UE635 - Autisme : identité et métacognition

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Psychologie et sciences cognitives
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Cognition Handicap Minorités
Aires culturelles
-

Lorsque deux personnes autistes se rencontrent, elle témoignent fréquemment d’une fluidité relationnelle et d’une impression de reconnaissance mutuelle. Un tel sentiment est-il le fruit de coïncidences et de biais cognitifs ou bien résulte-t-il d’éléments objectifs perçus par les protagonistes ?

L’objectif de ce séminaire est d’explorer ce phénomène et de discuter la notion d’identité autiste.

Nous posons comme hypothèse de travail que l’impression de familiarité entre personnes autistes est ancrée sur des faits réels, qui ne sont peut-être pas perçus consciemment mais n’en demeurent pas moins descriptibles et mesurables. Cette proposition est corroborée par les études en cognition sociale, qui suggèrent l’existence d’une discrimination intuitive entre personnes autistes et personnes non autistes.

Afin de pouvoir décrire et objectiver ce phénomène, nous nous appuierons sur la littérature autant que sur l’expérience des personnes concernées. Un accent particulier sera mis sur la métacognition. En effet, les personnes autistes adultes ont pour beaucoup une grande pratique de l’entrainement métacognitif car il leur a fallu s’adapter à un environnement pensé par et pour des gens qui sont très différents d’elles. Nous nous appuierons sur cette expertise pour évaluer la pertinence d’un éventuel modèle de l’identité autiste.

Ce séminaire comprendra 6 séances de trois heures. Les séances auront lieu à l’Institut des Systèmes Complexes (113, rue Nationale, 75013 Paris).

Chaque séance sera composée de quatre temps : présentation d’un article de la littérature scientifique sur le sujet de l’autisme, d’un entretien avec un.e invité.e (scientifique et/ou personne concernée), d’une discussion collective et d’un temps d’exercice d’une compétence métacognitive en lien avec la littérature discutée.

Le nombre de participants est limité à 12, sur inscription. Les participants s’engagent à l’assiduité. Chaque séance fera l’objet d’un compte rendu collectif.

Ce séminaire s’inscrit dans le cadre du programme de recherche MACA (http://cams.ehess.fr/) mené au CAMS (http://cams.ehess.fr/) et hébergé par l’Institut des Systèmes Complexes (https://iscpif.fr/).

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

  • Fabienne Cazalis [référent·e]   chargée de recherche, CNRS / Centre d'analyse et de mathématique sociales (CAMS)
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats

les candidats sont priés d'envoyer une demande motivée et argumentée à l'enseignante par courriel.

Pré-requis
-
  • Autre lieu Paris
    Institut des Systèmes Complexes 113 rue nationale 75013 Paris https://iscpif.fr/
    annuel / mensuel (indifférent), mercredi 17:00-20:00
    du 18 novembre 2020 au 19 mai 2021


Intervenant·e·s


  • Fabienne Cazalis [référent·e]   chargée de recherche, CNRS / Centre d'analyse et de mathématique sociales (CAMS)

Planning


  • Autre lieu Paris
    Institut des Systèmes Complexes 113 rue nationale 75013 Paris https://iscpif.fr/
    annuel / mensuel (indifférent), mercredi 17:00-20:00
    du 18 novembre 2020 au 19 mai 2021


Description


Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Psychologie et sciences cognitives
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Cognition Handicap Minorités
Aires culturelles
-

Lorsque deux personnes autistes se rencontrent, elle témoignent fréquemment d’une fluidité relationnelle et d’une impression de reconnaissance mutuelle. Un tel sentiment est-il le fruit de coïncidences et de biais cognitifs ou bien résulte-t-il d’éléments objectifs perçus par les protagonistes ?

L’objectif de ce séminaire est d’explorer ce phénomène et de discuter la notion d’identité autiste.

Nous posons comme hypothèse de travail que l’impression de familiarité entre personnes autistes est ancrée sur des faits réels, qui ne sont peut-être pas perçus consciemment mais n’en demeurent pas moins descriptibles et mesurables. Cette proposition est corroborée par les études en cognition sociale, qui suggèrent l’existence d’une discrimination intuitive entre personnes autistes et personnes non autistes.

Afin de pouvoir décrire et objectiver ce phénomène, nous nous appuierons sur la littérature autant que sur l’expérience des personnes concernées. Un accent particulier sera mis sur la métacognition. En effet, les personnes autistes adultes ont pour beaucoup une grande pratique de l’entrainement métacognitif car il leur a fallu s’adapter à un environnement pensé par et pour des gens qui sont très différents d’elles. Nous nous appuierons sur cette expertise pour évaluer la pertinence d’un éventuel modèle de l’identité autiste.

Ce séminaire comprendra 6 séances de trois heures. Les séances auront lieu à l’Institut des Systèmes Complexes (113, rue Nationale, 75013 Paris).

Chaque séance sera composée de quatre temps : présentation d’un article de la littérature scientifique sur le sujet de l’autisme, d’un entretien avec un.e invité.e (scientifique et/ou personne concernée), d’une discussion collective et d’un temps d’exercice d’une compétence métacognitive en lien avec la littérature discutée.

Le nombre de participants est limité à 12, sur inscription. Les participants s’engagent à l’assiduité. Chaque séance fera l’objet d’un compte rendu collectif.

Ce séminaire s’inscrit dans le cadre du programme de recherche MACA (http://cams.ehess.fr/) mené au CAMS (http://cams.ehess.fr/) et hébergé par l’Institut des Systèmes Complexes (https://iscpif.fr/).


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats

les candidats sont priés d'envoyer une demande motivée et argumentée à l'enseignante par courriel.

Pré-requis
-