UE426 - Atelier d’analyse conversationnelle


Planning


  • 105 bd Raspail
    Salle 9
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / mensuel (3e), mercredi 15:00-17:00
    du 18 novembre 2020 au 16 juin 2021


Description


Dernière modification : 26 mai 2020 21:28

Type d'UE
Séminaires de centre
Centres
Laboratoire interdisciplinaire d'études sur les réflexivités. Fonds Yan-Thomas (LIER-FYT)
Disciplines
Linguistique, sémantique, Sociologie
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Analyse de discours Anthropologie et linguistique Ethnographie Sociologie
Aires culturelles
Amérique du Nord Europe France
Intervenant·e·s
  • Michel de Fornel [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Laboratoire interdisciplinaire d'études sur les réflexivités. Fonds Yan-Thomas (LIER-FYT)
  • Vincenzo Raimondi   UTC Compiègne

L’atelier traitera de divers problèmes analytiques liés soit au recueil de données audiovisuelles lors d'enquêtes ethnographiques, soit à la transcription,  la description et l’analyse de données conversationnelles attestées. On s’intéressera en particulier à la question  de l'analyse multimodale dans le domaine des pratiques artistiques et de domaines de la communication médiatisée (télétravail et visioconférence en particulier)

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Dernière modification : 26 mai 2020 21:28

Type d'UE
Séminaires de centre
Centres
Laboratoire interdisciplinaire d'études sur les réflexivités. Fonds Yan-Thomas (LIER-FYT)
Disciplines
Linguistique, sémantique, Sociologie
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Analyse de discours Anthropologie et linguistique Ethnographie Sociologie
Aires culturelles
Amérique du Nord Europe France
Intervenant·e·s
  • Michel de Fornel [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Laboratoire interdisciplinaire d'études sur les réflexivités. Fonds Yan-Thomas (LIER-FYT)
  • Vincenzo Raimondi   UTC Compiègne

L’atelier traitera de divers problèmes analytiques liés soit au recueil de données audiovisuelles lors d'enquêtes ethnographiques, soit à la transcription,  la description et l’analyse de données conversationnelles attestées. On s’intéressera en particulier à la question  de l'analyse multimodale dans le domaine des pratiques artistiques et de domaines de la communication médiatisée (télétravail et visioconférence en particulier)

Le programme détaillé n'est pas disponible.

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-
  • 105 bd Raspail
    Salle 9
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / mensuel (3e), mercredi 15:00-17:00
    du 18 novembre 2020 au 16 juin 2021

Michel de Fornel et Vincenzo Raimondi ont consacré les premières séances de l’Atelier à préciser les enjeux théoriques et empiriques de l’ analyse de conversation d’orientation ethnométhodologique. Ont été évoquées les questions de transcription, de description et d’analyse de corpus audiovisuels constitués de données conversationnelles attestées. Pour les séances suivantes, on a adopté le format des « data sessions », celles-ci étant nourries par les travaux en cours de doctorants. Elles ont porté sur des thèmes très variées, mais qui comportaient toujours un problème d’interprétation des composantes verbales et non verbales d’une séquence interactionnelle.  Arsène Caens a ainsi proposé une analyse des dimensions pragmatiques des pauses dans la vocalité poétique. Les extraits qu’il a présentés portaient sur la lecture publique de poèmes, réalisée par les poètes eux-mêmes. On s’est en particulier intéressé à leur première « mise en voix » en public. La discussion a porté sur les conditions d’une analyse adéquate des pauses et d’autres caractéristiques de l’énonciation orale, notamment en lien avec l’articulation des unités constitutives du poème (vers, strophe, etc.). Théo Gorin a présenté des données enregistrées lors d’un « atelier théâtral d’improvisation », et comportant des séquences où l’on « apprend à improviser ». En particulier, nous nous sommes penchés sur la phase de l’évaluation, lorsque le praticien le plus expert rejoue des scènes à des fins instructives et de reprise, tout en continuant à discuter avec les apprenants. Avec Giovanni Carletti, nous avons analysé des extraits de conversations à bâtons rompus entre patients Alzheimer. Se posait de manière centrale la question de la progression thématique et du renvoi anaphorique, en lien avec les stratégies mises en place par les participants tout au long de l’échange. En nous appuyant sur des extraits audiovisuels enregistrés par Florian Houssais lors de la réunion hebdomadaire d’un laboratoire de cosmologie, et en particulier sur une séquence portant sur l’interprétation de données physiques enregistrées par un dispositif technique, nous avons étudié la traduction multimodale de la deixis temporelle dans ses différentes déclinaisons. Enfin Manuel Houssais a présenté des données portant sur les évaluations et les bilans dans une école d’art. La discussion a porté sur l’organisation de l’échange étudiant-enseignant lors des séances de suivi de projet, en particulier sur la structure conversationnelle des différentes phases (récit de projet, questionnement, évaluation et reprise éventuelle).

Publications

X