UE340 - Politiques monétaires et extractivismes. Pandémie : nouvelle donne ?

Type d'UE
Séminaires collectifs de recherche
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Économie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Environnement État et politiques publiques Santé
Aires culturelles
Afrique Amérique du Sud

Analyse socio-économique des pays de la zone franc dont le sous-sol est exploité par des sociétés étrangères, dans ce nouveau contexte sanitaire. 

L'objectif du séminaire 2019-2020, notablement écourté, était de documenter la situation des pays de la zone Franc dont le sous-sol est exploité par des multinationales extractives et qui doivent déposer à la Banque de France la moitié de leurs réserves de change. Partant de l’observation que ces pays se trouvent pris en tenaille entre deux dispositifs qui brident leur capacité d'initiative, nous notions que tout développement socio-économique s’en trouve durablement compromis. Les diverses réponses politiques apportées depuis le début de l’année 2020 à la pandémie de Covid19 pourraient bien avoir modifié sensiblement le paysage politico-économique de la zone. Le défi scientifique que le séminaire souhaite relever s’en trouve complexifié. Plus que jamais, il convient de dépasser les études sectorielles de chacun des trois domaines : les questions monétaires d'un côté, celles liées aux diverses formes d'accaparement (terres, forêts, minerais, ressources énergétiques, etc.) et enfin les questions sanitaires qui impactent durablement des pans entiers des sociétés (notamment les perdants du système économique mondialisé.

Une attention particulière sera accordée à quelques pays (parmi les États de l'ex-AOF et de l'ex-AEF) pour examiner comment les tensions anciennes se trouvent reconfigurées par les enjeux sanitaires et comment les Etats y répondent, entre dettes, politique monétaire, prédations foncières et revendications sociales. Ces enquêtes seront adossées tout à la fois aux débats théoriques (fédéralisme, socialisme, non-alignement, etc.) et aux différents argumentaires déployés par les acteurs. En examinant les pratiques, il s'agit évidemment de resituer ces trajectoires politiques dans le contexte d'interdépendance étroite entre les économies du Nord et du Sud.

Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.

  • Michèle Leclerc-Olive [référent·e]   chargée de recherche, CNRS (retraité·e) / Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS)
Contacts additionnels
mcuillerai4@gmail.com kakonubukpo@yahoo.com boris.samuel@ird.fr bruno.theret@wanadoo.fr
Informations pratiques

le programme de chaque séance est affiché sur le site.

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats

Michèle Leclerc-Olive, sur rendez-vous.

Pré-requis
-
  • Campus Condorcet
    Salle 3.09
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / mensuel (3e), mardi 17:00-20:00
    du 17 novembre 2020 au 15 juin 2021


Intervenant·e·s


  • Michèle Leclerc-Olive [référent·e]   chargée de recherche, CNRS (retraité·e) / Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS)

Planning


  • Campus Condorcet
    Salle 3.09
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / mensuel (3e), mardi 17:00-20:00
    du 17 novembre 2020 au 15 juin 2021


Description


Type d'UE
Séminaires collectifs de recherche
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Économie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Environnement État et politiques publiques Santé
Aires culturelles
Afrique Amérique du Sud

Analyse socio-économique des pays de la zone franc dont le sous-sol est exploité par des sociétés étrangères, dans ce nouveau contexte sanitaire. 

L'objectif du séminaire 2019-2020, notablement écourté, était de documenter la situation des pays de la zone Franc dont le sous-sol est exploité par des multinationales extractives et qui doivent déposer à la Banque de France la moitié de leurs réserves de change. Partant de l’observation que ces pays se trouvent pris en tenaille entre deux dispositifs qui brident leur capacité d'initiative, nous notions que tout développement socio-économique s’en trouve durablement compromis. Les diverses réponses politiques apportées depuis le début de l’année 2020 à la pandémie de Covid19 pourraient bien avoir modifié sensiblement le paysage politico-économique de la zone. Le défi scientifique que le séminaire souhaite relever s’en trouve complexifié. Plus que jamais, il convient de dépasser les études sectorielles de chacun des trois domaines : les questions monétaires d'un côté, celles liées aux diverses formes d'accaparement (terres, forêts, minerais, ressources énergétiques, etc.) et enfin les questions sanitaires qui impactent durablement des pans entiers des sociétés (notamment les perdants du système économique mondialisé.

Une attention particulière sera accordée à quelques pays (parmi les États de l'ex-AOF et de l'ex-AEF) pour examiner comment les tensions anciennes se trouvent reconfigurées par les enjeux sanitaires et comment les Etats y répondent, entre dettes, politique monétaire, prédations foncières et revendications sociales. Ces enquêtes seront adossées tout à la fois aux débats théoriques (fédéralisme, socialisme, non-alignement, etc.) et aux différents argumentaires déployés par les acteurs. En examinant les pratiques, il s'agit évidemment de resituer ces trajectoires politiques dans le contexte d'interdépendance étroite entre les économies du Nord et du Sud.


Master


Cette UE n'est rattachée à aucune formation de master.


Renseignements


Contacts additionnels
mcuillerai4@gmail.com kakonubukpo@yahoo.com boris.samuel@ird.fr bruno.theret@wanadoo.fr
Informations pratiques

le programme de chaque séance est affiché sur le site.

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats

Michèle Leclerc-Olive, sur rendez-vous.

Pré-requis
-