Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2021-2022.

UE49 - Autour de Max Weber


Lieu et planning


  • 54 bd Raspail
    Salle A04_47
    54 bd Raspail 75006 Paris
    mardi 17:00-19:00

    9 février 2021
    9 et 23 mars 2021
    6 avril 2021 (salle AS1_08)
    13 avril 2021
    11 et 25 mai 2021
    8 juin 2021


Description


Dernière modification : 12 janvier 2021 09:18

Type d'UE
Séminaires de centre
Centres
Centre de recherches historiques (CRH)
Disciplines
Histoire, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Économie politique Histoire économique et sociale Intellectuels Politique Sociologie
Aires culturelles
Allemandes (études) Europe Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s

Le séminaire abordera, dans différents domaines des sciences sociales, des questions relevant de l'étude des œuvres de Max Weber et de ses contemporains, ainsi que de leur postérité au cours des XXe et XXIe siècles.

Sauf indication contraire, les séances auront lieu en mode ‘distanciel’ (Zoom)

9 février 2021 : Hinnerk Bruhns (CNRS): "L’actualité d’un ‘classique’ :  bilan impressionniste  de l’année du centenaire de la mort de Max Weber (1864-1920)"

9 mars 2021 : Federico Tarragoni (Université Paris Diderot) : "Vers un idéal-type du populisme. Une enquête de sociologie historique comparative d'inspiration wébérienne"

23 mars 2021 : Dominique Linhardt (CNRS/EHESS): "Un monopole sous tension : les deux visages de la violence d'État"

6 avril 2021 : Vincent Genin (EPHE): "L'"Ethique protestante" de Weber et sa réception parmi les historiens français au XXe siècle. Malentendus et rejets d'une communauté de savoirs"

13 avril 2021 : Guillaume Fondu (Université Rennes 1): "Le récit, matrice commune des sciences sociales et de la politique wébériennes"

11 mai 2021 : Francisco Roa Bastos (Université de Strasbourg)  / Victor Strazzeri (Université Humboldt, Berlin) : Max Weber à Cerisy-la-Salle en 2022: quelques axes de réflexion"


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Sauf indication contraire, les séances auront lieu en mode ‘distanciel’ (Zoom).

Horaire : 17 h - 19 h

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Compte rendu


En raison de la crise sanitaire, les séances du séminaire ont été concentrées sur le deuxième semestre et organisées «en distanciel», via Zoom. La perte de la vivacité des échanges en direct a été compensée, au moins partiellement, par une augmentation significative du nombre des participants. Certains collègues ont assisté au séminaire depuis l’Allemagne, la Grèce, l’Angleterre et le Brésil. On constate également la participation de nombreux étudiants inscrits en master 2 ou en doctorat.
Huit séances du séminaire « Autour de Max Weber » ont été organisées entre le 9 février 2021 et le 8 juin 2021. Deux séances ont été consacrées à la réception de l’œuvre de Max Weber : Hinnerk Bruhns (CNRS) a dressé un bilan général des publications parues à l’occasion du centenaire, en 2020, de la mort de Weber. Vincent Genin (EPHE, Laboratoire GSRL-CNRS/KUL) a analysé la réception et la non-réception de « L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme » par les historiens francophones au cours du Vingtième siècle. Des questions de nature épistémologique ont été soulevées, d’une part, par Guillaume Fondu (Université Rennes 1, (CAPHI)) qui a étudié « le récit comme matrice commune des sciences sociales et de la politique wébériennes », et, d’autre part, par Corentin Fève (Lycée d’Aoste) qui s’est interrogé sur « l’éternelle jeunesse » des sciences sociales selon Weber.
La dimension politique de l’œuvre de Weber a occupé une place centrale dans le séminaire : Hans-Peter Müller (Université Humboldt, Berlin) a présenté une étude sur « ‘Race’ et ‘racisme’ dans la pensée politique de Max Weber ». Dominique Linhardt (CNRS/EHESS Laboratoire interdisciplinaire d’études sur les réflexivités – Fonds Yan Thomas) a analysé l’actualité la théorie du monopole de l’exercice de la violence légitime (« Un monopole sous tension : les deux visages de la violence d’État ». Federico Tarragoni (Université Paris Diderot, Laboratoire du Changement Social et Politique) a démontré l’intérêt de la méthode idéaltypique pour l’étude des mouvements populistes passés et actuels (« Vers un idéal-type du populisme. Une enquête de sociologie historique comparative d’inspiration wébérienne »). Jean-Philippe Heurtin et Francisco Roa Bastos (Université de Strasbourg) ont présenté – et soumis à la discussion collective – quelques axes de réflexion pour une « décade » qui sera consacrée à Max Weber à Cerisy-la-Salle en 2022 (initialement prévue en 2020). Sous le titre « Penser les sociétés et les pouvoirs avec Max Weber », cette semaine d’étude rassemblera des participants de différentes disciplines et de différents pays. Une autre séance de préparation de cette décade figurera au programme du séminaire en 2021-2022.

Publications
  • Avec Andreas Anter, «  Weber and the Weberian Tradition in Politics », dans The SAGE Handbook of Political Science, sous la dir. de Dirk Berg-Schlosser, Bertrand Badie and Leonardo Morlino, London etc., p. 233-252.
  • « The Pandemic and Max Weber »Max Weber Studies, 20, 2, 2020, p. 209-218. Doi : 10.15543/maxweberstudies.20.2.209
  • « Un successo della pace duraturo. Max Weber nella guerra mondiale », Scienza & Politica, vol. XXXII, n° 63, 2020, p. 63-86,  DOI : https//doi.org/10.6092/issn.1825-9618/12069

Dernière modification : 12 janvier 2021 09:18

Type d'UE
Séminaires de centre
Centres
Centre de recherches historiques (CRH)
Disciplines
Histoire, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Économie politique Histoire économique et sociale Intellectuels Politique Sociologie
Aires culturelles
Allemandes (études) Europe Transnational/transfrontières
Intervenant·e·s

Le séminaire abordera, dans différents domaines des sciences sociales, des questions relevant de l'étude des œuvres de Max Weber et de ses contemporains, ainsi que de leur postérité au cours des XXe et XXIe siècles.

Sauf indication contraire, les séances auront lieu en mode ‘distanciel’ (Zoom)

9 février 2021 : Hinnerk Bruhns (CNRS): "L’actualité d’un ‘classique’ :  bilan impressionniste  de l’année du centenaire de la mort de Max Weber (1864-1920)"

9 mars 2021 : Federico Tarragoni (Université Paris Diderot) : "Vers un idéal-type du populisme. Une enquête de sociologie historique comparative d'inspiration wébérienne"

23 mars 2021 : Dominique Linhardt (CNRS/EHESS): "Un monopole sous tension : les deux visages de la violence d'État"

6 avril 2021 : Vincent Genin (EPHE): "L'"Ethique protestante" de Weber et sa réception parmi les historiens français au XXe siècle. Malentendus et rejets d'une communauté de savoirs"

13 avril 2021 : Guillaume Fondu (Université Rennes 1): "Le récit, matrice commune des sciences sociales et de la politique wébériennes"

11 mai 2021 : Francisco Roa Bastos (Université de Strasbourg)  / Victor Strazzeri (Université Humboldt, Berlin) : Max Weber à Cerisy-la-Salle en 2022: quelques axes de réflexion"

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Sauf indication contraire, les séances auront lieu en mode ‘distanciel’ (Zoom).

Horaire : 17 h - 19 h

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-
  • 54 bd Raspail
    Salle A04_47
    54 bd Raspail 75006 Paris
    mardi 17:00-19:00

    9 février 2021
    9 et 23 mars 2021
    6 avril 2021 (salle AS1_08)
    13 avril 2021
    11 et 25 mai 2021
    8 juin 2021

En raison de la crise sanitaire, les séances du séminaire ont été concentrées sur le deuxième semestre et organisées «en distanciel», via Zoom. La perte de la vivacité des échanges en direct a été compensée, au moins partiellement, par une augmentation significative du nombre des participants. Certains collègues ont assisté au séminaire depuis l’Allemagne, la Grèce, l’Angleterre et le Brésil. On constate également la participation de nombreux étudiants inscrits en master 2 ou en doctorat.
Huit séances du séminaire « Autour de Max Weber » ont été organisées entre le 9 février 2021 et le 8 juin 2021. Deux séances ont été consacrées à la réception de l’œuvre de Max Weber : Hinnerk Bruhns (CNRS) a dressé un bilan général des publications parues à l’occasion du centenaire, en 2020, de la mort de Weber. Vincent Genin (EPHE, Laboratoire GSRL-CNRS/KUL) a analysé la réception et la non-réception de « L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme » par les historiens francophones au cours du Vingtième siècle. Des questions de nature épistémologique ont été soulevées, d’une part, par Guillaume Fondu (Université Rennes 1, (CAPHI)) qui a étudié « le récit comme matrice commune des sciences sociales et de la politique wébériennes », et, d’autre part, par Corentin Fève (Lycée d’Aoste) qui s’est interrogé sur « l’éternelle jeunesse » des sciences sociales selon Weber.
La dimension politique de l’œuvre de Weber a occupé une place centrale dans le séminaire : Hans-Peter Müller (Université Humboldt, Berlin) a présenté une étude sur « ‘Race’ et ‘racisme’ dans la pensée politique de Max Weber ». Dominique Linhardt (CNRS/EHESS Laboratoire interdisciplinaire d’études sur les réflexivités – Fonds Yan Thomas) a analysé l’actualité la théorie du monopole de l’exercice de la violence légitime (« Un monopole sous tension : les deux visages de la violence d’État ». Federico Tarragoni (Université Paris Diderot, Laboratoire du Changement Social et Politique) a démontré l’intérêt de la méthode idéaltypique pour l’étude des mouvements populistes passés et actuels (« Vers un idéal-type du populisme. Une enquête de sociologie historique comparative d’inspiration wébérienne »). Jean-Philippe Heurtin et Francisco Roa Bastos (Université de Strasbourg) ont présenté – et soumis à la discussion collective – quelques axes de réflexion pour une « décade » qui sera consacrée à Max Weber à Cerisy-la-Salle en 2022 (initialement prévue en 2020). Sous le titre « Penser les sociétés et les pouvoirs avec Max Weber », cette semaine d’étude rassemblera des participants de différentes disciplines et de différents pays. Une autre séance de préparation de cette décade figurera au programme du séminaire en 2021-2022.

Publications
  • Avec Andreas Anter, «  Weber and the Weberian Tradition in Politics », dans The SAGE Handbook of Political Science, sous la dir. de Dirk Berg-Schlosser, Bertrand Badie and Leonardo Morlino, London etc., p. 233-252.
  • « The Pandemic and Max Weber »Max Weber Studies, 20, 2, 2020, p. 209-218. Doi : 10.15543/maxweberstudies.20.2.209
  • « Un successo della pace duraturo. Max Weber nella guerra mondiale », Scienza & Politica, vol. XXXII, n° 63, 2020, p. 63-86,  DOI : https//doi.org/10.6092/issn.1825-9618/12069