Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2021-2022.

UE809 - Renouveaux théoriques en sociologie du droit et pragmatisme(s) : renouer un dialogue oublié ?


Lieu et planning


  • 105 bd Raspail
    Salle 9
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / mensuel (3e), mardi 15:00-17:00
    du 17 novembre 2020 au 16 mars 2021


Description


Dernière modification : 28 mai 2020 12:13

Type d'UE
Séminaires de centre
Centres
Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)
Disciplines
Droit et société, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Droit, normes et société Enquêtes Justice Pragmatisme Sociologie
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s

Les sociologies du droit et de la justice nord-américaines ont connu des évolutions théoriques importantes depuis une trentaine d’années autour de plusieurs concepts (conscience du droit, rapports au droit, dispositifs, légalité, endogénéité, hégémonie, etc.). Ce renouveau intellectuel a fait l’objet d’un important travail d’importation, de traduction et de critique dans l’espace universitaire français. Étrangement pourtant, à quelques exceptions près, ce foisonnement théorique n’a que peu interagi avec la galaxie des nouvelles sociologies (“pragmatiques”, “pragmatistes”, “praxéologiques”, des “épreuves”, des “régimes d’engagement”, etc.) qui ont profondément renouvelé nos appréhensions des sociétés en train de se faire. Ce séminaire propose précisément de renouer un fil qui a longtemps existé entre la sociologie du droit et le pragmatisme, et de participer ainsi à la continuation du travail d’élaboration théorique de la sociologie du droit. Les séances seront d’abord orientées vers un travail de lecture croisée de textes permettant d’alimenter ce dialogue, si possible en présence de leurs auteur•e•s. Elles viseront ensuite ainsi à faire discuter et dialoguer certains des renouveaux théoriques contemporains inspirés par le pragmatisme (au sens large) et par le courant nord-américain Law & Society, à travers des présentations d’enquêtes et de recherches en cours. L’objectif est ainsi de participer au processus de réactualisation théorique de la sociologie du droit pour faire face aux grands enjeux sociaux contemporains (financiarisation, “datafication”, anthropocène, etc.).

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Compte rendu


Le séminaire, débuté cette année, se donnait deux principaux objectifs. Celui d’interroger, premièrement, les relations riches entretenues entre la sociologie du droit et les différents courants sociologiques français se réclamant des «pragmatismes», ce terme étant volontairement au pluriel pour marquer la diversité des orientations et des héritages possibles. Celui d’enquêter, deuxièmement, sur les formes de dialogue – parfois de proximité ignorée – ayant pu exister entre la sociologie pragmatique et les travaux nord-américains de sociologie du droit, sur des questions telles que la circulation des affaires, la conscience du droit des acteurs ordinaires, etc.
Après une séance introductive visant à présenter ces objectifs, les séances, ont alterné des présentations de recherches en cours, des retours d’expérience de chercheur-e-s ayant travaillé la matière juridique de manière privilégiée, et des tentatives pour pousser plus loin le dialogue entre sociologie pragmatique et certains courants nord-américains issus de la discipline Law & Society. Les thématiques suivantes ont été abordées :

  • l’anthropologie judiciaire (avec Élisabeth Claverie et Milena Jakšić)
  • le procès comme dispositif (avec Janine Barbot, Nicolas Dodier et Héloïse Pillayre)
  • les rapports entre droit et STS (science & technology studies), avec Olivier Leclerc, Florence Paterson et Vololona Rabeharisoa
  • une séance spécifique a été consacrée aux travaux de Francis Chateauraynaud (en sa présence) et à la façon dont ils rencontrent le droit, de la faute professionnelle aux lanceurs d’alerte.

Cette attention à un renouvellement de la sociologie du droit par le(s) pragmatisme(s) sera continuée au cours de l’année universitaire 2021-2022, à travers l’exploration de thèmes complémentaires (les différents modes de normativité, la production administrative et législative du droit, les origines pragmatistes du courant Law & Society, etc.).

Publications

   

Dernière modification : 28 mai 2020 12:13

Type d'UE
Séminaires de centre
Centres
Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)
Disciplines
Droit et société, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Droit, normes et société Enquêtes Justice Pragmatisme Sociologie
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s

Les sociologies du droit et de la justice nord-américaines ont connu des évolutions théoriques importantes depuis une trentaine d’années autour de plusieurs concepts (conscience du droit, rapports au droit, dispositifs, légalité, endogénéité, hégémonie, etc.). Ce renouveau intellectuel a fait l’objet d’un important travail d’importation, de traduction et de critique dans l’espace universitaire français. Étrangement pourtant, à quelques exceptions près, ce foisonnement théorique n’a que peu interagi avec la galaxie des nouvelles sociologies (“pragmatiques”, “pragmatistes”, “praxéologiques”, des “épreuves”, des “régimes d’engagement”, etc.) qui ont profondément renouvelé nos appréhensions des sociétés en train de se faire. Ce séminaire propose précisément de renouer un fil qui a longtemps existé entre la sociologie du droit et le pragmatisme, et de participer ainsi à la continuation du travail d’élaboration théorique de la sociologie du droit. Les séances seront d’abord orientées vers un travail de lecture croisée de textes permettant d’alimenter ce dialogue, si possible en présence de leurs auteur•e•s. Elles viseront ensuite ainsi à faire discuter et dialoguer certains des renouveaux théoriques contemporains inspirés par le pragmatisme (au sens large) et par le courant nord-américain Law & Society, à travers des présentations d’enquêtes et de recherches en cours. L’objectif est ainsi de participer au processus de réactualisation théorique de la sociologie du droit pour faire face aux grands enjeux sociaux contemporains (financiarisation, “datafication”, anthropocène, etc.).

Le programme détaillé n'est pas disponible.

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-
  • 105 bd Raspail
    Salle 9
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / mensuel (3e), mardi 15:00-17:00
    du 17 novembre 2020 au 16 mars 2021

Le séminaire, débuté cette année, se donnait deux principaux objectifs. Celui d’interroger, premièrement, les relations riches entretenues entre la sociologie du droit et les différents courants sociologiques français se réclamant des «pragmatismes», ce terme étant volontairement au pluriel pour marquer la diversité des orientations et des héritages possibles. Celui d’enquêter, deuxièmement, sur les formes de dialogue – parfois de proximité ignorée – ayant pu exister entre la sociologie pragmatique et les travaux nord-américains de sociologie du droit, sur des questions telles que la circulation des affaires, la conscience du droit des acteurs ordinaires, etc.
Après une séance introductive visant à présenter ces objectifs, les séances, ont alterné des présentations de recherches en cours, des retours d’expérience de chercheur-e-s ayant travaillé la matière juridique de manière privilégiée, et des tentatives pour pousser plus loin le dialogue entre sociologie pragmatique et certains courants nord-américains issus de la discipline Law & Society. Les thématiques suivantes ont été abordées :

  • l’anthropologie judiciaire (avec Élisabeth Claverie et Milena Jakšić)
  • le procès comme dispositif (avec Janine Barbot, Nicolas Dodier et Héloïse Pillayre)
  • les rapports entre droit et STS (science & technology studies), avec Olivier Leclerc, Florence Paterson et Vololona Rabeharisoa
  • une séance spécifique a été consacrée aux travaux de Francis Chateauraynaud (en sa présence) et à la façon dont ils rencontrent le droit, de la faute professionnelle aux lanceurs d’alerte.

Cette attention à un renouvellement de la sociologie du droit par le(s) pragmatisme(s) sera continuée au cours de l’année universitaire 2021-2022, à travers l’exploration de thèmes complémentaires (les différents modes de normativité, la production administrative et législative du droit, les origines pragmatistes du courant Law & Society, etc.).

Publications