historique, Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Archéologie, Histoire
Page web
https://saharamed.hypotheses.org/225 
Langues
français
Mots-clés
Architecture Archives Circulations Codicologie Coloniales (études) Culture matérielle Droit, normes et société Histoire culturelle Histoire du droit Histoire du livre Histoire économique et sociale Histoire environnementale Histoire intellectuelle Islam Moyen Âge/Histoire médiévale Rurales (études)
Aires culturelles
Afrique Arabe (monde) Maghreb Méditerranéens (mondes) Musulmans (mondes) Sahara Sahel
Intervenant·e·s

Agnès Charpentier (CNRS, UMR 8167), Ingrid Houssaye-MichienziI (CNRS, UMR 8167)

Avec le soutien du programme Emergence(s) : Repenser le Sahara médiéval (CNRS, Mairie de Paris)

Ce séminaire est consacré à l’étude des espaces sahariens à l’époque islamique (périodes médiévales et modernes avant les processus de colonisation). Son originalité réside dans l’aire chrono-culturelle abordée puisque le Sahara aux périodes historiques constitue encore un angle mort de la recherche en sciences humaines et sociales, trop ancien ou trop récent pour entrer dans la grille de lecture des néolithiciens et des contemporanéistes, qui sont aujourd’hui les principaux acteurs de la recherche dans la région, et trop excentré et marginal pour les médiévistes étudiant le bassin méditerranéen ou le monde africain. Depuis 2015, ce séminaire s’attache à penser le Sahara médiéval comme un espace à l’identité historique propre et pas uniquement comme la marge d’autres entités historiques plus célèbres et mieux documentées (les Etats nord-africains ou les Empires sahéliens). Pour cela, il confronte les études et les perspectives de différentes disciplines (histoire, archéologie, linguistique, anthropologie, archéosciences, histoire des arts) en faisant la part belle à l’actualité de la recherche afin de créer une dynamique de réflexion commune et de participer à fédérer un groupe de chercheurs et d’amateurs spécialistes du Sahara.

D’une durée de 2 h, l’atelier se déroule à une fréquence mensuelle chaque 2e vendredi du mois, de 11 h à 13 h.

La séance du 9 octobre 2020 est reportée au 16 octobre 2020, salle 8, 105 bd Raspail 75006 Paris.

La séance du 8 janvier 2021 est reportée au 15 janvier 2021, salle de réunion de l'IISMM, 96 bd Raspail 75006 Paris.

La séance du 11 juin 2021 se déroulera en salle 2, 105 bd Raspail 75006 Paris.

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-
  • 96 bd Raspail
    Salle de réunion de l'IISMM (1er étage)
    96 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / mensuel (indifférent), vendredi 11:00-13:00
    du 16 octobre 2020 au 11 juin 2021

Mondes sahariens : sources, espaces, sociétés (VIII-XIXe siècle)

Élise Voguet (IRHT-CNRS), Ingrid Houssaye-Michienzi, Agnès Charpentier, Chloé Capel (UMR 8167-CNRS)

Ce séminaire de l’IISMM, soutenu par le programme Émergence(s) « Repenser le Sahara médiéval (XIII-XVIe siècle) : documents connus, lectures inédites » (UMR 8167, ville de Paris, IISMM et IRHT) a réuni, cette année, 25 auditeurs en moyenne.

Ce séminaire s’attache à penser le Sahara médiéval comme un espace à l’identité historique propre et pas uniquement comme la marge d’autres entités historiques plus célèbres et mieux documentées (Maghreb, Sahel). Comme chaque année il a abordé des  thématiques variées, allant de l’histoire à l’hydraulique en passant par l’environnement et la botanique, mais aussi la médiation culturelle.

Quatre séances ont eu comme objet des traductions ou des analyses textuelles. Yassir Benhima, à partir de la traduction d’un texte diplomatique arabe inédit, éclaire l’implantation portugaise au nord du Sahara et ses relations avec les pouvoirs locaux au xvie siècle. Benoît Grévin, François-Xavier-Fauvelle et Ingrid Houssaye-Michienzi ont présenté leur travail de réédition de la lettre de Malfante, marchand italien du xve siècle traitant de la région de Tamentit au Touat. Cette nouvelle traduction, à laquelle les participants au séminaire ont apporté leur contribution, devrait être prochainement publiée et sera d’un grand apport pour la connaissance du commerce transsaharien. La communication d’Élise Voguet sur les Nawazīl d’al-Sijilmasī portait, elle aussi, sur cette région du Touat. L’étude de ce recueil de jurisprudences montre comment un cadi saharien du début du xve adapte les principes malékites au monde oasien, à l’image de ses réflexions sur la validité de la tenue de la prière du Vendredi ou de sa prise de position concernant le massacre des juifs du Touat. Judith Schlanger, enfin, a présenté les travaux menés sur la Geniza de Figuig découverte et partiellement prélevée en 2009. Si les manuscrits mis au jour sont récents (XIXe-XXe s.), il n’en demeure pas moins qu’ils témoignent des relations commerciales et religieuses entre la communauté de Figuig et les autres (celle de France par exemple) mais aussi des circulations de manuscrits entre l’Europe et Figuig au début du siècle.

La seconde thématique portait sur l’hydraulique, le peuplement et l’environnement. À travers l’exemple de Sijilmassa, Chloé Capel a montré quel pouvait être la corrélation entre les usages de l’hydraulique et le mode d’organisation du peuplement tout au long du MoyenÂge : elle a ainsi démontré comment une lecture hydraulique des paysages oasiens actuels ouvrait une fenêtre de lecture sur les structurations sociales passées de ces régions. Enfin Vincent Battesti a abordé la question de la constitution des oasis, du développement de la culture du dattier et de sa diffusion d’est en ouest grâce au commerce et aux routes sahariennes. Ses travaux sur les pratiques culturales dans l’oasis de Siwa ont mis en lumière l’agro-biodiversité des oasis conçue pour une production d’exportation.

Enfin deux communications ont porté sur l’interprétation du Sahara à l’époque contemporaine et sur la manière de le présenter au grand public. Agnès Charpentier a présenté comment des informations sur l’architecture et l’aménagement urbains des localités sahariennes en Algérie pouvaient être déduits des rapports des Bureaux Arabes comme de ceux des expéditions coloniales au désert. Charles Grémont, enfin, a présenté les « coulisses » de l’exposition présentée à la Vieille Charité (Marseille) en 2019-2020 dont il était co-commissaire et détaillé l’élaboration, et les difficultés, du parcours muséal.

Les organisatrices sont chacune intervenues dans d’autres séminaires ou colloques sur des thèmes en lien avec le projet Emergence(s). On peut signaler la publication du numéro 149|2021 de la REMMM Le Sahara précolonial des sociétés en archipel ? sous la direction de C. Aillet, C. Capel et É. Voguet dans lequel plusieurs articles sont signés par les membres de l’équipe et l’organisation d’un atelier sur Le Sahara médiéval, espaces d’échanges et de circulations au sein du 4e congrès des études sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans en juin-juillet 2021.

Publications

Numéro 149/2021 de la REMMM : Le Sahara précolonial des sociétés en archipel ? sous la direction de C. Aillet, C. Capel et É. Voguet https://journals.openedition.org/remmm/14804