UE425 - Approches historiques de la médecine et de la santé. Des épidémies d’Ancien Régime à la santé globale

Type d'UE
Séminaires de tronc commun
Disciplines
Histoire, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Action publique Anthropologie historique Biopolitique Histoire Histoire des sciences et des techniques
Aires culturelles
Europe France Transnational/transfrontières

Cet enseignement traitera de l’évolution des approches de la maladie et de la santé en Europe occidentale, de la Renaissance à nos jours. On s’intéressera à l’histoire des modes de production d’un savoir sur la maladie, autant qu’aux conséquences sociales et politiques des épidémies et des pandémies, au niveau local, national et transnational. L’essor d’une action publique spécifique, visant l’amélioration de la santé des populations humaines, sera analysé en détail, en considérant aussi bien l’évolution des logiques qui la sous-tendent, la diversité des outils scientifiques et institutionnels sur lesquels elle repose et les difficultés de mise en œuvre qu’elle a rencontrée à différentes périodes.

Les séances seront organisées autour de trois grands thèmes : épidémies, sociétés et médecine ; le regard changeant sur la maladie et la santé ; les transformations du recours au médecin-expert. Chacun de ces thèmes sera envisagé dans la longue durée, de manière à pouvoir analyser les évolutions intervenues, au fil des siècles, dans chacun de ces domaines.

Dans la mesure du possible, le séminaire se déroulera, comme les années précédentes, sous la forme de 6 séances de 4 heures chacune. Si les restrictions concernant l’utilisation des locaux universitaires devaient être maintenues, empêchant tout enseignement en présentiel, il prendrait alors la forme de 12 webinaires de 2 heures chacun.

Une bibliographie indicative permettra aux étudiant.e.s de commencer à se familiariser, avant chaque séance, avec le thème abordé. Un article et un bref extrait de document historique (ouvrage ou article médical, rapport administratif, texte réglementaire, etc.) seront également mis à la disposition des étudiant.e.s à l’avance et discutés collectivement au cours de chaque séance.

Bibliographie :

Thème  1 – Epidémies, sociétés, médecine

  • John Henderson, Florence Under Siege: Surviving Plague in an Early Modern City, New Haven, Yale U.P., 2019.
  • William Hardy McNeill, Plagues and Peoples, New York, Anchor, 1976; chapitres 5 & 6 (https://archive.org/details/plaguespeoples00will)
  • Jean-Noël Biraben. Les hommes et la peste en France et dans les pays européens et méditerranéens, Paris-La Haye, Mouton, 1976-1977
  • Françoise Hildesheimer, Fléaux et société. De la Grande Peste au choléra (XIVe-XIXe siècle), Paris : Hachette supérieur, 1993
  • Laurence Brockliss et Colin Jones, The Medical World of Early Modem France, Oxford, Clarendon Press, 1997 ; chapitres 3 & 8.
  • Patrice Bourdelais, Les épidémies terrassées. Une histoire de pays riches, Paris, La Martinière, 2003.
  • Angus Deaton, La Grande Évasion. Santé, richesse et origine des inégalités, Paris, Presses universitaires de France, 2016; introduction, chapitres 1 & 6.
  • George Weisz, Divide and Conquer. A Comparative History of Medical Specialization, Oxford, Oxford University Press, 2006 ; chapitres 1, 5 et 10.
  • Eliot Freidson, La profession médicale, Paris, Payot, 1984 ; introduction, chapitres 1 & 7

Thème 2 - Santé & maladie… normal & pathologique… sain et malsain : les enjeux des catégories médicales

  • Luc Berlivet et al., dossier : « Médicalisation », Genèses, 2011/1, n° 82
  • Nancy Siraisi, Medieval & Renaissance Medicine. An Introduction to Knowledge and Practice, Chicago, University of Chicago Press, 1990 
  • Georges Vigarello, Le Sain et le malsain. Santé et mieux-être depuis le Moyen Âge, Paris, Seuil, 1993 ; chapitre 2 & 3 de la 1ère partie.
  • Samuel K. Cohn, Cultures of Plague: Medical thinking at the end of the Renaissance, Oxford 2011
  • Foucault, Naissance de la Clinique, Chapitre 8 (« Ouvrez quelques cadavres… »)
  • Othmar Kheel, L'avènement de la médecine clinique moderne en Europe, 1750- 1815, Montréal, Presses de l’Université de Montréal ; chapitre 1.
  • Isabelle von Bueltzingsloewen, Machines à instruire, machines à guérir. Les hôpitaux universitaires et la médicalisation de la société allemande, 1730-1850, Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 1997
  • Bruno Latour, Les Microbes. Guerre et paix, suivi de Irréductions, Paris, Métailié, « Pandore », 1984 [réédité sous le titre : Pasteur: Guerre et paix des microbes, suivi de Irréductions, à La Découverte, en 2001] ; introduction, chapitres 1 et 2.
  • Robert Aronowitz, Les maladies ont-elles un sens ?, Paris, Synthélabo / « Les empêcheurs de penser en rond », 1999 ; chapitres 4, 5 et 6.

Thème 3 - Expertise et santé publique : le médecin dans la Cité

  • Maria Pia Donato, « The afterlife of the Non-Naturals in early eighteenth-century Hippocratism: from the healthy individual to a healthy population », in Sandra Cavallo & Tessa Storey, dir., Conserving Health in Early Modern Culture: Bodies and Environments in Italy and England, Manchester, Manchester University Press, 2017, p. 158-181 (chapitre 6)
  • Joël Chandelier et Marilyn Nicoud, « Entre droit et médecine. Les origines de la médecine légale en Italie (XIIIe-XIVe siècles) », in J. Chandelier et A. Robert, dir., Frontières des savoirs à l'époque des premières universités (XIIIe-XVe siècle), Rome, Ecole française de Rome, 2015, p. 233-293.https://www.academia.edu/19886652/Entre_droit_et_médecine._Les_origines_de_la_médecine_légale_en_Italie_XIIIe-XIVe_siècles_avec_M._Nicoud_
  •  Jean-Pierre Peter, « Une enquête de la Société royale de médecine : malades et maladies à la fin du XVIIIe siècle », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 22ᵉ année, N. 4, 1967. p. 711-751.  http://www.persee.fr/doc/ahess_0395-2649_1967_num_22_4_421567
  • Yves-Marie Bercé, Le Chaudron et la lancette. Contes populaires et médecine préventive, 1798- 1830. Paris, 1984
  • Jacques Gélis, La sage-femme ou le médecin. Une nouvelle conception de la vie, Paris, Fayard, 1988 ; première partie.
  • Yvonne Knibiehler, Accoucher. Femmes, sages-femmes et médecins depuis le milieu du XXe siècle, Rennes, Éditions de l’école nationale de la santé publique, 2007.
  • William Coleman, Death is a social disease: public health and political economy in early industrial France, Madison, University of Wisconsin Press, 1982 ; deuxième partie.
  • G. Jorland, Une société à soigner. Hygiène et salubrité publiques en France au XIXe siècle, Paris 2011
  • Guillaume Lachenal, Le médecin qui voulut être roi. Sur les traces d’une utopie coloniale, Paris, Seuil, 2017 ; introduction, chapitres 2 & 8.
  • Luc Berlivet, « Les médecins, le tabagisme et le Welfare State. Le gouvernement britannique face au cancer (1947-1957) », Annales. Histoire, Sciences Sociales, 2010/1 (65e année), p. 157-190. https://www.cairn.info/revue-annales-2010-1-page-157.htm
  • Savoirs en sociétés-Santé, médecine et questions sociales – M1/S1
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Luc Berlivet [référent·e]   chargé de recherche, CNRS / Études sociales et politiques des populations, de la protection sociale et de la santé (CRH-ESOPP)
  • Maria Pia Donato   directrice de recherche, CNRS /
Contacts additionnels
boris.hauray@ehess.fr
Informations pratiques

dans la mesure du possible, le séminaire se déroulera, comme les années précédentes, sous la forme de 6 séances de 4 heures chacune. Si les restrictions concernant l’utilisation des locaux universitaires devaient être maintenues, empêchant tout enseignement en présentiel, il prendrait alors la forme de 12 webinaires de 2 heures chacun.

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis

aucun. Il n'est pas nécessaire d'avoir suivi une formation préalable en histoire pour s'inscrire à cet enseignement.

  • Campus Condorcet
    Salle 3.07
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    1er semestre / hebdomadaire, mercredi 15:00-19:00
    du 4 novembre 2020 au 16 décembre 2020


Intervenant·e·s


  • Luc Berlivet [référent·e]   chargé de recherche, CNRS / Études sociales et politiques des populations, de la protection sociale et de la santé (CRH-ESOPP)
  • Maria Pia Donato   directrice de recherche, CNRS /

Planning


  • Campus Condorcet
    Salle 3.07
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    1er semestre / hebdomadaire, mercredi 15:00-19:00
    du 4 novembre 2020 au 16 décembre 2020


Description


Type d'UE
Séminaires de tronc commun
Disciplines
Histoire, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Action publique Anthropologie historique Biopolitique Histoire Histoire des sciences et des techniques
Aires culturelles
Europe France Transnational/transfrontières

Cet enseignement traitera de l’évolution des approches de la maladie et de la santé en Europe occidentale, de la Renaissance à nos jours. On s’intéressera à l’histoire des modes de production d’un savoir sur la maladie, autant qu’aux conséquences sociales et politiques des épidémies et des pandémies, au niveau local, national et transnational. L’essor d’une action publique spécifique, visant l’amélioration de la santé des populations humaines, sera analysé en détail, en considérant aussi bien l’évolution des logiques qui la sous-tendent, la diversité des outils scientifiques et institutionnels sur lesquels elle repose et les difficultés de mise en œuvre qu’elle a rencontrée à différentes périodes.

Les séances seront organisées autour de trois grands thèmes : épidémies, sociétés et médecine ; le regard changeant sur la maladie et la santé ; les transformations du recours au médecin-expert. Chacun de ces thèmes sera envisagé dans la longue durée, de manière à pouvoir analyser les évolutions intervenues, au fil des siècles, dans chacun de ces domaines.

Dans la mesure du possible, le séminaire se déroulera, comme les années précédentes, sous la forme de 6 séances de 4 heures chacune. Si les restrictions concernant l’utilisation des locaux universitaires devaient être maintenues, empêchant tout enseignement en présentiel, il prendrait alors la forme de 12 webinaires de 2 heures chacun.

Une bibliographie indicative permettra aux étudiant.e.s de commencer à se familiariser, avant chaque séance, avec le thème abordé. Un article et un bref extrait de document historique (ouvrage ou article médical, rapport administratif, texte réglementaire, etc.) seront également mis à la disposition des étudiant.e.s à l’avance et discutés collectivement au cours de chaque séance.

Bibliographie :

Thème  1 – Epidémies, sociétés, médecine

  • John Henderson, Florence Under Siege: Surviving Plague in an Early Modern City, New Haven, Yale U.P., 2019.
  • William Hardy McNeill, Plagues and Peoples, New York, Anchor, 1976; chapitres 5 & 6 (https://archive.org/details/plaguespeoples00will)
  • Jean-Noël Biraben. Les hommes et la peste en France et dans les pays européens et méditerranéens, Paris-La Haye, Mouton, 1976-1977
  • Françoise Hildesheimer, Fléaux et société. De la Grande Peste au choléra (XIVe-XIXe siècle), Paris : Hachette supérieur, 1993
  • Laurence Brockliss et Colin Jones, The Medical World of Early Modem France, Oxford, Clarendon Press, 1997 ; chapitres 3 & 8.
  • Patrice Bourdelais, Les épidémies terrassées. Une histoire de pays riches, Paris, La Martinière, 2003.
  • Angus Deaton, La Grande Évasion. Santé, richesse et origine des inégalités, Paris, Presses universitaires de France, 2016; introduction, chapitres 1 & 6.
  • George Weisz, Divide and Conquer. A Comparative History of Medical Specialization, Oxford, Oxford University Press, 2006 ; chapitres 1, 5 et 10.
  • Eliot Freidson, La profession médicale, Paris, Payot, 1984 ; introduction, chapitres 1 & 7

Thème 2 - Santé & maladie… normal & pathologique… sain et malsain : les enjeux des catégories médicales

  • Luc Berlivet et al., dossier : « Médicalisation », Genèses, 2011/1, n° 82
  • Nancy Siraisi, Medieval & Renaissance Medicine. An Introduction to Knowledge and Practice, Chicago, University of Chicago Press, 1990 
  • Georges Vigarello, Le Sain et le malsain. Santé et mieux-être depuis le Moyen Âge, Paris, Seuil, 1993 ; chapitre 2 & 3 de la 1ère partie.
  • Samuel K. Cohn, Cultures of Plague: Medical thinking at the end of the Renaissance, Oxford 2011
  • Foucault, Naissance de la Clinique, Chapitre 8 (« Ouvrez quelques cadavres… »)
  • Othmar Kheel, L'avènement de la médecine clinique moderne en Europe, 1750- 1815, Montréal, Presses de l’Université de Montréal ; chapitre 1.
  • Isabelle von Bueltzingsloewen, Machines à instruire, machines à guérir. Les hôpitaux universitaires et la médicalisation de la société allemande, 1730-1850, Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 1997
  • Bruno Latour, Les Microbes. Guerre et paix, suivi de Irréductions, Paris, Métailié, « Pandore », 1984 [réédité sous le titre : Pasteur: Guerre et paix des microbes, suivi de Irréductions, à La Découverte, en 2001] ; introduction, chapitres 1 et 2.
  • Robert Aronowitz, Les maladies ont-elles un sens ?, Paris, Synthélabo / « Les empêcheurs de penser en rond », 1999 ; chapitres 4, 5 et 6.

Thème 3 - Expertise et santé publique : le médecin dans la Cité

  • Maria Pia Donato, « The afterlife of the Non-Naturals in early eighteenth-century Hippocratism: from the healthy individual to a healthy population », in Sandra Cavallo & Tessa Storey, dir., Conserving Health in Early Modern Culture: Bodies and Environments in Italy and England, Manchester, Manchester University Press, 2017, p. 158-181 (chapitre 6)
  • Joël Chandelier et Marilyn Nicoud, « Entre droit et médecine. Les origines de la médecine légale en Italie (XIIIe-XIVe siècles) », in J. Chandelier et A. Robert, dir., Frontières des savoirs à l'époque des premières universités (XIIIe-XVe siècle), Rome, Ecole française de Rome, 2015, p. 233-293.https://www.academia.edu/19886652/Entre_droit_et_médecine._Les_origines_de_la_médecine_légale_en_Italie_XIIIe-XIVe_siècles_avec_M._Nicoud_
  •  Jean-Pierre Peter, « Une enquête de la Société royale de médecine : malades et maladies à la fin du XVIIIe siècle », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 22ᵉ année, N. 4, 1967. p. 711-751.  http://www.persee.fr/doc/ahess_0395-2649_1967_num_22_4_421567
  • Yves-Marie Bercé, Le Chaudron et la lancette. Contes populaires et médecine préventive, 1798- 1830. Paris, 1984
  • Jacques Gélis, La sage-femme ou le médecin. Une nouvelle conception de la vie, Paris, Fayard, 1988 ; première partie.
  • Yvonne Knibiehler, Accoucher. Femmes, sages-femmes et médecins depuis le milieu du XXe siècle, Rennes, Éditions de l’école nationale de la santé publique, 2007.
  • William Coleman, Death is a social disease: public health and political economy in early industrial France, Madison, University of Wisconsin Press, 1982 ; deuxième partie.
  • G. Jorland, Une société à soigner. Hygiène et salubrité publiques en France au XIXe siècle, Paris 2011
  • Guillaume Lachenal, Le médecin qui voulut être roi. Sur les traces d’une utopie coloniale, Paris, Seuil, 2017 ; introduction, chapitres 2 & 8.
  • Luc Berlivet, « Les médecins, le tabagisme et le Welfare State. Le gouvernement britannique face au cancer (1947-1957) », Annales. Histoire, Sciences Sociales, 2010/1 (65e année), p. 157-190. https://www.cairn.info/revue-annales-2010-1-page-157.htm

Master


  • Savoirs en sociétés-Santé, médecine et questions sociales – M1/S1
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
boris.hauray@ehess.fr
Informations pratiques

dans la mesure du possible, le séminaire se déroulera, comme les années précédentes, sous la forme de 6 séances de 4 heures chacune. Si les restrictions concernant l’utilisation des locaux universitaires devaient être maintenues, empêchant tout enseignement en présentiel, il prendrait alors la forme de 12 webinaires de 2 heures chacun.

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis

aucun. Il n'est pas nécessaire d'avoir suivi une formation préalable en histoire pour s'inscrire à cet enseignement.