UE346 - Violences de genre : problématisations et objectivation

Type d'UE
Initiation/introduction
Disciplines
Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Famille Genre Méthodes et techniques des sciences sociales Sexualité Violence
Aires culturelles
Amérique du Nord Europe France

Les dénonciations du harcèlement sexuel, des meurtres conjugaux et plus généralement les violences subies par les femmes ont gagné en visibilité ces dernières années. La multiplication des témoignages est souvent comprise comme une libération de la parole, l’expression d’expériences féminines plus ou moins ordinaires jusque-là tues. Concevoir ainsi la violence passe cependant sous silence le travail de problématisation que ces témoignages supposent. Ce travail permet notamment de rassembler sous une même catégorie, celle de violence de genre, un ensemble de situations ; il suppose des espaces d’expression, mais aussi des enquêtes qui mesurent et objectivent les violences ; des institutions politiques et juridiques qui se donnent comme objectif de les combattre ; des individus qui se rapportent à eux-mêmes en tant que victimes de violences. Comment certains faits ont progressivement été compris, en particulier par les mouvements féministes, non comme des violences exceptionnelles mais comme les révélateurs des rapports ordinaires de genre ? Qu’apportent les enquêtes sociologiques, et notamment statistiques, sur la compréhension de ces violences ? Quelles les réponses sociales sont apportées à ce qui est conçu comme un problème public ? A partir de la lecture de textes classiques et d’enquêtes, ce séminaire a pour objectif de cerner les spécificités des violences de genre par rapport à d’autres formes de violences, de souligner les enjeux politiques et méthodologiques que pose l’objectivation de ces violences, et de montrer comment elles s’inscrivent dans un mouvement plus large de politisation de l’intimité.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Études sur le genre-Sociologie – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Études sur le genre-Histoire – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Sociologie – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Institutions, organisations, économie et société – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Mathieu Trachman [référent·e]   chargé de recherche, INED /
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-
  • 105 bd Raspail
    Salle 1
    105 bd Raspail 75006 Paris
    2nd semestre / hebdomadaire, mercredi 15:00-17:00
    du 3 février 2021 au 5 mai 2021


Intervenant·e·s


  • Mathieu Trachman [référent·e]   chargé de recherche, INED /

Planning


  • 105 bd Raspail
    Salle 1
    105 bd Raspail 75006 Paris
    2nd semestre / hebdomadaire, mercredi 15:00-17:00
    du 3 février 2021 au 5 mai 2021


Description


Type d'UE
Initiation/introduction
Disciplines
Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Famille Genre Méthodes et techniques des sciences sociales Sexualité Violence
Aires culturelles
Amérique du Nord Europe France

Les dénonciations du harcèlement sexuel, des meurtres conjugaux et plus généralement les violences subies par les femmes ont gagné en visibilité ces dernières années. La multiplication des témoignages est souvent comprise comme une libération de la parole, l’expression d’expériences féminines plus ou moins ordinaires jusque-là tues. Concevoir ainsi la violence passe cependant sous silence le travail de problématisation que ces témoignages supposent. Ce travail permet notamment de rassembler sous une même catégorie, celle de violence de genre, un ensemble de situations ; il suppose des espaces d’expression, mais aussi des enquêtes qui mesurent et objectivent les violences ; des institutions politiques et juridiques qui se donnent comme objectif de les combattre ; des individus qui se rapportent à eux-mêmes en tant que victimes de violences. Comment certains faits ont progressivement été compris, en particulier par les mouvements féministes, non comme des violences exceptionnelles mais comme les révélateurs des rapports ordinaires de genre ? Qu’apportent les enquêtes sociologiques, et notamment statistiques, sur la compréhension de ces violences ? Quelles les réponses sociales sont apportées à ce qui est conçu comme un problème public ? A partir de la lecture de textes classiques et d’enquêtes, ce séminaire a pour objectif de cerner les spécificités des violences de genre par rapport à d’autres formes de violences, de souligner les enjeux politiques et méthodologiques que pose l’objectivation de ces violences, et de montrer comment elles s’inscrivent dans un mouvement plus large de politisation de l’intimité.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Études sur le genre-Sociologie – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Études sur le genre-Histoire – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Sociologie – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Institutions, organisations, économie et société – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-