UE472 - Enquête collective : appropriations sociales du numérique

Type d'UE
Enquêtes collectives
Disciplines
Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Numérique Pratiques Sociologie
Aires culturelles
-

Les écrans font maintenant partie intégrante de nos vies : les pratiques sociales, de l’ordinaire des conversations à l’engagement militant, en passant par la rencontre amoureuse, se déploient de plus en plus dans l'espace numérique. Il reste pourtant beaucoup à explorer sur la construction du social avec le numérique. Il est nécessaire de se doter d'outils adaptés pour explorer et analyser ces pratiques, pour évaluer les continuités des activités en ligne par rapport aux dispositifs antérieurs et les éventuelles ruptures liées au numérique.

Les méthodes d’enquête en ligne (questionnaires, analyse de corpus ou analyse de réseaux) soulèvent en effet des problèmes particuliers pour l’enquête sociologique : effets de cadrage des dispositifs sociotechniques, anonymat des participants, non-représentativité des échantillons, disparité des engagements dans la participation. L’accès apparemment immédiat et simple aux données cache donc de nombreux pièges et nécessite de réfléchir en amont aux apports et limites de chaque terrain.

À quelles conditions peut-on utiliser des corpus internet pour réaliser une enquête sociologique ? Comment articuler les analyses de matériaux recueillis en ligne avec des terrains menés selon des méthodes plus classiques d’observation, d’entretiens ou de questionnaires ? Et comment donner sens aux pratiques à partir des traces laissées par les internautes ? Ce sont des questions auxquelles ce séminaire tentera de répondre.

Le but du séminaire est de mener une enquête collective sur une pratique sociale numérique, choisie en groupe sur proposition des enseignantes ou d’un groupe d’étudiants. Les thématiques peuvent concerner les relations interpersonnelles (ex : les groupes de famille sur whatsapp), les relations au travail (ex : les hiérarchies professionnelles au numérique; télé-travail et vie privée; enseigner à distance), les relations dans le cadre d’organisations (ex : l’état en ligne; les mobilisations politiques). Regroupés en équipe de trois ou quatre personnes, les étudiants devront choisir une thématique à étudier, élaborer la problématique associée, définir les méthodologies les mieux adaptées (observation des dispositifs, entretiens semi-directifs, analyse de conversation, etc.), faire le terrain et l’analyser.

Les cours alterneront des séances de formation aux enquêtes sur les pratiques numériques, des présentations de travaux par des chercheurs qui expliciteront leur démarche méthodologique et des séances de travail en groupe sur les différents terrains.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Sociologie – M1/S1
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 12 ECTS
    MCC – autre (retour individuel sur l'expérience), autre ( présentation à mi parcours ), autre (rapport écrit de 20 pages + biblio et annexes), autre ( présentation finale)
  • Valérie Beaudouin [référent·e]   directrice de recherche, Télécom Paris /
  • Irène Bastard   chargée de recherche, Bibliothèque nationale de France /
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

par courriel.

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis

M1.

  • Campus Condorcet
    Salle 3.10
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    1er semestre / hebdomadaire, mercredi 17:00-19:00
    du 21 octobre 2020 au 10 février 2021


Intervenant·e·s


  • Valérie Beaudouin [référent·e]   directrice de recherche, Télécom Paris /
  • Irène Bastard   chargée de recherche, Bibliothèque nationale de France /

Planning


  • Campus Condorcet
    Salle 3.10
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    1er semestre / hebdomadaire, mercredi 17:00-19:00
    du 21 octobre 2020 au 10 février 2021


Description


Type d'UE
Enquêtes collectives
Disciplines
Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Numérique Pratiques Sociologie
Aires culturelles
-

Les écrans font maintenant partie intégrante de nos vies : les pratiques sociales, de l’ordinaire des conversations à l’engagement militant, en passant par la rencontre amoureuse, se déploient de plus en plus dans l'espace numérique. Il reste pourtant beaucoup à explorer sur la construction du social avec le numérique. Il est nécessaire de se doter d'outils adaptés pour explorer et analyser ces pratiques, pour évaluer les continuités des activités en ligne par rapport aux dispositifs antérieurs et les éventuelles ruptures liées au numérique.

Les méthodes d’enquête en ligne (questionnaires, analyse de corpus ou analyse de réseaux) soulèvent en effet des problèmes particuliers pour l’enquête sociologique : effets de cadrage des dispositifs sociotechniques, anonymat des participants, non-représentativité des échantillons, disparité des engagements dans la participation. L’accès apparemment immédiat et simple aux données cache donc de nombreux pièges et nécessite de réfléchir en amont aux apports et limites de chaque terrain.

À quelles conditions peut-on utiliser des corpus internet pour réaliser une enquête sociologique ? Comment articuler les analyses de matériaux recueillis en ligne avec des terrains menés selon des méthodes plus classiques d’observation, d’entretiens ou de questionnaires ? Et comment donner sens aux pratiques à partir des traces laissées par les internautes ? Ce sont des questions auxquelles ce séminaire tentera de répondre.

Le but du séminaire est de mener une enquête collective sur une pratique sociale numérique, choisie en groupe sur proposition des enseignantes ou d’un groupe d’étudiants. Les thématiques peuvent concerner les relations interpersonnelles (ex : les groupes de famille sur whatsapp), les relations au travail (ex : les hiérarchies professionnelles au numérique; télé-travail et vie privée; enseigner à distance), les relations dans le cadre d’organisations (ex : l’état en ligne; les mobilisations politiques). Regroupés en équipe de trois ou quatre personnes, les étudiants devront choisir une thématique à étudier, élaborer la problématique associée, définir les méthodologies les mieux adaptées (observation des dispositifs, entretiens semi-directifs, analyse de conversation, etc.), faire le terrain et l’analyser.

Les cours alterneront des séances de formation aux enquêtes sur les pratiques numériques, des présentations de travaux par des chercheurs qui expliciteront leur démarche méthodologique et des séances de travail en groupe sur les différents terrains.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Sociologie – M1/S1
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 12 ECTS
    MCC – autre (retour individuel sur l'expérience), autre ( présentation à mi parcours ), autre (rapport écrit de 20 pages + biblio et annexes), autre ( présentation finale)

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

par courriel.

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis

M1.