UE812 - Égo-documents dans le monde grec (XVIIIe-XXe siècle). Histoire, littérature, témoignage


Planning


  • 105 bd Raspail
    Salle 2
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / bimensuel (1re/3e), mercredi 19:00-21:00
    du 6 janvier 2021 au 16 juin 2021


Description


Dernière modification : 8 mars 2021 10:47

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Histoire culturelle Littérature Mémoire Shoah Témoignage
Aires culturelles
Europe sud-orientale Méditerranéens (mondes)
Intervenant·e·s

(le séminaire se tiendra en ligne et l’inscription se fait par la page ListSem: https://listsem.ehess.fr/)

https://zoom.us/j/98444402997?pwd=QitrWFFyQnVLUVlJQnVCem02Z282dz09

Bien avant d’être traités par l’historiographie, tous les événements marquants de l’histoire de la Grèce moderne – guerre d’indépendance (1821-1830), guerre « maudite » de 1897, guerre gréco-turque (1919-1922) et expulsion des populations chrétiennes d’Asie Mineure, Première et Seconde guerre mondiale, génocide des juifs grecs, guerre civile (1946-1949), dictature des colonels (1967-1974) – ont été abordés dans des écrits se donnant à lire comme des récits d’expérience vécue. Pourquoi ces écrits personnels et/ou testimoniaux divers ‒ mémoires, autobiographies, journaux intimes, correspondances, chroniques, témoignages – ont-ils précédé l’histoire officielle ? Peut-on affirmer qu’ils ont constitué une sorte de « proto-histoire » des événements ? Dans quelle mesure peut-on considérer ces écrits personnels et/ou testimoniaux divers, qui sont autant d’ego-documents, comme des sources historiques ? Quelle est leur valeur documentaire et quelle peut être leur fonction comme « structures de transition entre la mémoire et l’histoire » (Paul Ricœur) ?

Genre hybride, longtemps relégué dans une position marginale par l’histoire-science aux côtés de l’autobiographie et d’autres écrits personnels a priori trop subjectifs pour être entièrement fiables, le témoignage fait l’objet d’un débat historique depuis près d’un demi-siècle. Plus proche de la micro-histoire et de l’histoire du quotidien que de l’histoire politique et sociale, il se prête à une approche interdisciplinaire et transnationale.

À partir de certains écrits personnels et testimoniaux considérés comme des classiques des lettres grecques modernes et d’autres exemples moins connus d’ego-documents produits durant une période commençant bien avant l’émergence de la figure du témoin et l’avènement de la littérature du témoignage au XXe siècle, ce séminaire se propose d’explorer des récits subjectifs accompagnant des moments importants de l’histoire du monde grec moderne, tout en abordant des questions méthodologiques liées aux spécificités du témoignage en tant qu’« acte judiciaire » (Primo Levi) et d’«exemple le plus parfait […] de ce que peut être la littérature » (Georges Perec).

PROGRAMME

6 janvier 2021 : Introduction à la thématique. Questions méthodologiques

20 janvier 2021 : La guerre d’indépendance grecque (1821-1830) vue par deux acteurs majeurs

3 février 2021 : Souvenirs de la Grèce indépendante

17 février 2021 : Anna Tabaki (Université d’Athènes) : « Etre femme et noble dans les Iles Ioniennes au XIXe siècle. Le journal intime d’une Zantiote »

3 mars 2021 : La guerre gréco-turque de 1897 au prisme des écrits de témoins français. Le cas de la Crète

17 mars 2021 : Francine Saint-Ramond (historienne) : « Les désorientés : expériences des soldats français aux Dardanelles et en Macédoine, 1915-1918 »

7 avril 2021 : La catastrophe d’Asie mineure (1922) au prisme des écrits personnels des survivants

14 avril 2021 : La mémoire collective des Grecs Pontiques. Témoignages de refugiés. Intervention d’Ourania Lampsidou (journaliste et écrivaine) : « L’autobiographie de mon père »

5 mai 2021 : Égo-documents sur l’Occupation en Grèce (1941-1944). Intervention de Gilles Ortlieb (écrivain et traducteur), Pages de journal de Georges Séféris

19 mai 2021 : Odette Varon-Vassard (historienne, Musée Juif de Grèce) : « Berry Nahmias, Cri pour le lendemain. Le livre et le parcours d’une femme emblématique pour la Shoah en Grèce »

2 juin 2021 : Christina Dounia (Université d’Athènes) : « Écrits personnels féminins de l’Entre-deux-guerres (Maria Polydouri et Dora Rosetti) »

16 juin 2021 : Bilan du séminaire

Sources

Général Macriyannis, Mémoires, trad. Denis Kohler, Albin Michel, 1987 ; Jean Capo d’Istria, Aperçu de ma carrière publique, depuis 1798 jusqu’à 1822, La Vouivre, 1999  

Nikolaos Dragoumis, Souvenirs historiques. Capo d’Istria, la régence, le règne d’Othon, trad. Jules Blancard, Firmin-Didot 1890

Elisabeth Moutzan-Martinengou, Autobiographie, Okeanida, 1999 (en grec) ; Anna Tabaki,  «Une voix féminine creusant le silence des préjugés sociaux. La noble zantiote Élisabeth Moutzan-Martinengou face à l’ère des Lumières», in Anne Coudreuse, Catriona Seth (dir.), Le Temps des femmes - Textes mémoriels des Lumières, Garnier, 2014, p. 251-270 

Journaux d’Émile-Honoré Destelle pendant l’occupation internationale de la Crète. 1897, http://site.destelle.free.fr/Site_Destelle/Crete0.html (trad. en grec: Émile-Honoré Destelle, Ημερολόγιο 1897, Héraklion, EKIM, 2018) ; Henri Turot, L'insurrection crétoise et la guerre gréco-turque, Hachette, 1898, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k937933f/f247.item

Francine Saint-Ramond, Les désorientés : expériences des soldats français aux Dardanelles et en Macédoine, 1915-1918, https://books.openedition.org/pressesinalco/20209?lang=de; cf. Marcelle Tinayre, « Un été à Salonique (avril-septembre 1916) », Revue des Deux Mondes, 37 (1917), https://fr.wikisource.org/wiki/Un_%C3%A9t%C3%A9_%C3%A0_Salonique_(avril-septembre_1916)/01 

Ilias Venezis, La grande pitié, Éditions du Pavois, [1945] ; Stratis Doukas, Histoire d’un prisonnier, Gingko, 2009

Ourania Lampsidou, L’autobiographie de mon père, Gavriilidis, 2014 (en grec) ;  Paschalis Kitromilidis (dir.), L’exode, tome 3, Témoignages des provinces du Pont intérieur, Centre d’études d’Asie-Mineure, 2013 (en grec) 

Georges Séféris, Pages de journal, 1925-1971, Mercure de France, 1988 ; cf. Roger Milliex, A l’école du peuple grec (1940-1944), Moulins, éditions du Beffroi, 1946 ; Roger Milliex (dir.), Hommage à la Grèce. Textes et témoignages français, Institut Français d’Athènes, 1979

Berry Nahmias A cry for tomorrow, Jacksonville, Bloch, 2011; Kravgi gia to avrio (en grec 1989, 2020) ; cf. O. Varon-Vassard, « Voix de femmes. Témoignages de jeunes filles grecques survivantes de la Shoah », Cahiers balkaniques, 43, 2015 ; Lisa Pinhas, Récit de l’enfer, transcription et notes Léa Micha, introduction Odette Varon-Vassard, Le Manuscrit, 2016 ; O. Varon-Vassard, Des sépharades aux Juifs Grecs. Histoire, mémoire et identité, Le Manuscrit, 2019 (« Le témoignage de Lisa Pinhas soixante dix ans après », p. 89-104).

Dora Rosetti, Les deux amantes, trad. Patricia Macé, Belles étrangères, 2017 ; I eromeni tis, Metaichmio, 2013 (en grec).

Bibliographie sélective

Jan Assmann, La mémoire culturelle. Écriture, souvenir et imaginaire politique dans les civilisations antiques, Aubier, 2010

François Bédarida, « La mémoire contre l'histoire », Esprit, 193 (mars 1998) 7-13 ; « L'Histoire, entre science et mémoire », Sciences humaines, 59 (mars 1996) 34-56.

Marc Bloch, « Critique historique et critique du témoignage », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 5, 1 (1950) 1-8 ; « Mémoire autobiographique et mémoire historique du passé éloigné », Enquête, 2 (1995) 59-79.

Jean Norton Cru, Du Témoignage, Les étincelles, 1929

François Dosse, « Entre histoire et mémoire : une histoire sociale de la mémoire », Raison présente (septembre 1998) 5-24 ; « La « tyrannie » de la mémoire », Trípodos, 25 (2009) 13-25.

Renaud Dulong, Le témoin oculaire. Les conditions sociales de l'attestation personnelle, Éd. de l’EHESS, 1998 

Christian Jouhaud, Dina Ribard et Nicolas Schapira, Histoire, littérature, témoignage. Écrire les malheurs du temps, Gallimard, 2009.

Maurice Halbwachs, La mémoire collective, PUF, 1950

François Hartog, Le témoin et l’historien, Gradhiva 27, 2000, p. 1-14 (https://www.oslo2000.uio.no/program/papers/m3a/m3a-hartog.pdf)

Nathalie Heinich, « Le témoignage, entre autobiographie et roman : la place de la fiction dans les récits de déportation », Mots, 56 (1998) 33-49.

Philippe Mesnard, Témoignage en résistance, Stock, 2007

Paul Ricoeur, La mémoire, l’histoire, l’oubli, Seuil, 2000

Tzvetan Todorov, « La mémoire devant l’histoire », Terrain. Revue d’ethnologie de l’Europe, 25, 1 (septembre 1995) 101-112

Annette Wieworka, L’ère du témoin, Plon 1998 ;

https://journals.openedition.org/edl/895#authors;

https://www.europe-revue.net/produit/n-1041-1042-temoigner-en-litterature-janv-fevrier-2016/


Master


  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

contact : Marie-Elisabeth Mitsou, par courriel

Direction de travaux des étudiants

par courriel sur rendez-vous

Réception des candidats

sur rendez-vous par courriel

Pré-requis

le séminaire est ouvert aux étudiant.e.s du Master, aux doctorant.e.s et aux auditeurs et auditrices libres. Connaissance du grec moderne souhaitée mais pas nécessaire

Dernière modification : 8 mars 2021 10:47

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Histoire culturelle Littérature Mémoire Shoah Témoignage
Aires culturelles
Europe sud-orientale Méditerranéens (mondes)
Intervenant·e·s

(le séminaire se tiendra en ligne et l’inscription se fait par la page ListSem: https://listsem.ehess.fr/)

https://zoom.us/j/98444402997?pwd=QitrWFFyQnVLUVlJQnVCem02Z282dz09

Bien avant d’être traités par l’historiographie, tous les événements marquants de l’histoire de la Grèce moderne – guerre d’indépendance (1821-1830), guerre « maudite » de 1897, guerre gréco-turque (1919-1922) et expulsion des populations chrétiennes d’Asie Mineure, Première et Seconde guerre mondiale, génocide des juifs grecs, guerre civile (1946-1949), dictature des colonels (1967-1974) – ont été abordés dans des écrits se donnant à lire comme des récits d’expérience vécue. Pourquoi ces écrits personnels et/ou testimoniaux divers ‒ mémoires, autobiographies, journaux intimes, correspondances, chroniques, témoignages – ont-ils précédé l’histoire officielle ? Peut-on affirmer qu’ils ont constitué une sorte de « proto-histoire » des événements ? Dans quelle mesure peut-on considérer ces écrits personnels et/ou testimoniaux divers, qui sont autant d’ego-documents, comme des sources historiques ? Quelle est leur valeur documentaire et quelle peut être leur fonction comme « structures de transition entre la mémoire et l’histoire » (Paul Ricœur) ?

Genre hybride, longtemps relégué dans une position marginale par l’histoire-science aux côtés de l’autobiographie et d’autres écrits personnels a priori trop subjectifs pour être entièrement fiables, le témoignage fait l’objet d’un débat historique depuis près d’un demi-siècle. Plus proche de la micro-histoire et de l’histoire du quotidien que de l’histoire politique et sociale, il se prête à une approche interdisciplinaire et transnationale.

À partir de certains écrits personnels et testimoniaux considérés comme des classiques des lettres grecques modernes et d’autres exemples moins connus d’ego-documents produits durant une période commençant bien avant l’émergence de la figure du témoin et l’avènement de la littérature du témoignage au XXe siècle, ce séminaire se propose d’explorer des récits subjectifs accompagnant des moments importants de l’histoire du monde grec moderne, tout en abordant des questions méthodologiques liées aux spécificités du témoignage en tant qu’« acte judiciaire » (Primo Levi) et d’«exemple le plus parfait […] de ce que peut être la littérature » (Georges Perec).

PROGRAMME

6 janvier 2021 : Introduction à la thématique. Questions méthodologiques

20 janvier 2021 : La guerre d’indépendance grecque (1821-1830) vue par deux acteurs majeurs

3 février 2021 : Souvenirs de la Grèce indépendante

17 février 2021 : Anna Tabaki (Université d’Athènes) : « Etre femme et noble dans les Iles Ioniennes au XIXe siècle. Le journal intime d’une Zantiote »

3 mars 2021 : La guerre gréco-turque de 1897 au prisme des écrits de témoins français. Le cas de la Crète

17 mars 2021 : Francine Saint-Ramond (historienne) : « Les désorientés : expériences des soldats français aux Dardanelles et en Macédoine, 1915-1918 »

7 avril 2021 : La catastrophe d’Asie mineure (1922) au prisme des écrits personnels des survivants

14 avril 2021 : La mémoire collective des Grecs Pontiques. Témoignages de refugiés. Intervention d’Ourania Lampsidou (journaliste et écrivaine) : « L’autobiographie de mon père »

5 mai 2021 : Égo-documents sur l’Occupation en Grèce (1941-1944). Intervention de Gilles Ortlieb (écrivain et traducteur), Pages de journal de Georges Séféris

19 mai 2021 : Odette Varon-Vassard (historienne, Musée Juif de Grèce) : « Berry Nahmias, Cri pour le lendemain. Le livre et le parcours d’une femme emblématique pour la Shoah en Grèce »

2 juin 2021 : Christina Dounia (Université d’Athènes) : « Écrits personnels féminins de l’Entre-deux-guerres (Maria Polydouri et Dora Rosetti) »

16 juin 2021 : Bilan du séminaire

Sources

Général Macriyannis, Mémoires, trad. Denis Kohler, Albin Michel, 1987 ; Jean Capo d’Istria, Aperçu de ma carrière publique, depuis 1798 jusqu’à 1822, La Vouivre, 1999  

Nikolaos Dragoumis, Souvenirs historiques. Capo d’Istria, la régence, le règne d’Othon, trad. Jules Blancard, Firmin-Didot 1890

Elisabeth Moutzan-Martinengou, Autobiographie, Okeanida, 1999 (en grec) ; Anna Tabaki,  «Une voix féminine creusant le silence des préjugés sociaux. La noble zantiote Élisabeth Moutzan-Martinengou face à l’ère des Lumières», in Anne Coudreuse, Catriona Seth (dir.), Le Temps des femmes - Textes mémoriels des Lumières, Garnier, 2014, p. 251-270 

Journaux d’Émile-Honoré Destelle pendant l’occupation internationale de la Crète. 1897, http://site.destelle.free.fr/Site_Destelle/Crete0.html (trad. en grec: Émile-Honoré Destelle, Ημερολόγιο 1897, Héraklion, EKIM, 2018) ; Henri Turot, L'insurrection crétoise et la guerre gréco-turque, Hachette, 1898, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k937933f/f247.item

Francine Saint-Ramond, Les désorientés : expériences des soldats français aux Dardanelles et en Macédoine, 1915-1918, https://books.openedition.org/pressesinalco/20209?lang=de; cf. Marcelle Tinayre, « Un été à Salonique (avril-septembre 1916) », Revue des Deux Mondes, 37 (1917), https://fr.wikisource.org/wiki/Un_%C3%A9t%C3%A9_%C3%A0_Salonique_(avril-septembre_1916)/01 

Ilias Venezis, La grande pitié, Éditions du Pavois, [1945] ; Stratis Doukas, Histoire d’un prisonnier, Gingko, 2009

Ourania Lampsidou, L’autobiographie de mon père, Gavriilidis, 2014 (en grec) ;  Paschalis Kitromilidis (dir.), L’exode, tome 3, Témoignages des provinces du Pont intérieur, Centre d’études d’Asie-Mineure, 2013 (en grec) 

Georges Séféris, Pages de journal, 1925-1971, Mercure de France, 1988 ; cf. Roger Milliex, A l’école du peuple grec (1940-1944), Moulins, éditions du Beffroi, 1946 ; Roger Milliex (dir.), Hommage à la Grèce. Textes et témoignages français, Institut Français d’Athènes, 1979

Berry Nahmias A cry for tomorrow, Jacksonville, Bloch, 2011; Kravgi gia to avrio (en grec 1989, 2020) ; cf. O. Varon-Vassard, « Voix de femmes. Témoignages de jeunes filles grecques survivantes de la Shoah », Cahiers balkaniques, 43, 2015 ; Lisa Pinhas, Récit de l’enfer, transcription et notes Léa Micha, introduction Odette Varon-Vassard, Le Manuscrit, 2016 ; O. Varon-Vassard, Des sépharades aux Juifs Grecs. Histoire, mémoire et identité, Le Manuscrit, 2019 (« Le témoignage de Lisa Pinhas soixante dix ans après », p. 89-104).

Dora Rosetti, Les deux amantes, trad. Patricia Macé, Belles étrangères, 2017 ; I eromeni tis, Metaichmio, 2013 (en grec).

Bibliographie sélective

Jan Assmann, La mémoire culturelle. Écriture, souvenir et imaginaire politique dans les civilisations antiques, Aubier, 2010

François Bédarida, « La mémoire contre l'histoire », Esprit, 193 (mars 1998) 7-13 ; « L'Histoire, entre science et mémoire », Sciences humaines, 59 (mars 1996) 34-56.

Marc Bloch, « Critique historique et critique du témoignage », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 5, 1 (1950) 1-8 ; « Mémoire autobiographique et mémoire historique du passé éloigné », Enquête, 2 (1995) 59-79.

Jean Norton Cru, Du Témoignage, Les étincelles, 1929

François Dosse, « Entre histoire et mémoire : une histoire sociale de la mémoire », Raison présente (septembre 1998) 5-24 ; « La « tyrannie » de la mémoire », Trípodos, 25 (2009) 13-25.

Renaud Dulong, Le témoin oculaire. Les conditions sociales de l'attestation personnelle, Éd. de l’EHESS, 1998 

Christian Jouhaud, Dina Ribard et Nicolas Schapira, Histoire, littérature, témoignage. Écrire les malheurs du temps, Gallimard, 2009.

Maurice Halbwachs, La mémoire collective, PUF, 1950

François Hartog, Le témoin et l’historien, Gradhiva 27, 2000, p. 1-14 (https://www.oslo2000.uio.no/program/papers/m3a/m3a-hartog.pdf)

Nathalie Heinich, « Le témoignage, entre autobiographie et roman : la place de la fiction dans les récits de déportation », Mots, 56 (1998) 33-49.

Philippe Mesnard, Témoignage en résistance, Stock, 2007

Paul Ricoeur, La mémoire, l’histoire, l’oubli, Seuil, 2000

Tzvetan Todorov, « La mémoire devant l’histoire », Terrain. Revue d’ethnologie de l’Europe, 25, 1 (septembre 1995) 101-112

Annette Wieworka, L’ère du témoin, Plon 1998 ;

https://journals.openedition.org/edl/895#authors;

https://www.europe-revue.net/produit/n-1041-1042-temoigner-en-litterature-janv-fevrier-2016/

  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

contact : Marie-Elisabeth Mitsou, par courriel

Direction de travaux des étudiants

par courriel sur rendez-vous

Réception des candidats

sur rendez-vous par courriel

Pré-requis

le séminaire est ouvert aux étudiant.e.s du Master, aux doctorant.e.s et aux auditeurs et auditrices libres. Connaissance du grec moderne souhaitée mais pas nécessaire

  • 105 bd Raspail
    Salle 2
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / bimensuel (1re/3e), mercredi 19:00-21:00
    du 6 janvier 2021 au 16 juin 2021