UE652 - Histoire du discours sur soi et des identités collectives en Asie centrale (XVIe-XXe siècle)


Planning


  • 54 bd Raspail
    Salle AS1_08
    54 bd Raspail 75006 Paris
    2nd semestre / hebdomadaire, mercredi 13:00-16:00
    du 6 janvier 2021 au 9 juin 2021


Description


Dernière modification : 29 mai 2020 11:17

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie historique, Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Analyse de discours Anthropologie culturelle Ethnicité Histoire
Aires culturelles
Asie centrale
Intervenant·e·s
  • Vincent Fourniau [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Centre d'études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC)
  • Xavier Hallez   docteur, EHESS / Centre d'études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC)

L'aire historique appelée Asie centrale fut constituée par de grands systèmes politiques et sociaux à plusieurs périodes historiques. Pourtant, la réflexion sur l'Asie centrale contemporaine ne prend souvent pas assez en considération le temps long. L'objet de ce séminaire est donc de faire dialoguer l'étude du temps long et des réalités contemporaines de l'Asie centrale. On y étudie notamment la constitution des identités collectives et des discours sur soi entre les XVe et XXe siècles, sur la base de sources endogènes de différents espaces politiques de cette vaste aire à différentes époques, ainsi que des travaux disponibles. Ce faisant, on étudie aussi les représentations du soi collectif dans les sociétés centre-asiatiques d'avant la colonisation, ainsi que les discours actuels à propos de ces représentations. L'étude de ce temps longs et de ces discours peut ouvrir à de nouvelles analyses sur la région, tant la littérature, en plein renouvellement cependant, est encore dominée par les productions soviétiques et occidentales de l'époque de la Guerre froide, ou bien, par les points de vue nationaux ethno-centrés actuellement développés dans les pays devenus indépendants.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Séminaires de recherche – Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

l'enseignant reçoit sur rendez-vous.

Direction de travaux des étudiants

l'enseignant reçoit sur rendez-vous pour discuter des travaux d'étudiants.

Réception des candidats

on peut contacter directement l'enseignant à son courriel professionnel ou le secrétariat du CETOBaC.

Pré-requis

la connaissance d'une langue d'Asie centrale, russe compris puisqu'il est encore très utilisé dans cette zone, est bénéfique.

Dernière modification : 29 mai 2020 11:17

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie historique, Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Analyse de discours Anthropologie culturelle Ethnicité Histoire
Aires culturelles
Asie centrale
Intervenant·e·s
  • Vincent Fourniau [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Centre d'études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC)
  • Xavier Hallez   docteur, EHESS / Centre d'études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC)

L'aire historique appelée Asie centrale fut constituée par de grands systèmes politiques et sociaux à plusieurs périodes historiques. Pourtant, la réflexion sur l'Asie centrale contemporaine ne prend souvent pas assez en considération le temps long. L'objet de ce séminaire est donc de faire dialoguer l'étude du temps long et des réalités contemporaines de l'Asie centrale. On y étudie notamment la constitution des identités collectives et des discours sur soi entre les XVe et XXe siècles, sur la base de sources endogènes de différents espaces politiques de cette vaste aire à différentes époques, ainsi que des travaux disponibles. Ce faisant, on étudie aussi les représentations du soi collectif dans les sociétés centre-asiatiques d'avant la colonisation, ainsi que les discours actuels à propos de ces représentations. L'étude de ce temps longs et de ces discours peut ouvrir à de nouvelles analyses sur la région, tant la littérature, en plein renouvellement cependant, est encore dominée par les productions soviétiques et occidentales de l'époque de la Guerre froide, ou bien, par les points de vue nationaux ethno-centrés actuellement développés dans les pays devenus indépendants.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Séminaires de recherche – Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

l'enseignant reçoit sur rendez-vous.

Direction de travaux des étudiants

l'enseignant reçoit sur rendez-vous pour discuter des travaux d'étudiants.

Réception des candidats

on peut contacter directement l'enseignant à son courriel professionnel ou le secrétariat du CETOBaC.

Pré-requis

la connaissance d'une langue d'Asie centrale, russe compris puisqu'il est encore très utilisé dans cette zone, est bénéfique.

  • 54 bd Raspail
    Salle AS1_08
    54 bd Raspail 75006 Paris
    2nd semestre / hebdomadaire, mercredi 13:00-16:00
    du 6 janvier 2021 au 9 juin 2021

Séminaire sur l’histoire de l’Asie centrale moderne et contemporaine : Histoire du discours sur soi et des identités collectives en Asie centrale (XVIe-XXe siècle). Vincent Fourniau. Directeur d’études

Le cycle de séminaires durant l’année universitaire 2020-2021 par vidéo-conférences a été une expérience plutôt constructive, qui ne peut évidemment être résumée aux seuls désagréments bien connus du contact et de l’enseignement en distanciel. L’audience en a été élargie, comme dans d’autres séminaires d’après les témoignages entendus, avec des auditrices et des auditeurs qui pouvaient se trouver eux-mêmes très éloignés et qui n’auraient pas pu assister à un enseignement en présentiel : dans notre cas en Chine et à Moscou.   

Cependant, la principale difficulté apportée par la communication à distance a concerné le travail sur les documents écrits ou iconographiques. On s’est donc concentré sur ceux qu’il était indispensable de commenter ensemble, comme des cartes, assez nombreuses, ou bien, entre autres, la pièce de théâtre Monazera d’Abdurauf Fitrat (1886-1938). C’est une des sources du début du XXe siècle qui permet d’approcher l’évolution du discours sur soi chez les penseurs djadides de Transoxiane et sur laquelle il convient d’échanger ensemble au séminaire. Malgré la distance, on a gardé au travail sur les sources son caractère prioritaire, mais le nombre de textes abordés a été réduit.   

Compte tenu du public de cette année, on a plus mis l’accent sur l’histoire du Turkestan oriental (Xinjiang) pour traiter les questions annoncées dans le programme pour 2020-2021, tout en conservant une perspective sur l’ensemble de l’Asie centrale à l’époque moderne, abordée comme une aire historique. Les approches aréales mettent plutôt l’accent sur les continuités culturelles dans cette aire et non sur les dynamiques qui unissent ses sous-espaces politiques spécifiques, notamment le Turkestan oriental, le Dasht-e Qibchaq et bien sûr le Ma Wara al-Nahr. A l’époque moderne, ils forment en effet des domaines dynastiques propres, mais dont les uniques et puissants liens politiques entre eux donnent corps à la notion d’aire historique centreasiatique, sans qu’il soit nécessaire de mobiliser le paradigme impérial pour la définir en creux, comme c’est encore trop souvent le cas. Les discours sur un soi collectif sont aussi à analyser dans de tels environnements dynastiques et politiques. 

Publications

Chapitre V, « Early Modern Interactions between Pastoral Nomadic and Sedentary Societies in the Central Asian Culture Complex », European Handbook of Central Asian Studies. History, Politics and Societies, Eiscas Insight, 2021.