UE678 - Identités Tsiganes

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie historique, Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Diaspora Ethnicité Fait religieux Histoire culturelle Littérature orale
Aires culturelles
Europe

Il s’agira de croiser une approche d’anthropologie historique aux études de terrain les plus contemporains. L’enjeu est à la fois d’observer des phénomènes de longue durée et de considérer les ruptures plus ou moins radicales ayant affecté ou affectant aujourd’hui les sociétés que l’on nommera, faute de mieux, tsiganes, rroms ou romane. Cette gêne spontanément ressentie dans l’emploi de toute dénomination identitaire générale sera du reste l’objet de notre première approche critique : comment s’articulent et se contredisent souvent les dénominations exogènes et endogènes ? Comment elles contribuent à la constitution d’identité valorisantes ou dévalorisantes, voire dégradantes, justifiant la discrimination, la ségrégation, la contrainte à la sédentarité, voire les déportations et les crimes de masse dont les « tsiganes » (sans doute, les guillemets s’imposent-ils) ont été victimes au XXe siècle ? Mais tout en même temps, nous nous intéresserons à des éléments fort d’identité internes à ces sociétés, telle que la famille comme institution structurante, les formes d’économies spécifiques, les relations aux gadjé, les relations de genre, les affiliations religieuses, les productions linguistiques, les représentations de l’inscription de la communauté sur le territoire...

Le programme détaillé n'est pas disponible.

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

  • Jean-Pierre Cavaillé [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Laboratoire interdisciplinaire solidarités, sociétés, territoires (LISST)
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

ce séminaire de recherche est intégré à la formation du Master d'Antrhopologie Sociale et Historique de l'Université de Toulouse 2 Jean-Jaurès.

Direction de travaux des étudiants

les jeudis de 14 h à 16 h, Maison de la Recherche, Université Toulouse 2 Jean-Jaurès, bureau 431.

Réception des candidats
-
Pré-requis

formation préalable en philosophie, histoire, sociologie ou anthropologie.

  • EHESS-Toulouse
    Université Toulouse-Jean Jaurès, Maison de la recherche, 5 allées Antonio-Machado 31000 Toulouse
    1er semestre / hebdomadaire, jeudi 16:00-18:00
    du 1er octobre 2020 au 4 février 2021


Intervenant·e·s


  • Jean-Pierre Cavaillé [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Laboratoire interdisciplinaire solidarités, sociétés, territoires (LISST)

Planning


  • EHESS-Toulouse
    Université Toulouse-Jean Jaurès, Maison de la recherche, 5 allées Antonio-Machado 31000 Toulouse
    1er semestre / hebdomadaire, jeudi 16:00-18:00
    du 1er octobre 2020 au 4 février 2021


Description


Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie historique, Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Diaspora Ethnicité Fait religieux Histoire culturelle Littérature orale
Aires culturelles
Europe

Il s’agira de croiser une approche d’anthropologie historique aux études de terrain les plus contemporains. L’enjeu est à la fois d’observer des phénomènes de longue durée et de considérer les ruptures plus ou moins radicales ayant affecté ou affectant aujourd’hui les sociétés que l’on nommera, faute de mieux, tsiganes, rroms ou romane. Cette gêne spontanément ressentie dans l’emploi de toute dénomination identitaire générale sera du reste l’objet de notre première approche critique : comment s’articulent et se contredisent souvent les dénominations exogènes et endogènes ? Comment elles contribuent à la constitution d’identité valorisantes ou dévalorisantes, voire dégradantes, justifiant la discrimination, la ségrégation, la contrainte à la sédentarité, voire les déportations et les crimes de masse dont les « tsiganes » (sans doute, les guillemets s’imposent-ils) ont été victimes au XXe siècle ? Mais tout en même temps, nous nous intéresserons à des éléments fort d’identité internes à ces sociétés, telle que la famille comme institution structurante, les formes d’économies spécifiques, les relations aux gadjé, les relations de genre, les affiliations religieuses, les productions linguistiques, les représentations de l’inscription de la communauté sur le territoire...

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

ce séminaire de recherche est intégré à la formation du Master d'Antrhopologie Sociale et Historique de l'Université de Toulouse 2 Jean-Jaurès.

Direction de travaux des étudiants

les jeudis de 14 h à 16 h, Maison de la Recherche, Université Toulouse 2 Jean-Jaurès, bureau 431.

Réception des candidats
-
Pré-requis

formation préalable en philosophie, histoire, sociologie ou anthropologie.