UE80 - Approches critiques des catégories d'âge


Planning


  • 105 bd Raspail
    Salle 2
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / bimensuel (1re/3e/5e), mercredi 17:00-19:00
    du 2 décembre 2020 au 19 mai 2021


Description


Dernière modification : 7 février 2021 18:14

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Arts Biologie et société Biopolitique Culture visuelle Discrimination Domination Enfance Féminisme Genre Sociologie
Aires culturelles
Amérique du Nord Europe
Intervenant·e·s
  • Juliette Rennes [référent·e]   maîtresse de conférences, EHESS / Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

Ce séminaire explore les différentes modalités par lesquelles les étapes normatives du parcours de vie et les rapports de domination fondés sur l'écart d'âge ont été problématisés comme des enjeux politiques. Il s’appuie sur la présentation et la discussion de textes de sciences sociales anglophones et francophones portant sur différentes dimensions de l’âge comme catégorie d’organisation du social : les études relatives à l’invention historique de l’âge civil et ses usages administratifs pour gouverner les parcours de vie ; les recherches sur la diversité des normes et des expériences liées à la croissance et au vieillissement selon les sociétés et les époques ; enfin, les travaux sur les inégalités relatives à la différence d’âge. La manière dont ces inégalités ont été politisées depuis les années 1960 fera l’objet d’une attention particulière : plusieurs séances seront ainsi consacrées à l’émergence de l’âgisme comme objet théorique et enjeu de lutte, aux travaux sur la domination adulte et l'adultocentrisme, aux comparaisons et aux articulations avec les injustices liées au genre, à la position sociale et au statut ethnoracial. Enfin, on analysera de quelles manières des œuvres picturales, photographiques, cinématographiques ou performées ont mis en question la hiérarchie des âges dans la production culturelle dominante et notamment l’une de ses traductions visuelles : l’occultation des corps vieillissants.

Programme des séances (susceptible de modification)

Séance du 2 décembre 2020 :  La multidimensionnalité de l’âge ; l’âge en sciences sociales ; présentation des boites à outils conceptuels et méthodologiques ; matériaux d’enquête possibles.

Séances du 16 décembre 2020 et du 6 janvier 2020 Les préjudices liés à l’âge et leurs problématisations depuis les années 1970 (l’émergence de l’âgisme comme cause militante et l’institutionnalisation des discriminations liées à l’âge aux États-Unis ; les féministes et l’anti-âgisme ; les luttes pour une autre vieillesse en France).

Séance du 20 janvier 2021 et du 3 février 2021 : Les débats sur la domination adulte sur les enfants : les transformations d’un discours critique depuis les années 1970 ; les controverses sur l’âge du consentement sexuel.

Séance du 17 février 2021 : Age, genre, race classe: des approches analogiques aux approches intersectionnelles.

Séance du 3 mars 2021 : Présentation et discussion de travaux des participant–es.

Séance du 17 mars 2021 : Approches intersectionnelles de l’âge : étude de cas (1) avec Mathilde Meheust. Vieillir en institution au XIXe siècle: le coût de l’assistance au prisme du genre et de la classe.

Séance du 31 mars 2021 : Approches intersectionnelles de l’âge : étude de cas (2) avec Marie Mercat-Bruns. Penser les différences de traitement fondées sur l'âge en relation avec d'autres discriminations.

Séances du 7 avril 2021 et du 5 mai 2021 : Âge, genre et production culturelle (les représentations hégémoniques ou contestataires de l’avancée en âge dans les arts vivants et la culture visuelle ; les enjeux de genre, d’âge et de vieillissement dans les carrières artistiques).

Séance du 19 mai 2021 : l’âge dans le processus d’enquête à partir des travaux des étudiant·es.


Master


  • Séminaires de recherche – Arts, littératures et langages-Images, cultures visuelles, histoire de l'art – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
  • Séminaires de recherche – Études sur le genre-Sociologie – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
  • Séminaires de recherche – Études sur le genre-Histoire – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Santé, médecine et questions sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
  • Séminaires de recherche – Sciences sociales-Pratiques de l'interdisciplinarité en sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
  • Séminaires de recherche – Sociologie – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Dernière modification : 7 février 2021 18:14

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Arts Biologie et société Biopolitique Culture visuelle Discrimination Domination Enfance Féminisme Genre Sociologie
Aires culturelles
Amérique du Nord Europe
Intervenant·e·s
  • Juliette Rennes [référent·e]   maîtresse de conférences, EHESS / Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

Ce séminaire explore les différentes modalités par lesquelles les étapes normatives du parcours de vie et les rapports de domination fondés sur l'écart d'âge ont été problématisés comme des enjeux politiques. Il s’appuie sur la présentation et la discussion de textes de sciences sociales anglophones et francophones portant sur différentes dimensions de l’âge comme catégorie d’organisation du social : les études relatives à l’invention historique de l’âge civil et ses usages administratifs pour gouverner les parcours de vie ; les recherches sur la diversité des normes et des expériences liées à la croissance et au vieillissement selon les sociétés et les époques ; enfin, les travaux sur les inégalités relatives à la différence d’âge. La manière dont ces inégalités ont été politisées depuis les années 1960 fera l’objet d’une attention particulière : plusieurs séances seront ainsi consacrées à l’émergence de l’âgisme comme objet théorique et enjeu de lutte, aux travaux sur la domination adulte et l'adultocentrisme, aux comparaisons et aux articulations avec les injustices liées au genre, à la position sociale et au statut ethnoracial. Enfin, on analysera de quelles manières des œuvres picturales, photographiques, cinématographiques ou performées ont mis en question la hiérarchie des âges dans la production culturelle dominante et notamment l’une de ses traductions visuelles : l’occultation des corps vieillissants.

Programme des séances (susceptible de modification)

Séance du 2 décembre 2020 :  La multidimensionnalité de l’âge ; l’âge en sciences sociales ; présentation des boites à outils conceptuels et méthodologiques ; matériaux d’enquête possibles.

Séances du 16 décembre 2020 et du 6 janvier 2020 Les préjudices liés à l’âge et leurs problématisations depuis les années 1970 (l’émergence de l’âgisme comme cause militante et l’institutionnalisation des discriminations liées à l’âge aux États-Unis ; les féministes et l’anti-âgisme ; les luttes pour une autre vieillesse en France).

Séance du 20 janvier 2021 et du 3 février 2021 : Les débats sur la domination adulte sur les enfants : les transformations d’un discours critique depuis les années 1970 ; les controverses sur l’âge du consentement sexuel.

Séance du 17 février 2021 : Age, genre, race classe: des approches analogiques aux approches intersectionnelles.

Séance du 3 mars 2021 : Présentation et discussion de travaux des participant–es.

Séance du 17 mars 2021 : Approches intersectionnelles de l’âge : étude de cas (1) avec Mathilde Meheust. Vieillir en institution au XIXe siècle: le coût de l’assistance au prisme du genre et de la classe.

Séance du 31 mars 2021 : Approches intersectionnelles de l’âge : étude de cas (2) avec Marie Mercat-Bruns. Penser les différences de traitement fondées sur l'âge en relation avec d'autres discriminations.

Séances du 7 avril 2021 et du 5 mai 2021 : Âge, genre et production culturelle (les représentations hégémoniques ou contestataires de l’avancée en âge dans les arts vivants et la culture visuelle ; les enjeux de genre, d’âge et de vieillissement dans les carrières artistiques).

Séance du 19 mai 2021 : l’âge dans le processus d’enquête à partir des travaux des étudiant·es.

  • Séminaires de recherche – Arts, littératures et langages-Images, cultures visuelles, histoire de l'art – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
  • Séminaires de recherche – Études sur le genre-Sociologie – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
  • Séminaires de recherche – Études sur le genre-Histoire – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
  • Séminaires de recherche – Savoirs en sociétés-Santé, médecine et questions sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
  • Séminaires de recherche – Sciences sociales-Pratiques de l'interdisciplinarité en sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
  • Séminaires de recherche – Sociologie – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-
  • 105 bd Raspail
    Salle 2
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / bimensuel (1re/3e/5e), mercredi 17:00-19:00
    du 2 décembre 2020 au 19 mai 2021

Ce séminaire de recherche a été l'occasion de présenter un certain nombre de travaux historiques, sociologiques, anthropologiques et juridiques sur les catégories d’âge. La focale était celle d’une approche critique de l’âge, envisagé comme outil d’action publique, instrument de normativité et dimension des rapports de domination. Il s’agissait notamment de nous intéresser à la façon dont les normes liées à l’âge et les rapports d’âge ont été mis en question et problématisés comme des enjeux politiques.

Après une séance introductive sur les distinctions analytiques que l’on peut opérer en sciences sociales entre différentes dimensions de l’âge, une première série de séances a porté sur la problématisation des injustices liées à l’avancée en âge et à la vieillesse depuis les années 1970, à travers d’une part l’émergence de la cause de l’anti-âgisme aux États-Unis et son lien avec le féminisme et l’antiracisme, d’autre part, les politiques publiques du « troisième âge » et leurs contestations dans la France de la même époque.

La 2e série de séances a porté sur la problématisation des injustices liées à l’âge du point de vue de l’enfance : on a restitué la façon dont ont été théorisées et dénoncées, au cours de ces mêmes années, diverses formes de domination adulte sur les enfants dans un contexte de critique du concept même d’éducation. On s’est également penché sur les débats de l’époque sur le consentement sexuel des mineur·es et leurs recompositions à partir de la fin des années 1980 en France.

La 3e séquence a exploré dans quelle mesure ces différentes formes de politisation impliquent de concevoir l’âge, le genre, la classe et le statut ethnoracial à travers un cadre commun, en mobilisant des opérations sociologiques d’analogie et de croisement analytique. On s’est appuyé sur diverses enquêtes analysant l’avancée en âge en relation avec le genre, l’orientation sexuelle, l’ethnicité, l’origine et/ou la trajectoire sociale. Cette séquence a été l’occasion d’entendre la présentation de l’historienne Mathilde Rossigneux-Meheust sur l’assistance à la vieillesse au prisme du genre et de la classe ainsi que celle de la juriste Marie Mercat-Bruns sur la façon dont le droit appréhende les différences de traitement fondées sur l'âge en relation avec d'autres discriminations. Enfin, la 4e séquence a porté sur les « politiques de représentation » en matière d’âge : les récits hégémoniques et contestataires sur l’âge et le vieillissement dans les arts vivants et la culture visuelle ainsi que les enjeux liés à l’avancée en âge dans les carrières des actrices et acteurs de cinéma. Plusieurs recherches en cours d’étudiant·es en master et doctorat ont également été présentées au cours du séminaire, à partir d’un questionnement commun sur les relations d’âge et de génération dans le processus d’enquête.

Publications

RENNES Juliette, “Conceptualiser l’âgisme à partir du sexisme et du racisme. Le caractère heuristique d’un cadre d’analyse commun et ses limites”, Revue Française de Science Politique, 70 (6), 2020.

RENNES Juliette (dir.), Encyclopédie critique du genre (Édition en poche, revue et augmentée), Paris, La Découverte, 2021 [2016].

RENNES Juliette, “Las controversias políticas y sus fronteras”, Estudios Sociales, 58 (1), 2020, p. 257-283. En ligne : [https://doi.org/10.14409/es.v58i1.9479].

RENNES Juliette, “Domination masculine”, in G. Sapiro (dir.), Dictionnaire international Pierre Bourdieu, Paris, Éditions du CNRS, 2020.

RENNES Juliette, « Analyse de discours », in O. Fillieule, L. Mathieu & C. Péchu (dir.), Dictionnaire des Mouvements sociaux, Paris, Presses de Sciences Po, 2020.