Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2021-2022.

UE698 - L’économie rituelle et cérémonielle : perspectives pluridisciplinaires et comparées (Asie centrale, XXe-XXIe siècles)


Lieu et planning


  • 105 bd Raspail
    Salle 4
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / mensuel (1re), vendredi 10:00-13:00
    du 6 novembre 2020 au 4 juin 2021


Description


Dernière modification : 2 avril 2021 13:06

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Histoire, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie sociale Capitalisme Comparatisme Culture matérielle Dynamiques sociales Ethnographie Famille Finance Histoire économique et sociale Inégalités Islam Réseaux sociaux Rituel Socio-économie Sociologie
Aires culturelles
Asie centrale Contemporain (anthropologie du, monde) Musulmans (mondes) Russie
Intervenant·e·s
  • Isabelle Ohayon [référent·e]   chargée de recherche, CNRS / Centre d'études des mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC)

Qu'elles prennent pour objet l’évergétisme romain, le potlatch ou d’autres formes de prodigalité et d'échanges à l’œuvre lors des mariages ou des funérailles, les sciences sociales s'interrogent depuis longtemps sur l'économie rituelle et cérémonielle. Le caractère agonistique et/ou inflationniste de ces pratiques, souvent associées aux groupes dominants ou aux communautés rurales autosuffisantes, semble pourtant concerner tout le spectre social dans de nombreuses sociétés du monde. En partant de recherches empiriques sur les sociétés d’Asie centrale (Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan), ce séminaire souhaite réinterroger l’économie rituelle et cérémonielle comme phénomène général et global, à différentes périodes de l’histoire récente. Il cherchera à l’articuler aux régimes économiques dans lequel elle se déploie (économie socialiste dirigée – notamment soviétique, capitalisme plus ou moins dérégulé) et à différents domaines de la pratique sociale et politique telles que les transformations transnationales de la sphère religieuse islamique, l'évolution des pratiques de consommation et les pratiques de compétition politique.

Le séminaire s’attachera plus particulièrement à explorer les questions suivantes : les formes d’endettement et d’obligation nées du recours à des systèmes de financement en évolution (microcrédit, crédit bancaire, usure), le rôle régulateur de l’État, les registres de valeurs invoqués par les différents acteurs, la transformation des performances cérémonielles dans leur relation avec le consumérisme, la reconfiguration des liens sociaux (cohésion ou creusement des inégalités), des réseaux et des hiérarchies statutaires. Le séminaire convoquera toutes les disciplines des sciences sociales avec un accent porté sur la socioéconomie, l’anthropologie et l’histoire. Il sera structuré autour de trois types de séances : 1) des séances dévolues à des synthèses ou des restitutions de recherche de terrain portant sur l’Asie centrale, 2) des séances consacrées à la discussion de textes et d’apports théoriques, 3) des interventions de chercheurs travaillant sur des sociétés du monde tant africain, arabe, européen qu’est-asiatique visant à stimuler la comparaison.

Ce séminaire est coordonné par les membres de l’équipe pluridisciplinaire du projet ANR CEREMONIAC  : Juliette Cleuziou, Caroline Dufy, Svetlana Jacquesson, Cécile Lefèvre, Guéorgui Mory, Isabelle Ohayon, Sandre Pellet, Silvia Serrano, Julien Thorez.

Séance suppl. le 29 janvier


Master


  • Séminaires de recherche – Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Sciences sociales-Pratiques de l'interdisciplinarité en sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Sociologie – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

par courriel.

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous uniquement.

Réception des candidats

réception sur rendez-vous.

Pré-requis

niveau M1 dans l'une des disciplines des sciences sociales.


Compte rendu


La première édition du séminaire a été consacrée pour partie à l’état de l’art et à sa discussion. Nous avons abordé les principales questions posées par les dépenses cérémonielles et les injonctions relatives au mariage comme les enjeux sociaux et économiques du "démariage", telles qu’elles apparaissent dans la littérature anthropologique récente ainsi que dans les recherches des coordinateurs du séminaire, à partir d’enquêtes de terrain menées au Tadjikistan, au Kirghizstan et en Ouzbékistan. Nos échanges ont ainsi porté sur la présentation et l’analyse de données empiriques recueillies avant la pandémie de covid (mariage et endettement, économie rituelle face au système bancaire, recrudescence et « coût » du divorce). Nous avons également exploré les méthodologies permettant de saisir les formes d’endettement des familles et en particulier d’analyser les modalités de bancarisation du crédit, à travers le cas russe déjà avancé et bien documenté, au sein de l’espace postsoviétique.

La question du débat légal et des controverses morales a été développée selon deux approches : une démarche historienne portant sur l’histoire de la pénalisation des pratiques coutumières à la fin de l’Empire russe et durant la séquence révolutionnaire bolchevique d’une part, une démarche anthropologique portant sur la réception des lois de régulation des cérémonies et sur le débat public en Asie centrale dès les premières interventions des Etats sur la limitation des dépenses rituelles au milieu des années 1990, d’autre part.

Enfin, la perspective comparative du séminaire s’est appuyée sur l’exposition et la discussion d’un cas d’étude d’une communauté indienne mésoaméricaine dont la re-politisation passe par la surenchère festive, et sur une présentation des enjeux de la finance islamique sur le terrain russe en particulier. Au plan théorique, sur la base des paradigmes développés par E. Illouz, nous avons entamé une réflexion sur l’articulation récente dans les sociétés d’Asie centrale entre individualisme et économie de marché, ainsi que sur les effets du poids croissant des subjectivités et des émotions sur les stratégies conjugales collectives et leurs manifestations rituelles.

Publications

--

Dernière modification : 2 avril 2021 13:06

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Histoire, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie sociale Capitalisme Comparatisme Culture matérielle Dynamiques sociales Ethnographie Famille Finance Histoire économique et sociale Inégalités Islam Réseaux sociaux Rituel Socio-économie Sociologie
Aires culturelles
Asie centrale Contemporain (anthropologie du, monde) Musulmans (mondes) Russie
Intervenant·e·s
  • Isabelle Ohayon [référent·e]   chargée de recherche, CNRS / Centre d'études des mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC)

Qu'elles prennent pour objet l’évergétisme romain, le potlatch ou d’autres formes de prodigalité et d'échanges à l’œuvre lors des mariages ou des funérailles, les sciences sociales s'interrogent depuis longtemps sur l'économie rituelle et cérémonielle. Le caractère agonistique et/ou inflationniste de ces pratiques, souvent associées aux groupes dominants ou aux communautés rurales autosuffisantes, semble pourtant concerner tout le spectre social dans de nombreuses sociétés du monde. En partant de recherches empiriques sur les sociétés d’Asie centrale (Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan), ce séminaire souhaite réinterroger l’économie rituelle et cérémonielle comme phénomène général et global, à différentes périodes de l’histoire récente. Il cherchera à l’articuler aux régimes économiques dans lequel elle se déploie (économie socialiste dirigée – notamment soviétique, capitalisme plus ou moins dérégulé) et à différents domaines de la pratique sociale et politique telles que les transformations transnationales de la sphère religieuse islamique, l'évolution des pratiques de consommation et les pratiques de compétition politique.

Le séminaire s’attachera plus particulièrement à explorer les questions suivantes : les formes d’endettement et d’obligation nées du recours à des systèmes de financement en évolution (microcrédit, crédit bancaire, usure), le rôle régulateur de l’État, les registres de valeurs invoqués par les différents acteurs, la transformation des performances cérémonielles dans leur relation avec le consumérisme, la reconfiguration des liens sociaux (cohésion ou creusement des inégalités), des réseaux et des hiérarchies statutaires. Le séminaire convoquera toutes les disciplines des sciences sociales avec un accent porté sur la socioéconomie, l’anthropologie et l’histoire. Il sera structuré autour de trois types de séances : 1) des séances dévolues à des synthèses ou des restitutions de recherche de terrain portant sur l’Asie centrale, 2) des séances consacrées à la discussion de textes et d’apports théoriques, 3) des interventions de chercheurs travaillant sur des sociétés du monde tant africain, arabe, européen qu’est-asiatique visant à stimuler la comparaison.

Ce séminaire est coordonné par les membres de l’équipe pluridisciplinaire du projet ANR CEREMONIAC  : Juliette Cleuziou, Caroline Dufy, Svetlana Jacquesson, Cécile Lefèvre, Guéorgui Mory, Isabelle Ohayon, Sandre Pellet, Silvia Serrano, Julien Thorez.

Séance suppl. le 29 janvier

  • Séminaires de recherche – Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Sciences sociales-Pratiques de l'interdisciplinarité en sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Sociologie – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

par courriel.

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous uniquement.

Réception des candidats

réception sur rendez-vous.

Pré-requis

niveau M1 dans l'une des disciplines des sciences sociales.

  • 105 bd Raspail
    Salle 4
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / mensuel (1re), vendredi 10:00-13:00
    du 6 novembre 2020 au 4 juin 2021

La première édition du séminaire a été consacrée pour partie à l’état de l’art et à sa discussion. Nous avons abordé les principales questions posées par les dépenses cérémonielles et les injonctions relatives au mariage comme les enjeux sociaux et économiques du "démariage", telles qu’elles apparaissent dans la littérature anthropologique récente ainsi que dans les recherches des coordinateurs du séminaire, à partir d’enquêtes de terrain menées au Tadjikistan, au Kirghizstan et en Ouzbékistan. Nos échanges ont ainsi porté sur la présentation et l’analyse de données empiriques recueillies avant la pandémie de covid (mariage et endettement, économie rituelle face au système bancaire, recrudescence et « coût » du divorce). Nous avons également exploré les méthodologies permettant de saisir les formes d’endettement des familles et en particulier d’analyser les modalités de bancarisation du crédit, à travers le cas russe déjà avancé et bien documenté, au sein de l’espace postsoviétique.

La question du débat légal et des controverses morales a été développée selon deux approches : une démarche historienne portant sur l’histoire de la pénalisation des pratiques coutumières à la fin de l’Empire russe et durant la séquence révolutionnaire bolchevique d’une part, une démarche anthropologique portant sur la réception des lois de régulation des cérémonies et sur le débat public en Asie centrale dès les premières interventions des Etats sur la limitation des dépenses rituelles au milieu des années 1990, d’autre part.

Enfin, la perspective comparative du séminaire s’est appuyée sur l’exposition et la discussion d’un cas d’étude d’une communauté indienne mésoaméricaine dont la re-politisation passe par la surenchère festive, et sur une présentation des enjeux de la finance islamique sur le terrain russe en particulier. Au plan théorique, sur la base des paradigmes développés par E. Illouz, nous avons entamé une réflexion sur l’articulation récente dans les sociétés d’Asie centrale entre individualisme et économie de marché, ainsi que sur les effets du poids croissant des subjectivités et des émotions sur les stratégies conjugales collectives et leurs manifestations rituelles.

Publications

--