Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2021-2022.

UE309 - Israël dans son temps contemporain : État, société et politique


Lieu et planning


  • 54 bd Raspail

    Salle A05_51

    lundi, 13:00-15:00
    4 et 18 janvier 2021
    1er et 15 février 2021
    1er, 15 et 29 mars 2021
    12 avril 2021 (salle A04_47)
    3, 17 et 31 mai 2021
    14 juin 2021
     


Description


Dernière modification : 28 janvier 2021 17:40

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Histoire, Méthodes et techniques des sciences sociales, Sociologie
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Archives Biopolitique Capitalisme Citoyenneté Démocratie Diaspora Droit, normes et société Dynamiques sociales Enquêtes État et politiques publiques Histoire Institutions Méthodes et techniques des sciences sociales Migration(s) Mobilisation(s) Mouvements sociaux Politique Pragmatisme Sociologie politique
Aires culturelles
Juives (études) Méditerranéens (mondes)
Intervenant·e·s

Les tensions politiques, sociales et idéologiques qui entourent l’État d’Israël favorisent un usage idéologique des sciences sociales, au détriment des pratiques d’objectivation qui entourent le « métier de chercheur ». Le sionisme et la construction de l’État israélien, pour être au cœur de controverses, n’en sont pas moins des postes scientifiques qui permettent d’analyser des processus historiques et sociaux comme la réalité d’une Nation, la place de la religion ou celle de la critique sociale. Comment mobiliser les savoirs historiques et en sciences sociales pour penser de tels objets ? Quelles sont les places faites à l’étude des archives et des enquêtes dans le débat scientifique ? Comment penser les groupes multiples de la société israélienne ? Comment aborder l’État et ses institutions militaires, religieuses, judiciaires comme organisateur de la vie sociale et politique ? Après avoir abordé la question historiographique au cours de la première année (2019-2020), la seconde année de ce séminaire, dirigé par Sylvaine Bulle, sociologue, et Yann Scioldo-Zürcher Lévi, historien, traitera principalement de la construction de l’État et de sa pratique administrative ainsi que des transformations politiques contemporaines du sionisme dans son alliance à l’économie néo-libérale. Il dressera une histoire et une sociologie de la conflictualité interne et en prise avec la société palestinienne, et abordera les modalités théoriques et méthodologiques qui s’offrent à de telles analyses.  

Ce séminaire s’adresse en priorité aux étudiants de master et aux doctorants.

Animé par Sylvaine Bulle (Université de Paris) et Yann Scioldo-Zurcher Levi (EHESS, Centre de recherches historiques)

4 janvier 2021 : Israël comme catégorie historique et sociologique : usages, méthodes et questions aux sciences historiques et sociales. 

18 janvier 2021 : Quelles archives pour quelle histoire ? 

1er février 2021 : Existe-t-il un peuple d’Israël (analyse contemporaine) ?

15 février 2021 : État, politiques publiques et institutions au service d’une construction nationale.

1er mars 2021 : Une histoire des sionismes : nouvelles perspectives d’analyse.

15 mars 2021 : Appropriations culturelles en Israël.

29 mars 2021 : L'État au prime de ses transformations (1967/2020). Une sociologie politique de l’épreuve d’État en Palestine 

12 avril 2021 : Israël en  séries télévisées.

3 mai 2021 : Mouvements de contestation. Une sociologie de la critique en démocratie.

17 mai 2021 : La migration française en Israël au prisme de la question sécuritaire.

31 mai 2021 : Les trois Jérusalem. Une sociologie et une démographie urbaines.

14 juin 2021 : Séance consacrée aux travaux des participants. 

Le séminaires accueillera des intervenants extérieurs.


Master


  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral

Renseignements


Contacts additionnels
yann.scioldozurcher@cnrs.fr sylvaine.bulle@cnrs.fr sbulle@club-internet.fr
Informations pratiques

Séminaire de recherche ouvert aux mastérants et doctorants.

Direction de travaux des étudiants

Réception des étudiants sur rendez-vous. 

Réception des candidats

Yann Scioldo-Zurcher, sur rendez-vous

Pré-requis

Necessité d'un projet de recherche écrit. 


Compte rendu


Le séminaire « Israël dans son temps contemporain » a élargi son domaine de recherche en incluant aux réflexions historiques de l’année précédente, des approches de sciences sociales, touchant plus particulièrement la sociologie, la sociologie politique et l’anthropologie. Il est désormais organisé par Sylvaine Bulle, sociologue (IIA, CNRS_EHESS) et Yann Scioldo-Zürcher, historien (CNRS, EHESS, Centre de recherches historiques). Comptant pour 6 ECTS, il propose aux étudiant-e-s des interrogations épistémologiques, théoriques et empiriques liées à la recherche sur le champ israélien contemporain. En effet, les tensions politiques, sociales et idéologiques qui entourent l’État d’Israël favorisent un usage militant des sciences sociales, au détriment des pratiques d’objectivation qui entourent le « métier de chercheur ». Le sionisme et la construction de l’État israélien, pour être au cœur de controverses, n’en sont pas moins des postes scientifiques qui permettent d’analyser des processus historiques et sociaux comme la réalité d’une Nation, la place de la religion ou celle de la critique sociale. Comment mobiliser les savoirs historiques et en sciences sociales pour penser de tels objets ? Quelles sont les places faites à l’étude des archives et des enquêtes dans le débat scientifique ? Comment penser les groupes multiples de la société israélienne ? Comment aborder l’État et ses institutions militaires, religieuses, judiciaires comme organisateur de la vie sociale et politique ? Le séminaire s’est attaché particulièrement à nommer les faits historiques, politiques et sociologiques : comme le sionisme, l’état d’Israël, la démocratie, les institutions. Il s’est ntéressé également aux phénomènes les plus contemporains: comme l’environnement, la question religieuse, le néo-libéralisme en prise avec les mouvements sociaux et le sionisme, les conflictualités internes et externes et les classes sociales, Israël dans son rapport à la société palestinienne. Une séance a été consacrée à la sociologie et la démographie de Jérusalem. Le séminaire a accueilli des intervenant·es (Patrick Fargues, historien, Daniel Monterescu, anthropologue, Amélie Ferry, politiste ainsi que la présentation des travaux des doctorants (Études du Politique, histoire, sociologie, Territoires et sociétés, sciences des religions, art et littérature).

Publications

-

Dernière modification : 28 janvier 2021 17:40

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Histoire, Méthodes et techniques des sciences sociales, Sociologie
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Archives Biopolitique Capitalisme Citoyenneté Démocratie Diaspora Droit, normes et société Dynamiques sociales Enquêtes État et politiques publiques Histoire Institutions Méthodes et techniques des sciences sociales Migration(s) Mobilisation(s) Mouvements sociaux Politique Pragmatisme Sociologie politique
Aires culturelles
Juives (études) Méditerranéens (mondes)
Intervenant·e·s

Les tensions politiques, sociales et idéologiques qui entourent l’État d’Israël favorisent un usage idéologique des sciences sociales, au détriment des pratiques d’objectivation qui entourent le « métier de chercheur ». Le sionisme et la construction de l’État israélien, pour être au cœur de controverses, n’en sont pas moins des postes scientifiques qui permettent d’analyser des processus historiques et sociaux comme la réalité d’une Nation, la place de la religion ou celle de la critique sociale. Comment mobiliser les savoirs historiques et en sciences sociales pour penser de tels objets ? Quelles sont les places faites à l’étude des archives et des enquêtes dans le débat scientifique ? Comment penser les groupes multiples de la société israélienne ? Comment aborder l’État et ses institutions militaires, religieuses, judiciaires comme organisateur de la vie sociale et politique ? Après avoir abordé la question historiographique au cours de la première année (2019-2020), la seconde année de ce séminaire, dirigé par Sylvaine Bulle, sociologue, et Yann Scioldo-Zürcher Lévi, historien, traitera principalement de la construction de l’État et de sa pratique administrative ainsi que des transformations politiques contemporaines du sionisme dans son alliance à l’économie néo-libérale. Il dressera une histoire et une sociologie de la conflictualité interne et en prise avec la société palestinienne, et abordera les modalités théoriques et méthodologiques qui s’offrent à de telles analyses.  

Ce séminaire s’adresse en priorité aux étudiants de master et aux doctorants.

Animé par Sylvaine Bulle (Université de Paris) et Yann Scioldo-Zurcher Levi (EHESS, Centre de recherches historiques)

4 janvier 2021 : Israël comme catégorie historique et sociologique : usages, méthodes et questions aux sciences historiques et sociales. 

18 janvier 2021 : Quelles archives pour quelle histoire ? 

1er février 2021 : Existe-t-il un peuple d’Israël (analyse contemporaine) ?

15 février 2021 : État, politiques publiques et institutions au service d’une construction nationale.

1er mars 2021 : Une histoire des sionismes : nouvelles perspectives d’analyse.

15 mars 2021 : Appropriations culturelles en Israël.

29 mars 2021 : L'État au prime de ses transformations (1967/2020). Une sociologie politique de l’épreuve d’État en Palestine 

12 avril 2021 : Israël en  séries télévisées.

3 mai 2021 : Mouvements de contestation. Une sociologie de la critique en démocratie.

17 mai 2021 : La migration française en Israël au prisme de la question sécuritaire.

31 mai 2021 : Les trois Jérusalem. Une sociologie et une démographie urbaines.

14 juin 2021 : Séance consacrée aux travaux des participants. 

Le séminaires accueillera des intervenants extérieurs.

  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S2-M2/S4
    Suivi et validation – semestriel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral
Contacts additionnels
yann.scioldozurcher@cnrs.fr sylvaine.bulle@cnrs.fr sbulle@club-internet.fr
Informations pratiques

Séminaire de recherche ouvert aux mastérants et doctorants.

Direction de travaux des étudiants

Réception des étudiants sur rendez-vous. 

Réception des candidats

Yann Scioldo-Zurcher, sur rendez-vous

Pré-requis

Necessité d'un projet de recherche écrit. 

  • 54 bd Raspail

    Salle A05_51

    lundi, 13:00-15:00
    4 et 18 janvier 2021
    1er et 15 février 2021
    1er, 15 et 29 mars 2021
    12 avril 2021 (salle A04_47)
    3, 17 et 31 mai 2021
    14 juin 2021
     

Le séminaire « Israël dans son temps contemporain » a élargi son domaine de recherche en incluant aux réflexions historiques de l’année précédente, des approches de sciences sociales, touchant plus particulièrement la sociologie, la sociologie politique et l’anthropologie. Il est désormais organisé par Sylvaine Bulle, sociologue (IIA, CNRS_EHESS) et Yann Scioldo-Zürcher, historien (CNRS, EHESS, Centre de recherches historiques). Comptant pour 6 ECTS, il propose aux étudiant-e-s des interrogations épistémologiques, théoriques et empiriques liées à la recherche sur le champ israélien contemporain. En effet, les tensions politiques, sociales et idéologiques qui entourent l’État d’Israël favorisent un usage militant des sciences sociales, au détriment des pratiques d’objectivation qui entourent le « métier de chercheur ». Le sionisme et la construction de l’État israélien, pour être au cœur de controverses, n’en sont pas moins des postes scientifiques qui permettent d’analyser des processus historiques et sociaux comme la réalité d’une Nation, la place de la religion ou celle de la critique sociale. Comment mobiliser les savoirs historiques et en sciences sociales pour penser de tels objets ? Quelles sont les places faites à l’étude des archives et des enquêtes dans le débat scientifique ? Comment penser les groupes multiples de la société israélienne ? Comment aborder l’État et ses institutions militaires, religieuses, judiciaires comme organisateur de la vie sociale et politique ? Le séminaire s’est attaché particulièrement à nommer les faits historiques, politiques et sociologiques : comme le sionisme, l’état d’Israël, la démocratie, les institutions. Il s’est ntéressé également aux phénomènes les plus contemporains: comme l’environnement, la question religieuse, le néo-libéralisme en prise avec les mouvements sociaux et le sionisme, les conflictualités internes et externes et les classes sociales, Israël dans son rapport à la société palestinienne. Une séance a été consacrée à la sociologie et la démographie de Jérusalem. Le séminaire a accueilli des intervenant·es (Patrick Fargues, historien, Daniel Monterescu, anthropologue, Amélie Ferry, politiste ainsi que la présentation des travaux des doctorants (Études du Politique, histoire, sociologie, Territoires et sociétés, sciences des religions, art et littérature).

Publications

-