Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2021-2022.

UE628 - Histoire des sciences, anthropologie des savoirs : frontières, enjeux, méthodes


Lieu et planning


  • 105 bd Raspail
    Amphithéâtre François-Furet
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / hebdomadaire, jeudi 15:00-17:00
    du 15 octobre 2020 au 10 juin 2021 ; la séance du 25 mars 2021 se déroulera en salle 13 (même heure, même adresse)


Description


Dernière modification : 3 mai 2021 07:21

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Disciplines
Anthropologie historique, Histoire, Philosophie et épistémologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie culturelle Anthropologie historique Antiquité (sciences de l’) Argumentation Cartographie Cognition Comparatisme Culture Écriture Éducation Épistémologie Geste technique Histoire culturelle Histoire des sciences et des techniques Histoire du livre Histoire intellectuelle Historiographie Humanités numériques Informatique et sciences sociales Intellectuels Mémoire Numérique Oralité Pédagogie Pratiques Savoir-faire Savoirs Sciences Techniques Textes Visuel
Aires culturelles
Europe Méditerranéens (mondes)
Intervenant·e·s
  • Christian Jacob [référent·e]   directeur d'études, EHESS - directeur de recherche, CNRS / Anthropologie et histoire des mondes antiques (AnHiMA)

Le champ de l'histoire des sciences, ces dernières années, s'est enrichi de nouveaux questionnements qui portent, de manière plus générale, sur la construction, la circulation et la transmission des savoirs les plus divers dans les sociétés humaines, qu'ils relèvent des arts, des techniques, des SHS, des spiritualités. Concepts, théories, découvertes, expérimentations, textes, visualisations, collections sont appréhendés, dans cette perspective, comme des artefacts, élaborés dans des lieux particuliers, par des acteurs individuels ou collectifs, humains et non humains, selon des pratiques et avec des instruments spécifiques. Ces artefacts sont investis de valeurs et d'autorité, selon des protocoles multiples qui permettent leur validation, leur circulation et leur transmission, et leur efficacité sociales. Ils se prêtent à des formes de matérialisation, de mise en ordre, d'assemblage qui les constituent en corpus, en disciplines, en traditions aptes à traverser des espaces et des temporalités de plus ou moins grande amplitude.

Le séminaire présentera un état des lieux de ces nouvelles approches, sous la forme d'études de cas et aussi de lectures de travaux significatifs, en s'attachant aux questions de méthodes, à la construction des objets de l'enquête, et aux frontières en devenir de ce domaine, au carrefour de l'histoire et des sciences sociales.

On s'attachera aux questionnements et aux problématisations, en partageant autant des dossiers précis que des "manières de faire" dans la recherche en SHS, qui puissent être utiles à tou(te)s les étudiant(e)s quels que soient leurs objets d'études.

Le séminaire accompagnera également le projet numérique de "bibliothèque intelligente Savoirs, vouée à l'histoire et à l'anthropologie des sciences, porté par l'EHESS et un ensemble de partenaires, en éclairant les enjeux intellectuels de sa construction de ses usages, et les défis propres aux nouvelles formes d'écriture, de lecture et de travail collectif dans le champ de l'histoire et de l'anthropologie des savoirs.

La séance du 15 octobre se déroulera exceptionnellement de 15 h 30 à 17 h 30.


Master


  • Séminaires de tronc commun – Savoirs en sociétés-Histoire des sciences, des techniques et des savoirs – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel hebdomadaire = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Initiation/introduction – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel hebdomadaire = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Initiation/introduction – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel hebdomadaire = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

contacter l'enseignant par courriel.

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous et en suivi continu.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis

certaines séances peuvent porter sur l'Antiquité classique, mais la connaissance des langues anciennes n'est pas nécessaire.

Les projets de mémoire (M1, M2) peuvent être discutés, précisés et cadrés avec l'enseignant.


Compte rendu


Ce séminaire avait pour objectif d’offrir aux étudiant·e·s de différentes disciplines (histoire des sciences, histoire, anthropologie, sociologie…) et de différents niveaux (master, doctorat) une série d’aperçus sur les problématiques de l’anthropologie historique des savoirs, en croisant présentation d’ouvrages fondamentaux , terrains d’enquêtes et réflexions théoriques.

Les différentes séances ont ainsi constitué autant d’étapes d’un parcours exploratoire, et donné lieu à de très riches échanges sur les thèmes abordés.

Le séminaire s’est ouvert sur une réflexion sur le statut des masques rituels en Afrique, en Amérique et en Océanie, appuyée sur La Voie des Masques de Claude Lévi-Strauss et un catalogue d’exposition du Musée du Quai Branly, qui a permis de poser un ensemble de questions sur la nature de savoirs initiatiques, la performativité des rites et de leurs instruments, les rapports entre visible et invisible, les savoir-faire artisanaux spécialisés. Nous avons ensuite déroulé différents fils :  un ensemble de lectures (Paul Veyne, Marcel Detienne, Yvonne Verdier, Ignace Meyerson, Swami Rama, Taïkan Jyoji) ont nourri des réflexions sur les programmes de vérité et de croyance, l’organisation symbolique d’une culture ancienne, avec l'adaptation de l'anthropologie structurale de Lévi-Strauss à une tradition écrite sur la longue durée, l’anthropologie des pratiques quotidiennes et de leurs visions du monde, l’historicisation des fonctions psychologiques à travers l'étude des "oeuvres", les récits autobiographiques d’initiation et de cheminement spirituel, basés notamment sur les relations maîtres - disciples. 

Nous avons aussi présenté  certaines étapes d’un livre en cours de rédaction, ouvrant une réflexion théorique sur l’histoire et l’anthropologie des savoirs : l’histoire contrefactuelle des traditions, l’économie de la circulation sociale des savoirs, les lieux de la pensée / les lieux pour penser, les frontières de la notion de transmission, à partir de l’exemple du « blob » , les mains de l’intellect, à partir de travaux récents d’anthropologie physique.

Le séminaire a accueilli plusieurs intervenants invités :

  • Simon Dumas Primbault (EPFL) sur les parcours de lecture dans les bibliothèques numériques
  • François Lissarrague (EHESS) sur le quartier du Céramique à Athènes comme lieu de savoir
  • Rémi Mathis (BNF) sur Wikipédia
  • Chloé Ragazzoli (Université Paris Sorbonne) sur les savoirs des scribes égyptien

Le séminaire a donné lieu à un important travail d’écriture collective et de discussions entre les étudiant·e·s sur un ensemble de documents partagés, entre chaque séance, pour pallier les effets d’un enseignement qui a été en mode distanciel  pendant la quasi totalité de l’année.

Publications
  • Faut-il prendre les Deipnosophistes au sérieux ?, Paris, Les Belles Lettres, 2021.
  • Pilotage du projet de bibliothèque numérique Savoirs (mise en ligne septembre 2021 : savoirs.app).

Dernière modification : 3 mai 2021 07:21

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Disciplines
Anthropologie historique, Histoire, Philosophie et épistémologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie culturelle Anthropologie historique Antiquité (sciences de l’) Argumentation Cartographie Cognition Comparatisme Culture Écriture Éducation Épistémologie Geste technique Histoire culturelle Histoire des sciences et des techniques Histoire du livre Histoire intellectuelle Historiographie Humanités numériques Informatique et sciences sociales Intellectuels Mémoire Numérique Oralité Pédagogie Pratiques Savoir-faire Savoirs Sciences Techniques Textes Visuel
Aires culturelles
Europe Méditerranéens (mondes)
Intervenant·e·s
  • Christian Jacob [référent·e]   directeur d'études, EHESS - directeur de recherche, CNRS / Anthropologie et histoire des mondes antiques (AnHiMA)

Le champ de l'histoire des sciences, ces dernières années, s'est enrichi de nouveaux questionnements qui portent, de manière plus générale, sur la construction, la circulation et la transmission des savoirs les plus divers dans les sociétés humaines, qu'ils relèvent des arts, des techniques, des SHS, des spiritualités. Concepts, théories, découvertes, expérimentations, textes, visualisations, collections sont appréhendés, dans cette perspective, comme des artefacts, élaborés dans des lieux particuliers, par des acteurs individuels ou collectifs, humains et non humains, selon des pratiques et avec des instruments spécifiques. Ces artefacts sont investis de valeurs et d'autorité, selon des protocoles multiples qui permettent leur validation, leur circulation et leur transmission, et leur efficacité sociales. Ils se prêtent à des formes de matérialisation, de mise en ordre, d'assemblage qui les constituent en corpus, en disciplines, en traditions aptes à traverser des espaces et des temporalités de plus ou moins grande amplitude.

Le séminaire présentera un état des lieux de ces nouvelles approches, sous la forme d'études de cas et aussi de lectures de travaux significatifs, en s'attachant aux questions de méthodes, à la construction des objets de l'enquête, et aux frontières en devenir de ce domaine, au carrefour de l'histoire et des sciences sociales.

On s'attachera aux questionnements et aux problématisations, en partageant autant des dossiers précis que des "manières de faire" dans la recherche en SHS, qui puissent être utiles à tou(te)s les étudiant(e)s quels que soient leurs objets d'études.

Le séminaire accompagnera également le projet numérique de "bibliothèque intelligente Savoirs, vouée à l'histoire et à l'anthropologie des sciences, porté par l'EHESS et un ensemble de partenaires, en éclairant les enjeux intellectuels de sa construction de ses usages, et les défis propres aux nouvelles formes d'écriture, de lecture et de travail collectif dans le champ de l'histoire et de l'anthropologie des savoirs.

La séance du 15 octobre se déroulera exceptionnellement de 15 h 30 à 17 h 30.

  • Séminaires de tronc commun – Savoirs en sociétés-Histoire des sciences, des techniques et des savoirs – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel hebdomadaire = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Initiation/introduction – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel hebdomadaire = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Initiation/introduction – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel hebdomadaire = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

contacter l'enseignant par courriel.

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous et en suivi continu.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis

certaines séances peuvent porter sur l'Antiquité classique, mais la connaissance des langues anciennes n'est pas nécessaire.

Les projets de mémoire (M1, M2) peuvent être discutés, précisés et cadrés avec l'enseignant.

  • 105 bd Raspail
    Amphithéâtre François-Furet
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / hebdomadaire, jeudi 15:00-17:00
    du 15 octobre 2020 au 10 juin 2021 ; la séance du 25 mars 2021 se déroulera en salle 13 (même heure, même adresse)

Ce séminaire avait pour objectif d’offrir aux étudiant·e·s de différentes disciplines (histoire des sciences, histoire, anthropologie, sociologie…) et de différents niveaux (master, doctorat) une série d’aperçus sur les problématiques de l’anthropologie historique des savoirs, en croisant présentation d’ouvrages fondamentaux , terrains d’enquêtes et réflexions théoriques.

Les différentes séances ont ainsi constitué autant d’étapes d’un parcours exploratoire, et donné lieu à de très riches échanges sur les thèmes abordés.

Le séminaire s’est ouvert sur une réflexion sur le statut des masques rituels en Afrique, en Amérique et en Océanie, appuyée sur La Voie des Masques de Claude Lévi-Strauss et un catalogue d’exposition du Musée du Quai Branly, qui a permis de poser un ensemble de questions sur la nature de savoirs initiatiques, la performativité des rites et de leurs instruments, les rapports entre visible et invisible, les savoir-faire artisanaux spécialisés. Nous avons ensuite déroulé différents fils :  un ensemble de lectures (Paul Veyne, Marcel Detienne, Yvonne Verdier, Ignace Meyerson, Swami Rama, Taïkan Jyoji) ont nourri des réflexions sur les programmes de vérité et de croyance, l’organisation symbolique d’une culture ancienne, avec l'adaptation de l'anthropologie structurale de Lévi-Strauss à une tradition écrite sur la longue durée, l’anthropologie des pratiques quotidiennes et de leurs visions du monde, l’historicisation des fonctions psychologiques à travers l'étude des "oeuvres", les récits autobiographiques d’initiation et de cheminement spirituel, basés notamment sur les relations maîtres - disciples. 

Nous avons aussi présenté  certaines étapes d’un livre en cours de rédaction, ouvrant une réflexion théorique sur l’histoire et l’anthropologie des savoirs : l’histoire contrefactuelle des traditions, l’économie de la circulation sociale des savoirs, les lieux de la pensée / les lieux pour penser, les frontières de la notion de transmission, à partir de l’exemple du « blob » , les mains de l’intellect, à partir de travaux récents d’anthropologie physique.

Le séminaire a accueilli plusieurs intervenants invités :

  • Simon Dumas Primbault (EPFL) sur les parcours de lecture dans les bibliothèques numériques
  • François Lissarrague (EHESS) sur le quartier du Céramique à Athènes comme lieu de savoir
  • Rémi Mathis (BNF) sur Wikipédia
  • Chloé Ragazzoli (Université Paris Sorbonne) sur les savoirs des scribes égyptien

Le séminaire a donné lieu à un important travail d’écriture collective et de discussions entre les étudiant·e·s sur un ensemble de documents partagés, entre chaque séance, pour pallier les effets d’un enseignement qui a été en mode distanciel  pendant la quasi totalité de l’année.

Publications
  • Faut-il prendre les Deipnosophistes au sérieux ?, Paris, Les Belles Lettres, 2021.
  • Pilotage du projet de bibliothèque numérique Savoirs (mise en ligne septembre 2021 : savoirs.app).