UE329 - Histoire de la boutique et du petit commerce urbain en Chine (XIXe-XXe siècles)

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Économie Histoire Histoire économique et sociale Sociohistoire Urbaines (études)
Aires culturelles
Chine

Le contexte social et sanitaire de l’année universitaire 2019-2020 a grandement perturbé le séminaire et n’a pas permis de mener à bien le programme prévu. Le séminaire va donc cette année achever de remplir les mêmes objectifs : contextualisation historiographique, explicitation des sources qu’il est possible de mobiliser pour étudier le petit commerce et considérations de méthodologie à travers des études de cas. Le secteur des services est le grand oublié de l’histoire sociale et économique de la fin des Qing et de la République. L’agriculture, socle de l’économie, et l’industrie, enjeu capital dans la quête de puissance de la Chine, ont été largement traités. Pourtant, dans la période, le tertiaire est notoirement plus développé que le secteur industriel. Au début des années 1930, la part des services atteint ainsi le quart du PNB de la Chine, contre seulement 10% pour l’industrie. Le petit nombre de travaux consacrés aux services se sont portés presqu’exclusivement sur les activités faisant figure de fers de lance de la modernisation du pays comme l’édition, les banques et assurances, ou les nouveaux lieux de loisirs (dancings). La Business history privilégie l’étude d’entreprises de taille importante qui ont laissé des archives, comme par exemple les grands magasins. En revanche, sur le petit commerce traditionnel, qui emploie des effectifs incomparablement plus importants, force est de constater que les historiens sont restés quasi-muets.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Xavier Paulès [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Chine, Corée, Japon (CCJ)
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis

niveau de chinois correspondant à la licence, mais il n'est pas nécessaire qu'il soit sanctionné par un diplôme.

  • 105 bd Raspail
    Salle 10
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / bimensuel (1re/3e/5e), lundi 13:00-15:00
    du 19 octobre 2020 au 7 juin 2021


Intervenant·e·s


  • Xavier Paulès [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Chine, Corée, Japon (CCJ)

Planning


  • 105 bd Raspail
    Salle 10
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / bimensuel (1re/3e/5e), lundi 13:00-15:00
    du 19 octobre 2020 au 7 juin 2021


Description


Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Économie Histoire Histoire économique et sociale Sociohistoire Urbaines (études)
Aires culturelles
Chine

Le contexte social et sanitaire de l’année universitaire 2019-2020 a grandement perturbé le séminaire et n’a pas permis de mener à bien le programme prévu. Le séminaire va donc cette année achever de remplir les mêmes objectifs : contextualisation historiographique, explicitation des sources qu’il est possible de mobiliser pour étudier le petit commerce et considérations de méthodologie à travers des études de cas. Le secteur des services est le grand oublié de l’histoire sociale et économique de la fin des Qing et de la République. L’agriculture, socle de l’économie, et l’industrie, enjeu capital dans la quête de puissance de la Chine, ont été largement traités. Pourtant, dans la période, le tertiaire est notoirement plus développé que le secteur industriel. Au début des années 1930, la part des services atteint ainsi le quart du PNB de la Chine, contre seulement 10% pour l’industrie. Le petit nombre de travaux consacrés aux services se sont portés presqu’exclusivement sur les activités faisant figure de fers de lance de la modernisation du pays comme l’édition, les banques et assurances, ou les nouveaux lieux de loisirs (dancings). La Business history privilégie l’étude d’entreprises de taille importante qui ont laissé des archives, comme par exemple les grands magasins. En revanche, sur le petit commerce traditionnel, qui emploie des effectifs incomparablement plus importants, force est de constater que les historiens sont restés quasi-muets.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis

niveau de chinois correspondant à la licence, mais il n'est pas nécessaire qu'il soit sanctionné par un diplôme.