UE679 - Aux origines de la mondialisation et de la "divergence" Europe Asie, 1500-2000


Planning


  • 54 bd Raspail
    Salle A07_51
    54 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / bimensuel (1re/3e), mardi 11:00-13:00
    du 17 novembre 2020 au 18 mai 2021


Description


Dernière modification : 29 mai 2020 13:16

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Économie, Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Capitalisme Comparatisme Développement Histoire des sciences et des techniques Histoire économique et sociale
Aires culturelles
Asie orientale Chine Europe Japon
Intervenant·e·s

Ce programme d’enseignement propose d’explorer une histoire économique comparée (Chine/Europe) en prenant pour objet d’étude les institutions économiques et les pratiques commerciales. Il s’agit d’une investigation, entreprise sur une vaste échelle, portant sur des institutions économiques ayant joué un rôle crucial dans la première mondialisation (XVIe siècle) et sur la « grande divergence » qui est advenue par la suite entre l’Asie et l’Europe. Le principal objectif de cette recherche est de comparer systématiquement la trajectoire d’institutions économiques et de pratiques d’affaires dans deux environnements bien différenciés – l’Europe occidentale et l’Asie (essentiellement la Chine et le Japon) – sur une longue période, entre le XVIe et le XXIe siècle, et en prenant pour fil directeur l’analyse des pratiques de trois grands réseaux marchands chinois : celui du Fujian, celui de Huizhou (Anhui), et celui du Shanxi.

Ce séminaire s’attachera également à l’étude de l’articulation entre réseaux marchands, marchandises échangées et techniques de production et examinera de manière critique les récits linéaires et approches diffusionnistes. Dans la lignée des travaux de Larry Epstein et de Maxine Berg, nous chercherons également à comprendre le rôle des techniques dans l'élaboration des produits et dans la structuration de ces réseaux marchands. Le séminaire examinera enfin la question du dialogue entre histoire économique et histoire de techniques en analysant la notion d’industrie et d’industrialisation sur le temps long en Asie Orientale.

NB : L’ensemble des séminaires prévu est adapté à l’éventualité de la nécessité d’un enseignement à distance

17 novembre 2020 : Objectifs du séminaire, méthodologie, sources, travaux donnés aux étudiants, Aleksandra Kobiljski, François Gipouloux

1er décembre 2020 : Aleksandra Kobiljski, François Gipouloux

15 décembre 2020 : Bartolomé Yun-Casallila (UPO Séville)  (à confirmer)

5 janvier 2021 : Giovanni Ceccarelli (Université de Parme) (à confirmer)

19 janvier 2021 : Présentation des travaux des étudiants 

2 février 2021 : Aleksandra Kobiljski, François Gipouloux

16 février 2021 : Aleksandra Kobiljski, François Gipouloux

2 mars 2021 : Aleksandra Kobiljski, François Gipouloux

16 mars 2021 : Aleksandra Kobiljski, François Gipouloux

6 avril 2021 : Aleksandra Kobiljski, François Gipouloux

4 mai  2021 : Aleksandra Kobiljski, François Gipouloux

18 mai 2021 : Kate McDonald (Université de Californie Santa Barbara)


Master


  • Séminaires de recherche – Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 9 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

par courriel.

 

Direction de travaux des étudiants

contacter les enseignants par courriel.

 

Réception des candidats

1er et 3e mardis du mois, contacter les enseignants par courriel.

Pré-requis

nécessité d'un projet de recherche écrit. La connaissance du chinois ou du japonais est appréciée.

Dernière modification : 29 mai 2020 13:16

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Économie, Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Capitalisme Comparatisme Développement Histoire des sciences et des techniques Histoire économique et sociale
Aires culturelles
Asie orientale Chine Europe Japon
Intervenant·e·s

Ce programme d’enseignement propose d’explorer une histoire économique comparée (Chine/Europe) en prenant pour objet d’étude les institutions économiques et les pratiques commerciales. Il s’agit d’une investigation, entreprise sur une vaste échelle, portant sur des institutions économiques ayant joué un rôle crucial dans la première mondialisation (XVIe siècle) et sur la « grande divergence » qui est advenue par la suite entre l’Asie et l’Europe. Le principal objectif de cette recherche est de comparer systématiquement la trajectoire d’institutions économiques et de pratiques d’affaires dans deux environnements bien différenciés – l’Europe occidentale et l’Asie (essentiellement la Chine et le Japon) – sur une longue période, entre le XVIe et le XXIe siècle, et en prenant pour fil directeur l’analyse des pratiques de trois grands réseaux marchands chinois : celui du Fujian, celui de Huizhou (Anhui), et celui du Shanxi.

Ce séminaire s’attachera également à l’étude de l’articulation entre réseaux marchands, marchandises échangées et techniques de production et examinera de manière critique les récits linéaires et approches diffusionnistes. Dans la lignée des travaux de Larry Epstein et de Maxine Berg, nous chercherons également à comprendre le rôle des techniques dans l'élaboration des produits et dans la structuration de ces réseaux marchands. Le séminaire examinera enfin la question du dialogue entre histoire économique et histoire de techniques en analysant la notion d’industrie et d’industrialisation sur le temps long en Asie Orientale.

NB : L’ensemble des séminaires prévu est adapté à l’éventualité de la nécessité d’un enseignement à distance

17 novembre 2020 : Objectifs du séminaire, méthodologie, sources, travaux donnés aux étudiants, Aleksandra Kobiljski, François Gipouloux

1er décembre 2020 : Aleksandra Kobiljski, François Gipouloux

15 décembre 2020 : Bartolomé Yun-Casallila (UPO Séville)  (à confirmer)

5 janvier 2021 : Giovanni Ceccarelli (Université de Parme) (à confirmer)

19 janvier 2021 : Présentation des travaux des étudiants 

2 février 2021 : Aleksandra Kobiljski, François Gipouloux

16 février 2021 : Aleksandra Kobiljski, François Gipouloux

2 mars 2021 : Aleksandra Kobiljski, François Gipouloux

16 mars 2021 : Aleksandra Kobiljski, François Gipouloux

6 avril 2021 : Aleksandra Kobiljski, François Gipouloux

4 mai  2021 : Aleksandra Kobiljski, François Gipouloux

18 mai 2021 : Kate McDonald (Université de Californie Santa Barbara)

  • Séminaires de recherche – Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 9 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

par courriel.

 

Direction de travaux des étudiants

contacter les enseignants par courriel.

 

Réception des candidats

1er et 3e mardis du mois, contacter les enseignants par courriel.

Pré-requis

nécessité d'un projet de recherche écrit. La connaissance du chinois ou du japonais est appréciée.

  • 54 bd Raspail
    Salle A07_51
    54 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / bimensuel (1re/3e), mardi 11:00-13:00
    du 17 novembre 2020 au 18 mai 2021

Après une première séance consacrée à la présentation des objectifs, de la méthode de travail et des sources utilisées, d'un la première partie, le séminaire s’est attaché à explorer les différentes dimensions de l’économie politique de la Chine impériale tardive : les formes d’organisation du commerce maritime, la place du contrat dans les échanges, la notion juridique d’armateur, la gestion du risque, l’impact de la corruption sous les dynasties Ming et Qing, l’empire maritime de Koxinga, et ses liens avec les opérateurs étrangers. Dans la deuxième partie, le séminaire s’est attaché à explorer les transformation de la culture technique et son impact sur la production et le vie économie du Japon du 19ème siècle: les transformation dans la production du sèl et du papier, l'impact de famines sur la capacité de production et rapport entre crise et innovation sur l'example de famine de Tempo (1833-1838) et les reformes qui l'ont suivi (1841-1842).

 Deux séances ont été animées par les étudiants qui ont présenté leurs travaux. Les deux dernières séances ont porté sur l'étude de cas de changements structurels au sein du régime domanial dans la première moitié du Moyen Âge japonais (XIII-XIVe siècle (Dimitri Tatoyan, ERC J-InnovaTech CNRS), et  un réseau de marchands musulmans originaires du Gansu méridional durant la première moitié du XXe siècle (Marie Paule Hille, (EHESS).

Publications

n/a