UE407 - Pratiques d’enquêtes et sens de la réalité sociale : formes de vie économique et ethnocomptabilités

Type d'UE
Séminaires collectifs de recherche
Disciplines
Anthropologie historique, Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Histoire, Méthodes et techniques des sciences sociales, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Agriculture Alimentation Anthropologie culturelle Anthropologie historique Anthropologie sociale Archives Artisanat Capitalisme Circulations Collectifs Économie Écriture Enquêtes Ethnographie Histoire économique et sociale Marché Méthodes et techniques des sciences sociales Savoir-faire Socio-économie Textiles
Aires culturelles
Chine Europe France

Dans la continuité du cycle ouvert en 2017, nous étudierons cette année des formes de vie économique sur des échelles variées et connectées entre elles (domestique, marché local, entreprise, atelier de production et fabriques collectives), à différentes périodes (19e-21e siècles) et dans des contextes culturels contrastés, principalement en France, en Europe et en Chine. Il s’agira de présenter les travaux de terrain et de première main, les approches et les résultats de chercheurs formant un collectif autour des questions de méthodes et techniques d’investigation en sciences sociales dans le but d’observer des phénomènes économiques. La mise en commun de résultats d’enquête vise notamment à remettre à plat dans toutes leurs dimensions ce qu’on appelle sommairement des phénomènes économiques et redéfinit, par exemple, toute idée de marché comme fonctionnement de mondes sociaux précisément décrits.

Les formes d’activité liées au textile et à l’habillement seront discutées à partir de deux fronts d’enquête : les monographies de familles des Ouvriers des deux mondes (1857-1928) et une enquête ethnographique menée sur les marches tibétaines. L’enjeu sera de prendre en considération le type de production, les modalités de coopération ou confrontation internationales ainsi que le commerce et les usages qui y sont associés. Par ailleurs, une série d’exposés sera consacrée à la question des budgets de famille et à celle de leur emploi du temps dans une perspective d’ethnographier des formes de vie économique invisibles, fondées sur des activités de débrouille et de solidarité.

En outre, deux séances du séminaire seront dédiées à une réflexion sur les outils proposés par l’ethnocomptabilité, tant d’un point de vue réflexif (sous forme de bilan des études relevant de l’ethnocomptabilité) que prospectif (sur les possibilités d’ouverture de fronts d’enquête).

Le programme détaillé n'est pas disponible.

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

  • Alain Cottereau [référent·e]   directeur d'études, EHESS (retraité·e) / Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)
  • Marie-Paule Hille   maîtresse de conférences, EHESS / Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine (CCJ-CECMC)
  • Stéphane Baciocchi   ingénieur de recherche, EHESS / Laboratoire de démographie et d'histoire sociale (CRH-LaDéHiS)
  • Anne Lhuissier   chargée de recherche, INRAE / Centre Maurice-Halbwachs (CMH)
  • Geneviève Pruvost   chargée de recherche, CNRS / Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

pour toutes informations concernant le séminaire contacter Marie-Paule Hille, par courriel.

Direction de travaux des étudiants

lLes étudiants qui le souhaitent pourront soumettre des exercices d'écriture ethnographique qui seront travaillés de façon collective avec les enseignants.

Réception des candidats

contacter Marie-Paule Hille par courriel.

Pré-requis

pas de pré-requis pour participer à ce séminaire.

  • 105 bd Raspail
    Salle 2
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / mensuel (1re), jeudi 13:00-17:00
    du 5 novembre 2020 au 3 juin 2021


Intervenant·e·s


  • Alain Cottereau [référent·e]   directeur d'études, EHESS (retraité·e) / Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)
  • Marie-Paule Hille   maîtresse de conférences, EHESS / Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine (CCJ-CECMC)
  • Stéphane Baciocchi   ingénieur de recherche, EHESS / Laboratoire de démographie et d'histoire sociale (CRH-LaDéHiS)
  • Anne Lhuissier   chargée de recherche, INRAE / Centre Maurice-Halbwachs (CMH)
  • Geneviève Pruvost   chargée de recherche, CNRS / Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

Planning


  • 105 bd Raspail
    Salle 2
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / mensuel (1re), jeudi 13:00-17:00
    du 5 novembre 2020 au 3 juin 2021


Description


Type d'UE
Séminaires collectifs de recherche
Disciplines
Anthropologie historique, Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Histoire, Méthodes et techniques des sciences sociales, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Agriculture Alimentation Anthropologie culturelle Anthropologie historique Anthropologie sociale Archives Artisanat Capitalisme Circulations Collectifs Économie Écriture Enquêtes Ethnographie Histoire économique et sociale Marché Méthodes et techniques des sciences sociales Savoir-faire Socio-économie Textiles
Aires culturelles
Chine Europe France

Dans la continuité du cycle ouvert en 2017, nous étudierons cette année des formes de vie économique sur des échelles variées et connectées entre elles (domestique, marché local, entreprise, atelier de production et fabriques collectives), à différentes périodes (19e-21e siècles) et dans des contextes culturels contrastés, principalement en France, en Europe et en Chine. Il s’agira de présenter les travaux de terrain et de première main, les approches et les résultats de chercheurs formant un collectif autour des questions de méthodes et techniques d’investigation en sciences sociales dans le but d’observer des phénomènes économiques. La mise en commun de résultats d’enquête vise notamment à remettre à plat dans toutes leurs dimensions ce qu’on appelle sommairement des phénomènes économiques et redéfinit, par exemple, toute idée de marché comme fonctionnement de mondes sociaux précisément décrits.

Les formes d’activité liées au textile et à l’habillement seront discutées à partir de deux fronts d’enquête : les monographies de familles des Ouvriers des deux mondes (1857-1928) et une enquête ethnographique menée sur les marches tibétaines. L’enjeu sera de prendre en considération le type de production, les modalités de coopération ou confrontation internationales ainsi que le commerce et les usages qui y sont associés. Par ailleurs, une série d’exposés sera consacrée à la question des budgets de famille et à celle de leur emploi du temps dans une perspective d’ethnographier des formes de vie économique invisibles, fondées sur des activités de débrouille et de solidarité.

En outre, deux séances du séminaire seront dédiées à une réflexion sur les outils proposés par l’ethnocomptabilité, tant d’un point de vue réflexif (sous forme de bilan des études relevant de l’ethnocomptabilité) que prospectif (sur les possibilités d’ouverture de fronts d’enquête).

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

pour toutes informations concernant le séminaire contacter Marie-Paule Hille, par courriel.

Direction de travaux des étudiants

lLes étudiants qui le souhaitent pourront soumettre des exercices d'écriture ethnographique qui seront travaillés de façon collective avec les enseignants.

Réception des candidats

contacter Marie-Paule Hille par courriel.

Pré-requis

pas de pré-requis pour participer à ce séminaire.