UE465 - Anthropologie de l’État, anthropologie contre l’État

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anarchisme Anthropologie sociale Coloniales (études) État et politiques publiques Minorités
Aires culturelles
Amérique du Sud

Le séminaire sera consacré à la confrontation de différentes approches anthropologiques qui tournent autour de l’État : les enquêtes sur son fonctionnement interne, sur les interactions entre acteurs et usagers de la bureaucratie, sur le gouvernement des populations (notamment en situation coloniale), mais aussi toutes les recherches sur les manières de vivre censées empêcher l’émergence d’un pouvoir centralisé ou permettre d’échapper à son emprise (de Pierre Clastres à James Scott, par exemple).

Deux questions particulières seront privilégiées cette année. D’une part, nous nous intéresserons aux activités illégales, telles que la corruption ou la contrebande, dont l’étude permet souvent de mettre en question une vision monolithique de l’État coupé de la société (comme l’a montré Akhil Gupta). D’autre part, nous aborderons le cas de populations ou de groupes longtemps considérés comme étant essentiellement « contre l’État », par exemple en Amazonie indigène. Nous verrons qu’ils cherchent souvent à avoir accès aux ressources étatiques, qu’ils ont parfois dû transformer considérablement leur organisation sociale et politique, et nous réfléchirons à ce que peut bien signifier positivement le refus de l’État. Ces cas nous conduiront à discuter certains malentendus liés au caractère souvent flottant du concept d’État en anthropologie.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Olivier Allard [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Laboratoire d'anthropologie sociale (LAS)
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis

ouvert aux étudiant·e·s de master et doctorat. 

Aucun planning disponible.


Intervenant·e·s


  • Olivier Allard [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Laboratoire d'anthropologie sociale (LAS)

Planning


Aucun planning disponible.


Description


Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anarchisme Anthropologie sociale Coloniales (études) État et politiques publiques Minorités
Aires culturelles
Amérique du Sud

Le séminaire sera consacré à la confrontation de différentes approches anthropologiques qui tournent autour de l’État : les enquêtes sur son fonctionnement interne, sur les interactions entre acteurs et usagers de la bureaucratie, sur le gouvernement des populations (notamment en situation coloniale), mais aussi toutes les recherches sur les manières de vivre censées empêcher l’émergence d’un pouvoir centralisé ou permettre d’échapper à son emprise (de Pierre Clastres à James Scott, par exemple).

Deux questions particulières seront privilégiées cette année. D’une part, nous nous intéresserons aux activités illégales, telles que la corruption ou la contrebande, dont l’étude permet souvent de mettre en question une vision monolithique de l’État coupé de la société (comme l’a montré Akhil Gupta). D’autre part, nous aborderons le cas de populations ou de groupes longtemps considérés comme étant essentiellement « contre l’État », par exemple en Amazonie indigène. Nous verrons qu’ils cherchent souvent à avoir accès aux ressources étatiques, qu’ils ont parfois dû transformer considérablement leur organisation sociale et politique, et nous réfléchirons à ce que peut bien signifier positivement le refus de l’État. Ces cas nous conduiront à discuter certains malentendus liés au caractère souvent flottant du concept d’État en anthropologie.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis

ouvert aux étudiant·e·s de master et doctorat.