UE336 - Genre, sociologie de la culture et du travail artistique

Type d'UE
Ateliers de lecture
Disciplines
Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Cinéma Culture Féminisme Genre Littérature Marché Professions Sociologie Théâtre
Aires culturelles
-

Ce séminaire, qui se déroulera sous la forme d’un atelier, a pour objet d’analyser, sous l’angle des théories féministes, du genre et queer, les activités et les représentations artistiques. Le programme est fondé sur la lecture d’un corpus de textes qui seront autant d’outils méthodologiques issus des sciences sociales croisés avec une approche de genre.

Le séminaire s’appuie, d’une part, sur des lectures de textes théoriques féministes, queer, et sur le genre qui, depuis les années 1970, ont contribué à renouveler tant l’histoire de l’art que la sociologie de la culture et du travail artistique, et d’autre part, sur des travaux empiriques relatifs aux différents mondes de l’art et supports de représentations qui permettront de former à l’enquête sociologique.

L’objectif de ce séminaire est de présenter, sous la forme d’un atelier de lecture de textes théoriques mais aussi d’enquêtes empiriques sociologiques et historiques, la dynamique de l’histoire des études et des théories sur le genre. On analysera les conditions de production qui ont présidé à la théorisation des rapports sociaux de sexe, et les différents courants théoriques depuis les années 1970. On verra comment la conceptualisation en termes de genre a permis de penser relationnellement la construction des identités hommes-femmes afin de saisir et signifier les rapports de pouvoir entre les sexes. Enfin, on s’intéressera aux apports des théories queer dans l’analyse des productions culturelles.

Une partie du séminaire sera consacrée aux recherches féministes portant sur les mondes de l’art et de la littérature. On travaillera sur les apports des théories féministes à la sociologie de la culture développées depuis les années 1950. En outre, on ressaisira des travaux de socio-histoire des professions artistiques pour comprendre comment se construisent et se recomposent les inégalités d’accès et d’exercice de ces activités entre les hommes et les femmes. Les travaux empiriques mobilisés dans ce séminaire permettront de mettre au jour les usages que les chercheur.es font des théories sur le genre et des théories féministes en histoire de l’art et en sociologie du travail artistique et des professions culturelles.

L’approche par textes permettra de solliciter une participation active des étudiant.es qui se confronteront ainsi directement aux théories abordées. Chaque séance donnera lieu à la présentation d’un article par un.e étudiant.e et la participation au séminaire impliquera pour toutes et tous une lecture régulière des textes proposés.

Pour l’encadrement de mémoires de Master deux axes de recherches seront privilégiés :

  • D’une part, les projets portant sur les intermédiaires culturels et les intermédiaires du travail artistique (attaché.es de presse, agent.es artistiques, secrétaires d’artistes, coach, critiques littéraires ou artistiques (cinéma, théâtre), développeurs de projets artistiques etc.), sur les métiers artistiques et du secteur culturel, les inégalités entre femmes et hommes. Les approches croisant les apports de la sociologie du travail et des carrières et des groupes professionnels et/ou une approche en termes de genre. Comment jouent les rapports sociaux de sexe dans ces différents champs artistiques en termes d’inégalités de carrières, économiques, symboliques etc.
  • D’autre part, les projets de recherches portant sur la sociologie historique du féminisme du point de vue des créatrice.eus culturel.les, de leurs trajectoires sociales et militantes, de leurs prises de position, de la position de leurs œuvres et de leurs thématiques dans le champ littéraire, théâtral ou cinématographique. Comment les artistes interviennent dans les luttes féministes ? Comment se construisent les mobilisations pour l’égalité dans le champ littéraire, cinématographique ou culturel ?

Delphine Naudier est directrice de recherche, habilitée à diriger des recherches, affiliée à l’équipe « Cultures et sociétés urbaines » du Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris/CNRS-Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis.

  • Études sur le genre-Sociologie – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Delphine Naudier [référent·e]   directrice de recherche, CNRS /
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

Les rendez-vous pour l'encadrement du Master seront pris par mail ou à l'issue des séances du séminaire.

Réception des candidats

La réception des candidat·e·s aura lieu à l'issue du comité pédagogique qui aura sélectionné les dossiers admis à s'inscrire dans le Master.

Pré-requis
-
  • 105 bd Raspail
    Salle 1
    105 bd Raspail 75006 Paris
    1er semestre / bimensuel (2e/4e), mercredi 09:00-13:00
    du 14 octobre 2020 au 27 janvier 2021


Intervenant·e·s


  • Delphine Naudier [référent·e]   directrice de recherche, CNRS /

Planning


  • 105 bd Raspail
    Salle 1
    105 bd Raspail 75006 Paris
    1er semestre / bimensuel (2e/4e), mercredi 09:00-13:00
    du 14 octobre 2020 au 27 janvier 2021


Description


Type d'UE
Ateliers de lecture
Disciplines
Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Cinéma Culture Féminisme Genre Littérature Marché Professions Sociologie Théâtre
Aires culturelles
-

Ce séminaire, qui se déroulera sous la forme d’un atelier, a pour objet d’analyser, sous l’angle des théories féministes, du genre et queer, les activités et les représentations artistiques. Le programme est fondé sur la lecture d’un corpus de textes qui seront autant d’outils méthodologiques issus des sciences sociales croisés avec une approche de genre.

Le séminaire s’appuie, d’une part, sur des lectures de textes théoriques féministes, queer, et sur le genre qui, depuis les années 1970, ont contribué à renouveler tant l’histoire de l’art que la sociologie de la culture et du travail artistique, et d’autre part, sur des travaux empiriques relatifs aux différents mondes de l’art et supports de représentations qui permettront de former à l’enquête sociologique.

L’objectif de ce séminaire est de présenter, sous la forme d’un atelier de lecture de textes théoriques mais aussi d’enquêtes empiriques sociologiques et historiques, la dynamique de l’histoire des études et des théories sur le genre. On analysera les conditions de production qui ont présidé à la théorisation des rapports sociaux de sexe, et les différents courants théoriques depuis les années 1970. On verra comment la conceptualisation en termes de genre a permis de penser relationnellement la construction des identités hommes-femmes afin de saisir et signifier les rapports de pouvoir entre les sexes. Enfin, on s’intéressera aux apports des théories queer dans l’analyse des productions culturelles.

Une partie du séminaire sera consacrée aux recherches féministes portant sur les mondes de l’art et de la littérature. On travaillera sur les apports des théories féministes à la sociologie de la culture développées depuis les années 1950. En outre, on ressaisira des travaux de socio-histoire des professions artistiques pour comprendre comment se construisent et se recomposent les inégalités d’accès et d’exercice de ces activités entre les hommes et les femmes. Les travaux empiriques mobilisés dans ce séminaire permettront de mettre au jour les usages que les chercheur.es font des théories sur le genre et des théories féministes en histoire de l’art et en sociologie du travail artistique et des professions culturelles.

L’approche par textes permettra de solliciter une participation active des étudiant.es qui se confronteront ainsi directement aux théories abordées. Chaque séance donnera lieu à la présentation d’un article par un.e étudiant.e et la participation au séminaire impliquera pour toutes et tous une lecture régulière des textes proposés.

Pour l’encadrement de mémoires de Master deux axes de recherches seront privilégiés :

  • D’une part, les projets portant sur les intermédiaires culturels et les intermédiaires du travail artistique (attaché.es de presse, agent.es artistiques, secrétaires d’artistes, coach, critiques littéraires ou artistiques (cinéma, théâtre), développeurs de projets artistiques etc.), sur les métiers artistiques et du secteur culturel, les inégalités entre femmes et hommes. Les approches croisant les apports de la sociologie du travail et des carrières et des groupes professionnels et/ou une approche en termes de genre. Comment jouent les rapports sociaux de sexe dans ces différents champs artistiques en termes d’inégalités de carrières, économiques, symboliques etc.
  • D’autre part, les projets de recherches portant sur la sociologie historique du féminisme du point de vue des créatrice.eus culturel.les, de leurs trajectoires sociales et militantes, de leurs prises de position, de la position de leurs œuvres et de leurs thématiques dans le champ littéraire, théâtral ou cinématographique. Comment les artistes interviennent dans les luttes féministes ? Comment se construisent les mobilisations pour l’égalité dans le champ littéraire, cinématographique ou culturel ?

Delphine Naudier est directrice de recherche, habilitée à diriger des recherches, affiliée à l’équipe « Cultures et sociétés urbaines » du Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris/CNRS-Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis.


Master


  • Études sur le genre-Sociologie – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

Les rendez-vous pour l'encadrement du Master seront pris par mail ou à l'issue des séances du séminaire.

Réception des candidats

La réception des candidat·e·s aura lieu à l'issue du comité pédagogique qui aura sélectionné les dossiers admis à s'inscrire dans le Master.

Pré-requis
-