UE341 - Épistémologies duales : en-deçà et au-delà

Type d'UE
Séminaires de centre
Centres
Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS)
Disciplines
Philosophie et épistémologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Épistémologie Espace Études des sciences contemporaines Histoire des idées Philosophie Temps/temporalité
Aires culturelles
Amérique du Nord Asie France

Analyses des pensées qui renoncent aux simplifications dichotomiques.

La poursuite du séminaire Figures de la dualité. Comment penser "entre’"les catégories ? qui s’est réuni en 2018 et 2019 (les séances programmées en 2020 n’ont pu se tenir) entend élargir le programme initial, comme en témoigne son nouveau titre : Épistémologies duales : en-deçà et au-delà.

Prenant acte que recourir à des dualités constitue une ressource épistémique fréquente, sinon naturelle en première intention, il paraît tout aussi nécessaire d’examiner les protocoles de penser qui les débordent  ou les malmènent. Penser "entre" les catégories, n’est en effet qu’une des modalités de contournement du Paradigme Occidental Moderne Classique (analysé par Augustin Berque). Penser "sous" les catégories, interroger l’oubli de la terre, peut-on explorer le possible ? Prendre l’incertitude au sérieux ? Les modélisations (finances, pandémie) volent-elles au secours des pensées dichotomiques ? Le tiers exclu comme violence, la spatialité des phénomènes : entrée féconde ou représentation sans reste ?, etc. sont autant de thèmes qui feront l’objet de séances polyphoniques. Deux motifs transversaux jouiront d’une attention propédeutique : 1) Le couple énoncé/énonciation : dualité indépassable ? ; 2) Où est-on quand on pense ? Et, à la croisée des deux : Le "où" de l’énoncé et le "où" de l’énonciation.

Au-delà de ces réflexions générales, l’année s’achèvera par un colloque consacré à un questionnement thématiquement situé : « Le "2" en politique », confrontant recherches doctorales en cours et théories établies. 

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

  • Michèle Leclerc-Olive [référent·e]   chargée de recherche, CNRS (retraité·e) / Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS)
Contacts additionnels
carlos.lobo.ag@orange.fr
Informations pratiques

le programme de chacune des séances est sur le site.

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats

Michèle Leclerc-Olive, sur rendez-vous.

Pré-requis
-
  • Campus Condorcet
    Salle 3.08
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / mensuel (3e), vendredi 17:00-20:00
    du 20 novembre 2020 au 18 juin 2021


Intervenant·e·s


  • Michèle Leclerc-Olive [référent·e]   chargée de recherche, CNRS (retraité·e) / Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS)

Planning


  • Campus Condorcet
    Salle 3.08
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / mensuel (3e), vendredi 17:00-20:00
    du 20 novembre 2020 au 18 juin 2021


Description


Type d'UE
Séminaires de centre
Centres
Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS)
Disciplines
Philosophie et épistémologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Épistémologie Espace Études des sciences contemporaines Histoire des idées Philosophie Temps/temporalité
Aires culturelles
Amérique du Nord Asie France

Analyses des pensées qui renoncent aux simplifications dichotomiques.

La poursuite du séminaire Figures de la dualité. Comment penser "entre’"les catégories ? qui s’est réuni en 2018 et 2019 (les séances programmées en 2020 n’ont pu se tenir) entend élargir le programme initial, comme en témoigne son nouveau titre : Épistémologies duales : en-deçà et au-delà.

Prenant acte que recourir à des dualités constitue une ressource épistémique fréquente, sinon naturelle en première intention, il paraît tout aussi nécessaire d’examiner les protocoles de penser qui les débordent  ou les malmènent. Penser "entre" les catégories, n’est en effet qu’une des modalités de contournement du Paradigme Occidental Moderne Classique (analysé par Augustin Berque). Penser "sous" les catégories, interroger l’oubli de la terre, peut-on explorer le possible ? Prendre l’incertitude au sérieux ? Les modélisations (finances, pandémie) volent-elles au secours des pensées dichotomiques ? Le tiers exclu comme violence, la spatialité des phénomènes : entrée féconde ou représentation sans reste ?, etc. sont autant de thèmes qui feront l’objet de séances polyphoniques. Deux motifs transversaux jouiront d’une attention propédeutique : 1) Le couple énoncé/énonciation : dualité indépassable ? ; 2) Où est-on quand on pense ? Et, à la croisée des deux : Le "où" de l’énoncé et le "où" de l’énonciation.

Au-delà de ces réflexions générales, l’année s’achèvera par un colloque consacré à un questionnement thématiquement situé : « Le "2" en politique », confrontant recherches doctorales en cours et théories établies. 


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
carlos.lobo.ag@orange.fr
Informations pratiques

le programme de chacune des séances est sur le site.

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats

Michèle Leclerc-Olive, sur rendez-vous.

Pré-requis
-