UE578 - Anthropologie du jeu : soumettre l'épistémologie à la question ludique

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie historique, Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Philosophie et épistémologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie Écriture Épistémologie Ethnographie Fiction Jeux Textes
Aires culturelles
-

Le séminaire de cette année mettra l'accent sur ce que l'étude du jeu (des jeux, de l'humour, des situations ludiques…) peut nous apprendre d'un point de vue épistémologique. Depuis le choix de travailler sur la thématique du jeu, ou sa découverte fortuite lors d'un terrain concret, jusqu'à la rédaction d’un texte livrant des considérations sur la matière ludique, l'ethnologue (mais aussi l'historien, le sociologue…) peut en effet se trouver confronté à nombre de problèmes qui mettent à jour des questions fondamentales pour la construction de la connaissance en sciences humaines et sociales. On considérera ainsi que le jeu, par sa position sociale et théorique marginale, fournit un accès privilégié à l’examen de la fabrique de l’anthropologie et du sérieux scientifique.

Qu'est-ce qu'un objet légitime ? Quelles influences exercent les contextes socio-culturels et théoriques dans l'intérêt ou le désintérêt pour telle forme ludique ? Jusqu'où peut aller l'observation dite participante ? Dans quelle mesure la relation ethnographique peut-elle être ludique ? Comment inscrire la description d'un fait ludique dans un cadre conceptuel large ? Quel usage peut être fait des textes fictionnels qui mettent en scène le personnage du joueur ? Quelle place l’analyse et l’écriture laissent-elles au jeu avec le lecteur ? Quelles conséquences peut entraîner sur l'anthropologie générale la considération d'un champ particulier ? En quoi la critique, la polémique et les controverses entre anthropologues tiennent-elles du jeu ? En somme, que nous dit le ludique des règles et des stratégies du jeu anthropologique ?

Voici quelques-unes des questions que nous poserons et que nous envisagerons en tissant un dialogue permanent entre ethnographie, épistémologie et anthropologie.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – autre
  • Thierry Wendling [référent·e]   chargé de recherche, CNRS / Laboratoire d’anthropologie et d’histoire de l’institution de la culture (IIAC-LAHIC)
  • Camille Riverti   ATER, EHESS / Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS)
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

pour tout renseignement, contacter les enseignants par courriel.

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis
-
  • 105 bd Raspail
    Salle 1
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / bimensuel (1re/3e), lundi 15:00-17:00
    du 2 novembre 2020 au 21 juin 2021


Intervenant·e·s


  • Thierry Wendling [référent·e]   chargé de recherche, CNRS / Laboratoire d’anthropologie et d’histoire de l’institution de la culture (IIAC-LAHIC)
  • Camille Riverti   ATER, EHESS / Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS)

Planning


  • 105 bd Raspail
    Salle 1
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / bimensuel (1re/3e), lundi 15:00-17:00
    du 2 novembre 2020 au 21 juin 2021


Description


Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie historique, Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Philosophie et épistémologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie Écriture Épistémologie Ethnographie Fiction Jeux Textes
Aires culturelles
-

Le séminaire de cette année mettra l'accent sur ce que l'étude du jeu (des jeux, de l'humour, des situations ludiques…) peut nous apprendre d'un point de vue épistémologique. Depuis le choix de travailler sur la thématique du jeu, ou sa découverte fortuite lors d'un terrain concret, jusqu'à la rédaction d’un texte livrant des considérations sur la matière ludique, l'ethnologue (mais aussi l'historien, le sociologue…) peut en effet se trouver confronté à nombre de problèmes qui mettent à jour des questions fondamentales pour la construction de la connaissance en sciences humaines et sociales. On considérera ainsi que le jeu, par sa position sociale et théorique marginale, fournit un accès privilégié à l’examen de la fabrique de l’anthropologie et du sérieux scientifique.

Qu'est-ce qu'un objet légitime ? Quelles influences exercent les contextes socio-culturels et théoriques dans l'intérêt ou le désintérêt pour telle forme ludique ? Jusqu'où peut aller l'observation dite participante ? Dans quelle mesure la relation ethnographique peut-elle être ludique ? Comment inscrire la description d'un fait ludique dans un cadre conceptuel large ? Quel usage peut être fait des textes fictionnels qui mettent en scène le personnage du joueur ? Quelle place l’analyse et l’écriture laissent-elles au jeu avec le lecteur ? Quelles conséquences peut entraîner sur l'anthropologie générale la considération d'un champ particulier ? En quoi la critique, la polémique et les controverses entre anthropologues tiennent-elles du jeu ? En somme, que nous dit le ludique des règles et des stratégies du jeu anthropologique ?

Voici quelques-unes des questions que nous poserons et que nous envisagerons en tissant un dialogue permanent entre ethnographie, épistémologie et anthropologie.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – autre

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

pour tout renseignement, contacter les enseignants par courriel.

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis
-