Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2021-2022.

UE459 - L'entrée biographique


Lieu et planning


  • Campus Condorcet-Centre de colloques
    Salle 3.11
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    1er semestre / hebdomadaire, jeudi 15:00-17:00
    du 5 novembre 2020 au 4 février 2021


Description


Dernière modification : 9 novembre 2020 10:04

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Disciplines
Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Méthodes et techniques des sciences sociales Sociologie
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Nicolas Dodier [référent·e]   directeur d'études, EHESS - directeur de recherche, INSERM / Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

Le séminaire vise à préciser en quoi consiste l’entrée « biographique » en sociologie, à en interroger les finalités et en examiner les méthodes. Il se présente comme un atelier de lecture de textes qui ont présenté, utilisé ou critiqué les concepts associés à cette entrée (trajectoires, parcours, carrières, biographies, récits, bifurcations, etc.) afin de clarifier les cadres théoriques qui leur sont liés, et envisager les propositions que l’on peut aujourd’hui en tirer.  

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Ateliers de lecture – Sociologie – M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis

inscription en M2 de sociologie.


Compte rendu


Le séminaire se présentait comme un atelier de lecture destiné à présenter et discuter des textes relatifs aux approches biographiques en sciences sociales. Il était centré cette année sur la sociologie. La première séance a été consacrée à une présentation de « l’entrée biographique » comme pratique des acteurs et méthode d’enquête du sociologue, ainsi qu’à un premier repérage des éléments qui permettent de différencier les formes d’entrée biographique.  La deuxième séance comportait une introduction à quelques grandes tendances en anthropologie, histoire et sociologie, concernant les approches biographiques, ainsi qu’une présentation des nouvelles orientations en sociologie en France dans ce domaine depuis les années 1990. Nous avons ensuite abordé les textes suivants : « Le récit de vie » (2016), une approche développée par Daniel Bertaux depuis la fin des années 1970 ; l’article de Pierre Bourdieu sur « L’illusion biographique » (1986) et sa réception ; l’article de Jean-Claude Passeron « Biographies, flux, itinéraires, trajectoires » (1990) ;  l’ouvrage « Tableaux de famille » (1995) de Bernard Lahire ;  « L’expérience concentrationnaire » (1991) de Michael Pollak ainsi que l’article co-écrit avec Nathalie Heinich « Le témoignage » (1986) ;  les travaux de Claude Dubar sur les transactions identitaires, autour de « La socialisation » (2000) et « Les biographies en sociologie » (2017, avec Sandrine Nicourd) ; le chapitre sur « La carrière morale du malade mental » extrait de « Asiles » (1968) de Erving Goffman ; enfin l’ouvrage collectif « Bifurcations » (2009) édité par Marc Bessin, Claire Bidart et Michel Grossetti. La dernière séance a été construite avec un anthropologue invité, Anthony Stravrianakis, qui a présenté une recherche faisant l’objet d’un livre récemment publié « Leaving. A Narrative of Assisted Suicide » (2020).

Publications
  • Avec John Bowen, Jan Willem Duyvendak et Anita Hardon,  Pragmatic Inquiry. Critical Concepts for Social Sciences, Londres et New York, Routledge, 2020.
  • Avec Janine Barbot, « Dispositifs et normativité », Società, Mutamento, Politica, 12(23),  2021, p. 157-165 (doi: 10.36253/smp-13005).
  • Avec Janine Barbot, « The normative work of victims of medical injuries », dans Research Handbook on Socio-Legal Studies of Medicine and Health, sous la dir. de M.-A. Jacob et A. Kirkland, heltenham-Northampton, Edward Elgar Publishing? 2020, p. 270-286.
  • Avec John Bowen, Jan Willem Duyvendak et Anita Hardon, 2020, « Introduction », dans  Pragmatic Inquiry. Critical Concepts for Social Sciences, sous la dir de J. Bowen et al., Londres et New York, Routledge,  2020, p. 1-14.
  • Avec Janine Barbot, « Les raisons des victimes », dans La morale des sociologues, sous la dir. de B. Cousin et M. Lamont, Paris, PUF-La vie des idées, 2020, p. 25-44.
  • Avec Janine Barbot, « Dispositif », dans Pragmatic Inquiry. Critical Concepts for Social Sciences, sous la dir. de J. Bowen et al., Londres et New York, Routledge, 2020, p. 55-67.

Dernière modification : 9 novembre 2020 10:04

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Disciplines
Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Méthodes et techniques des sciences sociales Sociologie
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Nicolas Dodier [référent·e]   directeur d'études, EHESS - directeur de recherche, INSERM / Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

Le séminaire vise à préciser en quoi consiste l’entrée « biographique » en sociologie, à en interroger les finalités et en examiner les méthodes. Il se présente comme un atelier de lecture de textes qui ont présenté, utilisé ou critiqué les concepts associés à cette entrée (trajectoires, parcours, carrières, biographies, récits, bifurcations, etc.) afin de clarifier les cadres théoriques qui leur sont liés, et envisager les propositions que l’on peut aujourd’hui en tirer.  

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Ateliers de lecture – Sociologie – M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis

inscription en M2 de sociologie.

  • Campus Condorcet-Centre de colloques
    Salle 3.11
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    1er semestre / hebdomadaire, jeudi 15:00-17:00
    du 5 novembre 2020 au 4 février 2021

Le séminaire se présentait comme un atelier de lecture destiné à présenter et discuter des textes relatifs aux approches biographiques en sciences sociales. Il était centré cette année sur la sociologie. La première séance a été consacrée à une présentation de « l’entrée biographique » comme pratique des acteurs et méthode d’enquête du sociologue, ainsi qu’à un premier repérage des éléments qui permettent de différencier les formes d’entrée biographique.  La deuxième séance comportait une introduction à quelques grandes tendances en anthropologie, histoire et sociologie, concernant les approches biographiques, ainsi qu’une présentation des nouvelles orientations en sociologie en France dans ce domaine depuis les années 1990. Nous avons ensuite abordé les textes suivants : « Le récit de vie » (2016), une approche développée par Daniel Bertaux depuis la fin des années 1970 ; l’article de Pierre Bourdieu sur « L’illusion biographique » (1986) et sa réception ; l’article de Jean-Claude Passeron « Biographies, flux, itinéraires, trajectoires » (1990) ;  l’ouvrage « Tableaux de famille » (1995) de Bernard Lahire ;  « L’expérience concentrationnaire » (1991) de Michael Pollak ainsi que l’article co-écrit avec Nathalie Heinich « Le témoignage » (1986) ;  les travaux de Claude Dubar sur les transactions identitaires, autour de « La socialisation » (2000) et « Les biographies en sociologie » (2017, avec Sandrine Nicourd) ; le chapitre sur « La carrière morale du malade mental » extrait de « Asiles » (1968) de Erving Goffman ; enfin l’ouvrage collectif « Bifurcations » (2009) édité par Marc Bessin, Claire Bidart et Michel Grossetti. La dernière séance a été construite avec un anthropologue invité, Anthony Stravrianakis, qui a présenté une recherche faisant l’objet d’un livre récemment publié « Leaving. A Narrative of Assisted Suicide » (2020).

Publications
  • Avec John Bowen, Jan Willem Duyvendak et Anita Hardon,  Pragmatic Inquiry. Critical Concepts for Social Sciences, Londres et New York, Routledge, 2020.
  • Avec Janine Barbot, « Dispositifs et normativité », Società, Mutamento, Politica, 12(23),  2021, p. 157-165 (doi: 10.36253/smp-13005).
  • Avec Janine Barbot, « The normative work of victims of medical injuries », dans Research Handbook on Socio-Legal Studies of Medicine and Health, sous la dir. de M.-A. Jacob et A. Kirkland, heltenham-Northampton, Edward Elgar Publishing? 2020, p. 270-286.
  • Avec John Bowen, Jan Willem Duyvendak et Anita Hardon, 2020, « Introduction », dans  Pragmatic Inquiry. Critical Concepts for Social Sciences, sous la dir de J. Bowen et al., Londres et New York, Routledge,  2020, p. 1-14.
  • Avec Janine Barbot, « Les raisons des victimes », dans La morale des sociologues, sous la dir. de B. Cousin et M. Lamont, Paris, PUF-La vie des idées, 2020, p. 25-44.
  • Avec Janine Barbot, « Dispositif », dans Pragmatic Inquiry. Critical Concepts for Social Sciences, sous la dir. de J. Bowen et al., Londres et New York, Routledge, 2020, p. 55-67.