Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2021-2022.

UE355 - Public Economics


Lieu et planning


  • 48 bd Jourdan
    48 bd Jourdan 75014 Paris
    1er semestre / hebdomadaire, vendredi 09:30-12:30
    du 18 septembre 2020 au 18 décembre 2020


Description


Dernière modification : 15 septembre 2020 11:20

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Disciplines
Économie
Page web
https://teaching.parisschoolofeconomics.eu/course/81 
Langues
anglais
Mots-clés
Économie politique État et politiques publiques Impôt Politiques publiques Politiques sociales
Aires culturelles
Amérique du Nord Amérique du Sud Asie Europe France
Intervenant·e·s
  • Antoine Bozio [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Paris School of Economics (PJSE)
  • Thomas Piketty   directeur d'études, EHESS / Paris School of Economics (PJSE)
  • Julien Grenet   chargé de recherche, CNRS / Paris School of Economics (PJSE)

The objective of this course is to present an introduction to public economics, with special emphasis on the history of taxation, public spending and state formation, normative theories of government intervention and redistribution, and the incidence of tax and transfer policies, both in developed countries and in the developing world.

  • Lecture 1: Introduction to Public Economics 
  • Lecture 2: Tools of Welfare Analysis 
  • Lecture 3: Externalities
  • Lecture 4: Public Goods
  • Lecture 5: Taxation of goods and services 
  • Lecture 6: Labour taxation (1) 
  • Lecture 7: Labour taxation (2) 
  • Lecture 8: Normative and Intertemporal Theories of Social and Fiscal Justice 
  • Lecture 9: Capital Income, Inheritance and Wealth Taxes over Time and across Countries 
  • Lecture 10: Optimal Taxation of Capital Income, Inheritance and Wealth
  • Lecture 11: Corporate taxation 
  • Lecture 12: Social Insurance 

Master


  • Séminaires de tronc commun – Analyse et politique économiques – M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – examen
  • Séminaires de tronc commun – Politiques publiques et développement – M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – examen

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

par courriel.

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-

Compte rendu


Le séminaire vise à donner aux étudiants un panorama complet du champ de l’économie publique qui s’est transformé ces quinze dernières années sous l’effet des études empiriques et de l’accès à des données jusqu’alors inaccessible aux chercheurs en sciences sociales.

Comme enseignement fondamental pour les masters, le séminaire couvre les outils théoriques de base du champ (incidence, efficacité, bien-être, fiscalité optimale, etc.) et traite des grands blocs de l’intervention publique (biens public, externalités, fiscalité, assurances sociales). L’objectif est néanmoins de donner accès aux étudiants à la production la plus récente de la recherche en économique publique empirique en proposant une lecture des articles des dernières années qui ont en partie bouleversé nos connaissances dans ce domaine.

Ainsi, l’analyse de la fiscalité indirecte ne peut s’en tenir à la taxation optimale à la Ramsey, mais doit évaluer les effets d’incidence, l’asymétrique du report sur les prix, les questions de fraudes et d’évasion à la TVA, les effets redistributifs de la taxation indirecte, etc. La fiscalité des revenus du travail s’interroge sur les réactions comportementales en hauts de la distribution, entre effets réels ou simples optimisations des individus, et pour les ménages les plus pauvres sur l’efficacité des différentes options de lutte contre la pauvreté. La fiscalité des revenus du capital s’intéresse à la comparaison entre taxation du stock (patrimoine), taxation des flux de revenu et taxation des transmissions (héritage) en contrastant les impacts sur la redistribution aux impacts sur l’accumulation de capital. Enfin, le rôle majeur que jouent les entreprises dans le prélèvement de la fiscalité moderne oblige à une analyse spécifique des impôts nominalement assujettis sur les bénéfices des entreprises.

Enfin, les assurances sociales (assurance chômage, invalidité, retraite) sont analysées au prisme de la littérature récente qui compare les gains de bien-être offerts par l’assurance (réduction des risques individuels) aux coûts possibles en termes d’hasard moral afin d’estimer les gains à l’assurance obligatoire, et les effets redistributifs sur les inégalités.

Publications

Dernière modification : 15 septembre 2020 11:20

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Disciplines
Économie
Page web
https://teaching.parisschoolofeconomics.eu/course/81 
Langues
anglais
Mots-clés
Économie politique État et politiques publiques Impôt Politiques publiques Politiques sociales
Aires culturelles
Amérique du Nord Amérique du Sud Asie Europe France
Intervenant·e·s
  • Antoine Bozio [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Paris School of Economics (PJSE)
  • Thomas Piketty   directeur d'études, EHESS / Paris School of Economics (PJSE)
  • Julien Grenet   chargé de recherche, CNRS / Paris School of Economics (PJSE)

The objective of this course is to present an introduction to public economics, with special emphasis on the history of taxation, public spending and state formation, normative theories of government intervention and redistribution, and the incidence of tax and transfer policies, both in developed countries and in the developing world.

  • Lecture 1: Introduction to Public Economics 
  • Lecture 2: Tools of Welfare Analysis 
  • Lecture 3: Externalities
  • Lecture 4: Public Goods
  • Lecture 5: Taxation of goods and services 
  • Lecture 6: Labour taxation (1) 
  • Lecture 7: Labour taxation (2) 
  • Lecture 8: Normative and Intertemporal Theories of Social and Fiscal Justice 
  • Lecture 9: Capital Income, Inheritance and Wealth Taxes over Time and across Countries 
  • Lecture 10: Optimal Taxation of Capital Income, Inheritance and Wealth
  • Lecture 11: Corporate taxation 
  • Lecture 12: Social Insurance 
  • Séminaires de tronc commun – Analyse et politique économiques – M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – examen
  • Séminaires de tronc commun – Politiques publiques et développement – M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – examen
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

par courriel.

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-
  • 48 bd Jourdan
    48 bd Jourdan 75014 Paris
    1er semestre / hebdomadaire, vendredi 09:30-12:30
    du 18 septembre 2020 au 18 décembre 2020

Le séminaire vise à donner aux étudiants un panorama complet du champ de l’économie publique qui s’est transformé ces quinze dernières années sous l’effet des études empiriques et de l’accès à des données jusqu’alors inaccessible aux chercheurs en sciences sociales.

Comme enseignement fondamental pour les masters, le séminaire couvre les outils théoriques de base du champ (incidence, efficacité, bien-être, fiscalité optimale, etc.) et traite des grands blocs de l’intervention publique (biens public, externalités, fiscalité, assurances sociales). L’objectif est néanmoins de donner accès aux étudiants à la production la plus récente de la recherche en économique publique empirique en proposant une lecture des articles des dernières années qui ont en partie bouleversé nos connaissances dans ce domaine.

Ainsi, l’analyse de la fiscalité indirecte ne peut s’en tenir à la taxation optimale à la Ramsey, mais doit évaluer les effets d’incidence, l’asymétrique du report sur les prix, les questions de fraudes et d’évasion à la TVA, les effets redistributifs de la taxation indirecte, etc. La fiscalité des revenus du travail s’interroge sur les réactions comportementales en hauts de la distribution, entre effets réels ou simples optimisations des individus, et pour les ménages les plus pauvres sur l’efficacité des différentes options de lutte contre la pauvreté. La fiscalité des revenus du capital s’intéresse à la comparaison entre taxation du stock (patrimoine), taxation des flux de revenu et taxation des transmissions (héritage) en contrastant les impacts sur la redistribution aux impacts sur l’accumulation de capital. Enfin, le rôle majeur que jouent les entreprises dans le prélèvement de la fiscalité moderne oblige à une analyse spécifique des impôts nominalement assujettis sur les bénéfices des entreprises.

Enfin, les assurances sociales (assurance chômage, invalidité, retraite) sont analysées au prisme de la littérature récente qui compare les gains de bien-être offerts par l’assurance (réduction des risques individuels) aux coûts possibles en termes d’hasard moral afin d’estimer les gains à l’assurance obligatoire, et les effets redistributifs sur les inégalités.

Publications