UE513 - La notion d'exotisme et ses usages

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie Épistémologie Ethnographie Fiction Littérature Mémoire
Aires culturelles
-

Thème littéraire classique, mais aussi forme élémentaire d’appréhension de l’altérité, la notion d’exotisme peut être envisagée comme une « dérive » (Barthes) par rapport au référent prétendument stable de l’Occident ou comme un dispositif heuristique intrinsèque à la pratique et à l’écriture de l’ethnologie. D’après Georges Devereux, un principe de « sélectivité exotique » aurait affecté depuis ses débuts le récit anthropologique. De nos jours, la variation d’un tel principe est à l’œuvre dans les nombreux contextes où des individus et des groupes – à travers une logique de l’alternance entre un éloignement physique ou figuré et les assises, souvent imaginaires, d’un ensemble de repères familiers ou fondateurs – opèrent une sorte d’auto-distanciation de leur culture à affirmer et de leur passé parfois à réparer. Reprenant le terme de Victor Segalen, il semble donc intéressant de repenser et d’élargir la portée sémantique de la notion d’exotisme en tant que « technique » discursive, mais aussi en tant que ressource symbolique où se croisent les thèmes de l’ailleurs, de l’autrefois, de la perte ou de l’oubli d’un monde et de son recommencement.

À l’appui de contextes qui ont fait l’objet de mes recherches ou de celles de chercheurs qui seront invités à intervenir, le séminaire interrogera la corrélation généalogique ainsi que les écarts épistémiques entre l’exotisme – en tant que répertoire littéraire et ethnologique – et ses usages sociaux contemporains. Selon l’hypothèse que nous allons discuter, ne correspondant foncièrement ni à une bibliothèque coloniale, ni à une narration fabuleuse toujours ethnocentrique, un tel répertoire est sans cesse mis à jour par diverses manières de fabriquer les origines, les siennes et celles d’autrui.

La première partie du séminaire sera consacrée à une critique de la place et des significations de la notion que nous allons décliner à travers des problématiques présentes dans les textes d’écrivains et d’ethnologues : le bovarysme (Jules de Gaultier, Victor Segalen) ; les ambiguïtés de la désillusion exotique (Paul Nizan, Robert James Fletcher, Michel Leiris, Claude Lévi-Strauss, Bronislaw Malinowski, Alfred Métraux) ; une interrogation sur les rapports avec la question du genre ; les drames du regard chez Herman Melville et l’exotisme du « trop connu » chez William Faulkner.

 Au cours de la seconde partie, nous analyserons la notion d’exotisme au prisme de la fabrication d’héritages, de stratégies identitaires et de logiques de l’appartenance. Pour ce faire, nous allons traiter de la quête par le missionnaire ethnologue Francis Aupiais dans le Dahomey des années 1930 d’une morale originelle révélée et perdue ; des déclinaisons de la figure du sage africain chez les ethnologues Bernard Maupoil et Marcel Griaule ; de l’exotisme de l’ « individu-monde » mis en exergue par Daniel Fabre et des entrepreneurs de mémoires culturelles ; des thèmes du retour en/à l’Afrique et de l'ancestralité dans les diverses mémoires aujourd’hui mondialisées du passé de l’esclavage ; enfin, des représentations et des autoreprésentations du migrant et de l’exilé.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – autre (Devoir écrit )
  • Gaetano Ciarcia [référent·e]   directeur de recherche, CNRS / Institut des mondes africains (IMAF)
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Gaetano Ciarcia, IMAF, Campus Condorcet RCI 3, Bâtiment recherche sud, bureau 3.134, 5 cours des Humanités 93322 Aubervilliers cedex.

Direction de travaux des étudiants

master et doctorat.

 

Réception des candidats

sur rendez-vous uniquement, par courriel.

Pré-requis

masters, doctorants, chercheurs.

  • Campus Condorcet
    Salle 3.06
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    2nd semestre / hebdomadaire, jeudi 11:00-13:00
    du 18 février 2021 au 10 juin 2021


Intervenant·e·s


  • Gaetano Ciarcia [référent·e]   directeur de recherche, CNRS / Institut des mondes africains (IMAF)

Planning


  • Campus Condorcet
    Salle 3.06
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    2nd semestre / hebdomadaire, jeudi 11:00-13:00
    du 18 février 2021 au 10 juin 2021


Description


Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie Épistémologie Ethnographie Fiction Littérature Mémoire
Aires culturelles
-

Thème littéraire classique, mais aussi forme élémentaire d’appréhension de l’altérité, la notion d’exotisme peut être envisagée comme une « dérive » (Barthes) par rapport au référent prétendument stable de l’Occident ou comme un dispositif heuristique intrinsèque à la pratique et à l’écriture de l’ethnologie. D’après Georges Devereux, un principe de « sélectivité exotique » aurait affecté depuis ses débuts le récit anthropologique. De nos jours, la variation d’un tel principe est à l’œuvre dans les nombreux contextes où des individus et des groupes – à travers une logique de l’alternance entre un éloignement physique ou figuré et les assises, souvent imaginaires, d’un ensemble de repères familiers ou fondateurs – opèrent une sorte d’auto-distanciation de leur culture à affirmer et de leur passé parfois à réparer. Reprenant le terme de Victor Segalen, il semble donc intéressant de repenser et d’élargir la portée sémantique de la notion d’exotisme en tant que « technique » discursive, mais aussi en tant que ressource symbolique où se croisent les thèmes de l’ailleurs, de l’autrefois, de la perte ou de l’oubli d’un monde et de son recommencement.

À l’appui de contextes qui ont fait l’objet de mes recherches ou de celles de chercheurs qui seront invités à intervenir, le séminaire interrogera la corrélation généalogique ainsi que les écarts épistémiques entre l’exotisme – en tant que répertoire littéraire et ethnologique – et ses usages sociaux contemporains. Selon l’hypothèse que nous allons discuter, ne correspondant foncièrement ni à une bibliothèque coloniale, ni à une narration fabuleuse toujours ethnocentrique, un tel répertoire est sans cesse mis à jour par diverses manières de fabriquer les origines, les siennes et celles d’autrui.

La première partie du séminaire sera consacrée à une critique de la place et des significations de la notion que nous allons décliner à travers des problématiques présentes dans les textes d’écrivains et d’ethnologues : le bovarysme (Jules de Gaultier, Victor Segalen) ; les ambiguïtés de la désillusion exotique (Paul Nizan, Robert James Fletcher, Michel Leiris, Claude Lévi-Strauss, Bronislaw Malinowski, Alfred Métraux) ; une interrogation sur les rapports avec la question du genre ; les drames du regard chez Herman Melville et l’exotisme du « trop connu » chez William Faulkner.

 Au cours de la seconde partie, nous analyserons la notion d’exotisme au prisme de la fabrication d’héritages, de stratégies identitaires et de logiques de l’appartenance. Pour ce faire, nous allons traiter de la quête par le missionnaire ethnologue Francis Aupiais dans le Dahomey des années 1930 d’une morale originelle révélée et perdue ; des déclinaisons de la figure du sage africain chez les ethnologues Bernard Maupoil et Marcel Griaule ; de l’exotisme de l’ « individu-monde » mis en exergue par Daniel Fabre et des entrepreneurs de mémoires culturelles ; des thèmes du retour en/à l’Afrique et de l'ancestralité dans les diverses mémoires aujourd’hui mondialisées du passé de l’esclavage ; enfin, des représentations et des autoreprésentations du migrant et de l’exilé.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – autre (Devoir écrit )

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Gaetano Ciarcia, IMAF, Campus Condorcet RCI 3, Bâtiment recherche sud, bureau 3.134, 5 cours des Humanités 93322 Aubervilliers cedex.

Direction de travaux des étudiants

master et doctorat.

 

Réception des candidats

sur rendez-vous uniquement, par courriel.

Pré-requis

masters, doctorants, chercheurs.