UE313 - Travailler sur et avec les sources en histoire médiévale

Type d'UE
Initiation/introduction
Disciplines
Histoire
Page web
https://enseignements-2019.ehess.fr/2019/ue/3187/ 
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie historique Culture matérielle Culture visuelle Écriture Histoire Histoire culturelle Histoire intellectuelle Historiographie Langues Moyen Âge/Histoire médiévale Temps/temporalité Textes
Aires culturelles
Europe

Cet enseignement de spécialisation proposé aux mastérants inscrits en histoire médiévale à l’EHESS se propose d’aborder les différents types documentaires classés, cherchés, lus, interprétés et construits par les médiévaux d’abord comme par les médiévistes ensuite. Chaque séance, dirigée par un enseignant-chercheur du groupe de recherche sur l’Anthropologie Historique du long Moyen Âge (AHLoMA) de l’EHESS, s’intéressera aussi bien aux sources écrites (normatives, narratives, pratiques, « littéraires »…), que sérielles (listes, registres, rôles…), iconographiques, matérielles, symboliques… sachant bien entendu qu’un « document » (tel un sceau) peut être tout cela à la fois : matrice, objet, support, image, garantie et signature apposées sur un texte etc. On gardera à l’esprit que la « source », une notion qu’il conviendra de mettre en perspective critique et de placer en regard de terminologies concurrentes ou co-occurentes telles que « document », « archive », « témoignage », « monument »…, n’existe jamais de manière brute et directe, mais qu’elle est toujours le produit d’une construction ou d’une relation sociale. On sera ainsi attentif non seulement à ce qu’elle « dit », mais aussi à ce qu’elle révèle et, tout autant, à la manière dont elle a été produite, écrite, transmise, conservée et instrumentalisée. On tentera également, ce faisant, d’approcher anthropologiquement des opérations aussi fondamentales et sociales que lire, écrire, voir, croire, compter, entendre, gérer, ordonner, contrôler, dissimuler ou détruire.

Sur la base d’un document lu, traduit, commenté, mis en contexte et décortiqué dans sa matérialité, sa scripturalité et son agentivité, chaque séance en profitera pour examiner l’histoire documentaire de telle ou telle source, son usage par les médiévaux comme par les médiévistes, les méthodes déployées au long cours pour l’examiner voire pour l’inventer ou le retrouver, et son insertion dans une tradition historiographique et interprétative.

Séminaire de douze séances donnant lieu à une validation sous forme de crédits ECTS.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Pierre Monnet [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Anthropologie historique du long Moyen Âge (CRH-AHLoMA)
  • Sylvain Piron   directeur d'études, EHESS / Anthropologie historique du long Moyen Âge (CRH-AHLoMA)
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

renseignements : consulter la page d'accueil du groupe Ahloma du CRH : http://ahloma.ehess.fr/ ou contacter les enseignants par courriel.

Direction de travaux des étudiants

Pierre Monnet et Sylvain Piron sont habilités à diriger des mastères, des doctorats et des habilitations.

Réception des candidats

contacter les enseignants par courriel.

Pré-requis

ce séminaire d'initiation et de méthodologie est ouvert aux étudiants à partir de la première année de master, et validable en qualité d'enseignement spécifique (séminaire d'initiation) pour la spécialité "Histoire médiévale" de la mention histoire (validable dans les deux parcours "Histoire, sciences sociales" et "Histoire du monde, histoire des mondes"). Le suivi de cet enseignement demande quelques connaissances, au moins élémentaires, en histoire du Moyen Âge, en diplomatique, codicologie, paléographie, interprétation des images. Rudiments de latin bienvenus. Bien entendu sur tous ces points, les enseignants-chercheurs apporteront sur chaque dossier documentaire examiné des compléments, traductions, orientations bibliographiques. 

Aucun planning disponible.


Intervenant·e·s


  • Pierre Monnet [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Anthropologie historique du long Moyen Âge (CRH-AHLoMA)
  • Sylvain Piron   directeur d'études, EHESS / Anthropologie historique du long Moyen Âge (CRH-AHLoMA)

Planning


Aucun planning disponible.


Description


Type d'UE
Initiation/introduction
Disciplines
Histoire
Page web
https://enseignements-2019.ehess.fr/2019/ue/3187/ 
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie historique Culture matérielle Culture visuelle Écriture Histoire Histoire culturelle Histoire intellectuelle Historiographie Langues Moyen Âge/Histoire médiévale Temps/temporalité Textes
Aires culturelles
Europe

Cet enseignement de spécialisation proposé aux mastérants inscrits en histoire médiévale à l’EHESS se propose d’aborder les différents types documentaires classés, cherchés, lus, interprétés et construits par les médiévaux d’abord comme par les médiévistes ensuite. Chaque séance, dirigée par un enseignant-chercheur du groupe de recherche sur l’Anthropologie Historique du long Moyen Âge (AHLoMA) de l’EHESS, s’intéressera aussi bien aux sources écrites (normatives, narratives, pratiques, « littéraires »…), que sérielles (listes, registres, rôles…), iconographiques, matérielles, symboliques… sachant bien entendu qu’un « document » (tel un sceau) peut être tout cela à la fois : matrice, objet, support, image, garantie et signature apposées sur un texte etc. On gardera à l’esprit que la « source », une notion qu’il conviendra de mettre en perspective critique et de placer en regard de terminologies concurrentes ou co-occurentes telles que « document », « archive », « témoignage », « monument »…, n’existe jamais de manière brute et directe, mais qu’elle est toujours le produit d’une construction ou d’une relation sociale. On sera ainsi attentif non seulement à ce qu’elle « dit », mais aussi à ce qu’elle révèle et, tout autant, à la manière dont elle a été produite, écrite, transmise, conservée et instrumentalisée. On tentera également, ce faisant, d’approcher anthropologiquement des opérations aussi fondamentales et sociales que lire, écrire, voir, croire, compter, entendre, gérer, ordonner, contrôler, dissimuler ou détruire.

Sur la base d’un document lu, traduit, commenté, mis en contexte et décortiqué dans sa matérialité, sa scripturalité et son agentivité, chaque séance en profitera pour examiner l’histoire documentaire de telle ou telle source, son usage par les médiévaux comme par les médiévistes, les méthodes déployées au long cours pour l’examiner voire pour l’inventer ou le retrouver, et son insertion dans une tradition historiographique et interprétative.

Séminaire de douze séances donnant lieu à une validation sous forme de crédits ECTS.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
  • Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

renseignements : consulter la page d'accueil du groupe Ahloma du CRH : http://ahloma.ehess.fr/ ou contacter les enseignants par courriel.

Direction de travaux des étudiants

Pierre Monnet et Sylvain Piron sont habilités à diriger des mastères, des doctorats et des habilitations.

Réception des candidats

contacter les enseignants par courriel.

Pré-requis

ce séminaire d'initiation et de méthodologie est ouvert aux étudiants à partir de la première année de master, et validable en qualité d'enseignement spécifique (séminaire d'initiation) pour la spécialité "Histoire médiévale" de la mention histoire (validable dans les deux parcours "Histoire, sciences sociales" et "Histoire du monde, histoire des mondes"). Le suivi de cet enseignement demande quelques connaissances, au moins élémentaires, en histoire du Moyen Âge, en diplomatique, codicologie, paléographie, interprétation des images. Rudiments de latin bienvenus. Bien entendu sur tous ces points, les enseignants-chercheurs apporteront sur chaque dossier documentaire examiné des compléments, traductions, orientations bibliographiques.