UE479 - Histoire du calcul des probabilités et des statistiques


Planning


  • Enseignement à distance/webinaire
    webinaire
    https://listsem.ehess.fr/
    2nd semestre / bimensuel (1re/3e/5e), vendredi 11:00-13:00
    du 15 janvier 2021 au 21 mai 2021


Description


Dernière modification : 7 avril 2021 19:16

Type d'UE
Séminaires collectifs de recherche
Disciplines
Histoire
Page web
http://eric-brian-infos.blogspot.com/ 
Langues
français
Mots-clés
Histoire des sciences et des techniques Histoire intellectuelle Mathématiques et sciences sociales
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Éric Brian [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Centre Maurice-Halbwachs (CMH)
  • Morgane Labbé   maîtresse de conférences, EHESS / Études sociales et politiques des populations, de la protection sociale et de la santé (CRH-ESOPP)
  • Thierry Martin   professeur des universités (émérite), Université de Franche-Comté
  • Laurent Mazliak   maître de conférences, Sorbonne Université

Le séminaire se tient de Janvier à Mai. Il vise à favoriser le dialogue et la formation mutuelle entre spécialistes ou étudiants de disciplines différentes qui scrutent l’histoire des mathématiques du probable et celle de leurs rapports avec les sciences économiques, humaines et sociales, ou tout autre domaine où le calcul des probabilités et les statistiques importent aujourd'hui ou bien ont importé d'aussi loin qu'on s'en souvienne. Son ambition est d'être à la fois un lieu d'initiation à l’histoire de l’élaboration et des usages des méthodes quantitatives dans les sciences sociales, et un carrefour qui permette la présentation de travaux en cours sur ces questions. Certaines séances sont animées par les organisateurs qui proposent des états des lieux historiographiques ou problématiques sur les principaux aspects du domaine commun et on cherche à illustrer la complémentarité des approches possibles (philosophie, épistémologie, histoire intellectuelle, histoire des sciences, sociologie, mathématique, etc.). Pendant d'autres séances divers intervenants (étudiants ou chercheurs) présenteront des travaux en cours. Le caractère fortement interactif de l'ensemble fait de l'ensemble un séminaire de recherche.

Vendredi 15 janvier 2021 : Éric Brian (Centre Maurice-Halbwachs, EHESS) : « Une chose énigmatique et ses avatars mémoriels : le stéréogramme de Luigi Perozzo (1856-1916) ».

Vendredi 29 janvier 2021 : Thierry Martin (Université de Franche-Comté) : « Fernand Faure, économiste, statisticien et homme politique. »

Vendredi 5 février 2021 : Martha Cecilia Bustamante (Laboratoire Sciences, Philosophie, Histoire, Université de Paris ex Paris 7) : « La réception de la théorie quantique en France. Les notes du cours de Langevin prises par Émile Borel (1912).

Vendredi 5 mars 2021 : Caroline Ehrhardt (Laboratoire Institutions et Dynamiques Historiques de l’Économie et de la Société, Université Paris 8) : « Savoir-faire mathématique et expertise actuarielle : le cas des compagnies d'assurance-vie en France au début du XIXe siècle. »

Vendredi 19 mars 2021 : Christophe Eckes (Université de Nancy) et Laurent Mazliak (UPMC Sorbonne-Université) : « Les entretiens de Morgat (1938). Une réflexion sur les probabilités aux ramifications inattendues. »

Vendredi 2 avril 2021 : Morgane Labbé (Centre de Recherches Historiques, EHESS) : « Les enquêtes sur les budgets et les indicateurs du coût de la vie dans les pays d’Europe centrale pendant la première moitié du XXe siècle »

Vendredi 16 avril 2021 : Fabrice Cahen (INED, Unité Histoire et populations) : « L’actuariat social de Jacques Ferdinand-Dreyfus (1884-1943). »

Vendredi 7 mai 2021 : Exceptionnellement : pas de séance.

Vendredi 21 mai 2021 : Grégory Chambon (Centre anthropologie et hstoire des mondes antiques, EHESS) : « Que sais-je sur l’histoire des nombres ? »


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Prendre rendez-vous par courriel

Cette année le séminaire se tient à distance au moyen d’une adresse de connexion qui sera envoyée aux participants inscrits au préalable sur https://listsem.ehess.fr/courses

Direction de travaux des étudiants

Idem.

 

 

Réception des candidats

Idem.

Pré-requis

Variable selon la recherche envisagée. Prendre contact avec les animatrice et animateurs du séminaire au moment de formuler un projet de recherche, master ou doctorat.

Dernière modification : 7 avril 2021 19:16

Type d'UE
Séminaires collectifs de recherche
Disciplines
Histoire
Page web
http://eric-brian-infos.blogspot.com/ 
Langues
français
Mots-clés
Histoire des sciences et des techniques Histoire intellectuelle Mathématiques et sciences sociales
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Éric Brian [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Centre Maurice-Halbwachs (CMH)
  • Morgane Labbé   maîtresse de conférences, EHESS / Études sociales et politiques des populations, de la protection sociale et de la santé (CRH-ESOPP)
  • Thierry Martin   professeur des universités (émérite), Université de Franche-Comté
  • Laurent Mazliak   maître de conférences, Sorbonne Université

Le séminaire se tient de Janvier à Mai. Il vise à favoriser le dialogue et la formation mutuelle entre spécialistes ou étudiants de disciplines différentes qui scrutent l’histoire des mathématiques du probable et celle de leurs rapports avec les sciences économiques, humaines et sociales, ou tout autre domaine où le calcul des probabilités et les statistiques importent aujourd'hui ou bien ont importé d'aussi loin qu'on s'en souvienne. Son ambition est d'être à la fois un lieu d'initiation à l’histoire de l’élaboration et des usages des méthodes quantitatives dans les sciences sociales, et un carrefour qui permette la présentation de travaux en cours sur ces questions. Certaines séances sont animées par les organisateurs qui proposent des états des lieux historiographiques ou problématiques sur les principaux aspects du domaine commun et on cherche à illustrer la complémentarité des approches possibles (philosophie, épistémologie, histoire intellectuelle, histoire des sciences, sociologie, mathématique, etc.). Pendant d'autres séances divers intervenants (étudiants ou chercheurs) présenteront des travaux en cours. Le caractère fortement interactif de l'ensemble fait de l'ensemble un séminaire de recherche.

Vendredi 15 janvier 2021 : Éric Brian (Centre Maurice-Halbwachs, EHESS) : « Une chose énigmatique et ses avatars mémoriels : le stéréogramme de Luigi Perozzo (1856-1916) ».

Vendredi 29 janvier 2021 : Thierry Martin (Université de Franche-Comté) : « Fernand Faure, économiste, statisticien et homme politique. »

Vendredi 5 février 2021 : Martha Cecilia Bustamante (Laboratoire Sciences, Philosophie, Histoire, Université de Paris ex Paris 7) : « La réception de la théorie quantique en France. Les notes du cours de Langevin prises par Émile Borel (1912).

Vendredi 5 mars 2021 : Caroline Ehrhardt (Laboratoire Institutions et Dynamiques Historiques de l’Économie et de la Société, Université Paris 8) : « Savoir-faire mathématique et expertise actuarielle : le cas des compagnies d'assurance-vie en France au début du XIXe siècle. »

Vendredi 19 mars 2021 : Christophe Eckes (Université de Nancy) et Laurent Mazliak (UPMC Sorbonne-Université) : « Les entretiens de Morgat (1938). Une réflexion sur les probabilités aux ramifications inattendues. »

Vendredi 2 avril 2021 : Morgane Labbé (Centre de Recherches Historiques, EHESS) : « Les enquêtes sur les budgets et les indicateurs du coût de la vie dans les pays d’Europe centrale pendant la première moitié du XXe siècle »

Vendredi 16 avril 2021 : Fabrice Cahen (INED, Unité Histoire et populations) : « L’actuariat social de Jacques Ferdinand-Dreyfus (1884-1943). »

Vendredi 7 mai 2021 : Exceptionnellement : pas de séance.

Vendredi 21 mai 2021 : Grégory Chambon (Centre anthropologie et hstoire des mondes antiques, EHESS) : « Que sais-je sur l’histoire des nombres ? »

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Prendre rendez-vous par courriel

Cette année le séminaire se tient à distance au moyen d’une adresse de connexion qui sera envoyée aux participants inscrits au préalable sur https://listsem.ehess.fr/courses

Direction de travaux des étudiants

Idem.

 

 

Réception des candidats

Idem.

Pré-requis

Variable selon la recherche envisagée. Prendre contact avec les animatrice et animateurs du séminaire au moment de formuler un projet de recherche, master ou doctorat.

  • Enseignement à distance/webinaire
    webinaire
    https://listsem.ehess.fr/
    2nd semestre / bimensuel (1re/3e/5e), vendredi 11:00-13:00
    du 15 janvier 2021 au 21 mai 2021

Ce séminaire est animé depuis plusieurs années, outre le directeur d’études, par Morgane Labbé, historienne, maître de conférences de l’EHESS ; Thierry Martin, philosophe, Professeur des Universités à l’Université de Franche-Comté et Laurent Mazliak, mathématicien, maître de conférences à l’Université Pierre-et-Marie-Curie. Plusieurs équipes ont ainsi animé le séminaire depuis sa création, il y a une quarantaine d’années. Il s’agit de couvrir le plus largement possible les domaines où ces calculs sont en jeu, ou bien l’ont été.

Après une année antérieure affectée par les conflits sociaux et l’essor de la pandémie, le séminaire s’est reconstitué cette année au second semestre et à distance du fait des conditions sanitaires : seize étudiants ou collègues y ont participé régulièrement. Cette année la plupart des exposés touchaient les périodes de la fin du 19e siècle ou du la première moitié du 20e siècle.

Le directeur d’études a d’abord présenté une recherche de longue haleine qu’il a conduite sur une chose en plâtre au destin mouvementé. Pur produit de la statistique administrative du 19e siècle, elle a très concrètement figuré son objet de prédilection : la population. Mais les conditions de cette reconnaissance immédiate se sont étiolées et après la Première guerre mondiale la chose est tombée dans l’oubli, à tel point qu’un de ses exemplaires fut acquis aux marché aux Puces de Saint-Ouen par André Breton dont les méditations à son sujet furent le point de départ de la formation du concept d’objet surréaliste (notamment dans Nadja, 1928), c’est-à-dire dont le sens s’est perdu, et qui de ce fait acquière une esthétique dans le regard arbitraire sur lui. De nombreuses occurrences de ce stéréogramme en plâtre sont repérables dans divers registres de compétences savantes ou non. C’est ici le rapport de la matérialité de l’abstraction au temps qui est en jeu. Un premier article sur la question est paru dans le n°2-4, 2001, de la Revue de synthèse.

Caroline Ehrhardt, historienne des mathématiques au Laboratoire Institutions et Dynamiques Historiques de l’Économie et de la Société (Paris 8) a examiné le savoir-faire mathématique et l’expertise actuarielle dans les compagnies d’assurance-vie en France au début du 19e siècle. Thierry Martin a ensuite exposé ses travaux sur l’économiste, statisticien et homme politique, Fernand Faure (1853-1929). Morgane Labbé (CRH, EHESS) a présenté son étude de longue haleine sur les enquêtes qui visaient les budgets et les indicateurs du coût de la vie dans les pays d’Europe centrale pendant la première moitié du 20e siècle. Puis Fabrice Cahen (INED, Unité Histoire et populations) a fait connaître l’actuariat social de Jacques Ferdinand-Dreyfus (1884-1943). D’autre part, Martha Cecilia Bustamente, du Laboratoire Sciences, Philosophie, Histoire (Paris 7) a analysé la réception de la théorie quantique en France à partir des notes du cours de Langevin prises par Émile Borel en 1912. Il s’agit là d’un ouvrage qu’elle vient de publier. Christophe Eckes (Université de Nancy) et Laurent Mazliak ont rendu compte de leur enquête sur les entretiens de Morgat (1938), qui furent l’occasion d’une réflexion sur les probabilités aux ramifications inattendues. Et finalement Grégory Chambon (ANHIMA, EHESS) a présenté son récent « Que sais-je ? » sur l’histoire des nombres.

Publications

Maurice Fréchet et Maurice Halbwachs, 
Le calcul des probabilités à la portée de tous. Strasbourg : Presses universitaires de Strasbourg, 2019 [édition critique commentée par Éric Brian, Hugo Lavenant et Laurent Mazliak : 1e éd. 1924].
Identifiant pérenne de la notice SUDOC : https://www.sudoc.fr/241151392