UE791 - Genre et sexualité au temps des mobilisations féministes et LGBT : ruptures, recompositions, résistances

Type d'UE
Initiation/introduction
Disciplines
Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Famille Féminisme Genre Minorités Mobilisation(s) Sexualité
Aires culturelles
Europe France

Avec le développement des mouvements féministes et LGBT, de même qu’avec l’effondrement de l’encadrement institutionnel de la sexualité, l’ordre sexuel et de genre a considérablement évolué. Les vies des femmes, des lesbiennes, des gays, des bisexuel×le×s et des trans’ ne sont plus les mêmes que celles de la génération de leurs parents. En matière de genre et de sexualité, les prescriptions institutionnelles déclinent et les mobilisations collectives contribuent à forger de nouvelles normes d’égalité et de diversité, faisant advenir des possibles biographiques inédits. Mais tout n’est pas rupture. Ce qui peut apparaître comme une révolution n’est souvent qu’une recomposition ou une reformulation. Les différences et les hiérarchies résistent au changement. Pour analyser les ruptures, recompositions et résistances de l’ordre sexuel et de genre, plusieurs thématiques seront abordées : les violences sexuelles avant et après MeToo, l’obligation au sexe et l’asexualité, les trans’ et la non-binarité, l’interrogation des religions par le féminisme, le travail du sexe et ses déclinaisons, l’évolution des formes familiales, les institutions de santé et les violences qu’elles peuvent exercer, ou encore les politiques d’égalité et de diversité. À la frontière entre séminaire et cours théorique et avec la participation ponctuelle de jeunes docteur.e.s, cet enseignement veut explorer ce que les mobilisations féministes et LGBT font – et ne font pas – au genre et à la sexualité.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Études sur le genre-Sociologie – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Études sur le genre-Histoire – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Sociologie – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Michel Bozon [référent·e]   directeur de recherche, INED /
  • Emmanuel Beaubatie   postdoctorant, INED /
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Aucun planning disponible.


Intervenant·e·s


  • Michel Bozon [référent·e]   directeur de recherche, INED /
  • Emmanuel Beaubatie   postdoctorant, INED /

Planning


Aucun planning disponible.


Description


Type d'UE
Initiation/introduction
Disciplines
Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Famille Féminisme Genre Minorités Mobilisation(s) Sexualité
Aires culturelles
Europe France

Avec le développement des mouvements féministes et LGBT, de même qu’avec l’effondrement de l’encadrement institutionnel de la sexualité, l’ordre sexuel et de genre a considérablement évolué. Les vies des femmes, des lesbiennes, des gays, des bisexuel×le×s et des trans’ ne sont plus les mêmes que celles de la génération de leurs parents. En matière de genre et de sexualité, les prescriptions institutionnelles déclinent et les mobilisations collectives contribuent à forger de nouvelles normes d’égalité et de diversité, faisant advenir des possibles biographiques inédits. Mais tout n’est pas rupture. Ce qui peut apparaître comme une révolution n’est souvent qu’une recomposition ou une reformulation. Les différences et les hiérarchies résistent au changement. Pour analyser les ruptures, recompositions et résistances de l’ordre sexuel et de genre, plusieurs thématiques seront abordées : les violences sexuelles avant et après MeToo, l’obligation au sexe et l’asexualité, les trans’ et la non-binarité, l’interrogation des religions par le féminisme, le travail du sexe et ses déclinaisons, l’évolution des formes familiales, les institutions de santé et les violences qu’elles peuvent exercer, ou encore les politiques d’égalité et de diversité. À la frontière entre séminaire et cours théorique et avec la participation ponctuelle de jeunes docteur.e.s, cet enseignement veut explorer ce que les mobilisations féministes et LGBT font – et ne font pas – au genre et à la sexualité.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Études sur le genre-Sociologie – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Études sur le genre-Histoire – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Sociologie – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-