UE304 - Histoire croisée de la Russie et du Moyen-Orient contemporains (XIXe-XXe siècles)


Planning


  • 54 bd Raspail
    Salle A04_47
    54 bd Raspail 75006 Paris
    1er semestre / hebdomadaire, mardi 13:00-15:00
    du 5 janvier 2021 au 23 février 2021


Description


Dernière modification : 2 avril 2021 10:19

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Circulations Empire Histoire Minorités Transnational
Aires culturelles
Iranien (monde) Russie Transnational/transfrontières Turc (domaine)
Intervenant·e·s
  • Masha Cerovic [référent·e]   maîtresse de conférences, EHESS / Centre d'études des mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC)
  • Étienne Peyrat   maître de conférences, Sciences Po Lille
  • Adnan Celik   contrat postdoctoral, Sciences Po Lille

Ce séminaire propose une introduction générale à l’histoire des relations entre la Russie – entendue comme espace impérial dépassant l’actuel Fédération de Russie – et le Moyen-Orient, dans sa diversité géographique. Si la politique russe au Moyen-Orient attire, dans les dernières années, une grande attention du fait de facteurs militaires et géopolitiques, l’histoire de cette politique contient aussi de riches éléments relatifs aux connexions économiques, intellectuelles, diplomatiques et religieuses entre ces régions. Le séminaire propose d’interroger les dynamiques de ces interrelations, en examinant les enjeux et défis d’une écriture transnationale de leur histoire, dont les « États » ne sont qu’un des acteurs. Le séminaire a ainsi pour objectif d’introduire les étudiants à des historiographies multiples et complexes, de proposer une réflexion commune sur les défis méthodologiques d’une telle recherche multi-située et véritablement transnationale, et de présenter les recherches en cours tant de l’équipe de l’ANR RUSKURD que des participants.

Organisé en deux volets, ce séminaire proposera d’abord une introduction générale à cette histoire croisée (séances 1 à 6), à ses sources et méthodes, avant d’en donner un aperçu plus spécialisé, à travers les enjeux soulevés par un projet de recherche en cours (ANR RUSKURD), consacré aux relations russo-kurdes (séances 7 à 12). Du fait de leur actualité et de leur diversité, ces relations représentent en effet un terrain propice à la mise en œuvre des réflexions qui seront développées dans la première moitié du séminaire. Des intervenants extérieurs peuvent être invités à intervenir lors de ces séances.

À chaque séance, des articles scientifiques et / ou des sources primaires seront proposés à la discussion. L’ensemble du matériau du séminaire est disponible sur la plateforme moodle.

Le séminaire est susceptible de se tenir en visioconférence via Zoom, notamment pour permettre l’intervention d’invités extérieurs étrangers lors des séances du deuxième bloc, ou si les circonstances externes l’exigent.

Le séminaire se tiendra en français et en anglais (interventions extérieures). Les lectures obligatoires seront dans ces deux langues. Les autres compétences linguistiques des participants sont bienvenues et seront mobilisées.

12 janvier 2021 : La Russie et le Moyen-Orient, de l’actualité à l’histoire  

19 janvier 2021 : Le carrefour de Crimée : la genèse des relations entre Russie et Moyen-Orient à l’époque moderne 

26 janvier 2021 : Autour de la mer Noire : la Russie et le MO au prisme des guerres et migrations du XIXe siècle

2 février 2021 : Les religions entre les tsars et les sultans

9 février 2021 : Guerre, minorités et violences de masse sur le terrain caucasien (début XXe)

16 février 2021 : Entre révolutions et nations : les circulations intellectuelles et politiques entre MO et URSS (première moitié du XXe siècle)  

23 février 2021 : L’Union soviétique et le Moyen-Orient autour de la Seconde Guerre mondiale (séance en anglais)

Les relations russo-kurdes, prisme révélateur

23 mars 2021: la guerre de Crimée, à l'origine des relations russo-kurdes?

30 mars 2021: la kurdologie russe et soviétique, entre Orient et nation

6 avril 2021: les Kurdes entre les blocs: circulations étudiantes et échanges

4 mai 2021: les Kurdes vus comme acteurs violents

11 mai 2021: les Kurdes au prisme des géopolitiques soviétiques


Master


  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – Compte-rendu de séance (5 à 10 pages)
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – Compte-rendu de séance (5 à 10 pages)

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Déroulement :

Le séminaire hebdomadaire est susceptible de se tenir en visioconférence via Zoom, notamment pour permettre l’intervention d’invités extérieurs étrangers lors des séances du deuxième bloc, ou si les circonstances externes l’exigent. L'ensemble des documents liés au séminaire est disponible sur la plateforme moodle.

Le séminaire se tiendra en français et en anglais (interventions extérieures). Les lectures obligatoires seront dans ces deux langues. Les autres compétences linguistiques des participants sont bienvenues et seront mobilisées. La participation active et régulière de tous les inscrits est requise.

Validation : 

Compte-rendu de séance double, qui fasse la synthèse d’une séance tirée de la première moitié théorique et d’une autre, thématiquement liée, tirée de la moitié empirique du séminaire. Le compte-rendu (5 à 10 pages) présentera les grands enjeux discutés lors de ces séances, l’historiographie existante, les débats et questions soulevés par la discussion, les sources et méthodes déployées pour y répondre, et les perspectives que la discussion a ouvertes. Les étudiants sont instamment invités à réfléchir à cette occasion à leurs propres démarches scientifiques.

Direction de travaux des étudiants

S'adresser à Masha Cerovic.

Réception des candidats

S'adresser à Masha Cerovic.

Pré-requis

Une solide culture générale historique est indispensable. Le séminaire s'adresse en priorité aux étudiants inscrits en master et en doctorat en histoire. La maîtrise du français et de l'anglais est nécessaire; toute autre compétence linguistique est bienvenue, mais pas indispensable.


Compte rendu


Le séminaire « Histoire croisée de la Russie et du Moyen-Orient contemporain » a réuni, pour la première fois en 2020-21, l’équipe de l’ANR RUSKURD (Russes et Kurdes au Moyen-Orient XIXe-XXIe siècles), avec Etienne Peyrat (Sciences-Po Lille), Adnan Celik (ANR RUSKURD) et Masha Cerovic (CERCEC EHESS). Les douze séances de deux heures se sont tenues, à un rythme hebdomadaire, de janvier à avril 2021, entièrement en distanciel, via le logiciel zoom. La première moitié du séminaire était consacrée à une réflexion collective sur les défis d’une histoire croisée de la Russie et du Moyen-Orient, à partir des développements historiographiques récents. Elle a permis de discuter de la place ambiguë de la Crimée dans la genèse de ces relations à l’époque moderne (XVIIIe-XIXe) ; de la mer Noire comme espace transfrontalier, partagé et contesté, au prisme des guerres et des migrations depuis le XIXe siècle ; des circulations religieuses transimpériales ; des dimensions impériales des violences de masse dans un espace caucasien en construction ; de l’intensité des circulations intellectuelles à l’ère des révolutions de la première moitié du vingtième siècle. Ce premier volet du séminaire s’est clos par une discussion sur les relations soviéto-turques pendant les années quarante avec l’historien Önür İşçi, qui a présenté son livre paru sur le sujet en 2019.

La deuxième moitié du séminaire a été consacrée à l’exploration de certains volets des relations russo-kurdes, essentiellement au vingtième siècle. Nous avons ainsi discuté de la kurdologie russe et soviétique, des circulations étudiantes kurdes en URSS et en Europe de l’Est socialiste, des visions russes et soviétiques des Kurdes comme acteurs violents, de la place des Kurdes dans les géopolitiques soviétiques. Ces séances ont permis de présenter les premiers résultats de l’ANR RUSKURD et d’en exposer les méthodes, basées sur l’analyse décentrée de phénomènes transnationaux et des systèmes d’interactions entre acteurs étatiques et non-étatiques, la construction de corpus de sources spécifiques, et des jeux d’échelles et de perspectives qui permettent de reconstruire un prisme de relations complexes.

Publications
  • « Des patriotismes sans patriotes ? Les Soviétiques dans la Deuxième Guerre mondiale », Guerres mondiales et conflits contemporains, Presses Universitaires de France, N° 281 (1), 2021, p.23-36.
  •  « Soit ! Que ce garçon monte à la capitale », Politika.io, Expériences combattantes en Afghanistan, 2020, dossier coordonné par Cloé Drieu, https://www.politika.io/fr/article/soit-que-ce-garcon-monte-a-capitale
  • Avec Brandon Schechter, « The Stuff of Soldiers. A History of the Red Army in World War II through Objects », Cahiers du Monde russe, Éditions de l’EHESS, 2020, 61 (61/3-4), p.537-540.

Dernière modification : 2 avril 2021 10:19

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Circulations Empire Histoire Minorités Transnational
Aires culturelles
Iranien (monde) Russie Transnational/transfrontières Turc (domaine)
Intervenant·e·s
  • Masha Cerovic [référent·e]   maîtresse de conférences, EHESS / Centre d'études des mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC)
  • Étienne Peyrat   maître de conférences, Sciences Po Lille
  • Adnan Celik   contrat postdoctoral, Sciences Po Lille

Ce séminaire propose une introduction générale à l’histoire des relations entre la Russie – entendue comme espace impérial dépassant l’actuel Fédération de Russie – et le Moyen-Orient, dans sa diversité géographique. Si la politique russe au Moyen-Orient attire, dans les dernières années, une grande attention du fait de facteurs militaires et géopolitiques, l’histoire de cette politique contient aussi de riches éléments relatifs aux connexions économiques, intellectuelles, diplomatiques et religieuses entre ces régions. Le séminaire propose d’interroger les dynamiques de ces interrelations, en examinant les enjeux et défis d’une écriture transnationale de leur histoire, dont les « États » ne sont qu’un des acteurs. Le séminaire a ainsi pour objectif d’introduire les étudiants à des historiographies multiples et complexes, de proposer une réflexion commune sur les défis méthodologiques d’une telle recherche multi-située et véritablement transnationale, et de présenter les recherches en cours tant de l’équipe de l’ANR RUSKURD que des participants.

Organisé en deux volets, ce séminaire proposera d’abord une introduction générale à cette histoire croisée (séances 1 à 6), à ses sources et méthodes, avant d’en donner un aperçu plus spécialisé, à travers les enjeux soulevés par un projet de recherche en cours (ANR RUSKURD), consacré aux relations russo-kurdes (séances 7 à 12). Du fait de leur actualité et de leur diversité, ces relations représentent en effet un terrain propice à la mise en œuvre des réflexions qui seront développées dans la première moitié du séminaire. Des intervenants extérieurs peuvent être invités à intervenir lors de ces séances.

À chaque séance, des articles scientifiques et / ou des sources primaires seront proposés à la discussion. L’ensemble du matériau du séminaire est disponible sur la plateforme moodle.

Le séminaire est susceptible de se tenir en visioconférence via Zoom, notamment pour permettre l’intervention d’invités extérieurs étrangers lors des séances du deuxième bloc, ou si les circonstances externes l’exigent.

Le séminaire se tiendra en français et en anglais (interventions extérieures). Les lectures obligatoires seront dans ces deux langues. Les autres compétences linguistiques des participants sont bienvenues et seront mobilisées.

12 janvier 2021 : La Russie et le Moyen-Orient, de l’actualité à l’histoire  

19 janvier 2021 : Le carrefour de Crimée : la genèse des relations entre Russie et Moyen-Orient à l’époque moderne 

26 janvier 2021 : Autour de la mer Noire : la Russie et le MO au prisme des guerres et migrations du XIXe siècle

2 février 2021 : Les religions entre les tsars et les sultans

9 février 2021 : Guerre, minorités et violences de masse sur le terrain caucasien (début XXe)

16 février 2021 : Entre révolutions et nations : les circulations intellectuelles et politiques entre MO et URSS (première moitié du XXe siècle)  

23 février 2021 : L’Union soviétique et le Moyen-Orient autour de la Seconde Guerre mondiale (séance en anglais)

Les relations russo-kurdes, prisme révélateur

23 mars 2021: la guerre de Crimée, à l'origine des relations russo-kurdes?

30 mars 2021: la kurdologie russe et soviétique, entre Orient et nation

6 avril 2021: les Kurdes entre les blocs: circulations étudiantes et échanges

4 mai 2021: les Kurdes vus comme acteurs violents

11 mai 2021: les Kurdes au prisme des géopolitiques soviétiques

  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – Compte-rendu de séance (5 à 10 pages)
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – Compte-rendu de séance (5 à 10 pages)
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Déroulement :

Le séminaire hebdomadaire est susceptible de se tenir en visioconférence via Zoom, notamment pour permettre l’intervention d’invités extérieurs étrangers lors des séances du deuxième bloc, ou si les circonstances externes l’exigent. L'ensemble des documents liés au séminaire est disponible sur la plateforme moodle.

Le séminaire se tiendra en français et en anglais (interventions extérieures). Les lectures obligatoires seront dans ces deux langues. Les autres compétences linguistiques des participants sont bienvenues et seront mobilisées. La participation active et régulière de tous les inscrits est requise.

Validation : 

Compte-rendu de séance double, qui fasse la synthèse d’une séance tirée de la première moitié théorique et d’une autre, thématiquement liée, tirée de la moitié empirique du séminaire. Le compte-rendu (5 à 10 pages) présentera les grands enjeux discutés lors de ces séances, l’historiographie existante, les débats et questions soulevés par la discussion, les sources et méthodes déployées pour y répondre, et les perspectives que la discussion a ouvertes. Les étudiants sont instamment invités à réfléchir à cette occasion à leurs propres démarches scientifiques.

Direction de travaux des étudiants

S'adresser à Masha Cerovic.

Réception des candidats

S'adresser à Masha Cerovic.

Pré-requis

Une solide culture générale historique est indispensable. Le séminaire s'adresse en priorité aux étudiants inscrits en master et en doctorat en histoire. La maîtrise du français et de l'anglais est nécessaire; toute autre compétence linguistique est bienvenue, mais pas indispensable.

  • 54 bd Raspail
    Salle A04_47
    54 bd Raspail 75006 Paris
    1er semestre / hebdomadaire, mardi 13:00-15:00
    du 5 janvier 2021 au 23 février 2021

Le séminaire « Histoire croisée de la Russie et du Moyen-Orient contemporain » a réuni, pour la première fois en 2020-21, l’équipe de l’ANR RUSKURD (Russes et Kurdes au Moyen-Orient XIXe-XXIe siècles), avec Etienne Peyrat (Sciences-Po Lille), Adnan Celik (ANR RUSKURD) et Masha Cerovic (CERCEC EHESS). Les douze séances de deux heures se sont tenues, à un rythme hebdomadaire, de janvier à avril 2021, entièrement en distanciel, via le logiciel zoom. La première moitié du séminaire était consacrée à une réflexion collective sur les défis d’une histoire croisée de la Russie et du Moyen-Orient, à partir des développements historiographiques récents. Elle a permis de discuter de la place ambiguë de la Crimée dans la genèse de ces relations à l’époque moderne (XVIIIe-XIXe) ; de la mer Noire comme espace transfrontalier, partagé et contesté, au prisme des guerres et des migrations depuis le XIXe siècle ; des circulations religieuses transimpériales ; des dimensions impériales des violences de masse dans un espace caucasien en construction ; de l’intensité des circulations intellectuelles à l’ère des révolutions de la première moitié du vingtième siècle. Ce premier volet du séminaire s’est clos par une discussion sur les relations soviéto-turques pendant les années quarante avec l’historien Önür İşçi, qui a présenté son livre paru sur le sujet en 2019.

La deuxième moitié du séminaire a été consacrée à l’exploration de certains volets des relations russo-kurdes, essentiellement au vingtième siècle. Nous avons ainsi discuté de la kurdologie russe et soviétique, des circulations étudiantes kurdes en URSS et en Europe de l’Est socialiste, des visions russes et soviétiques des Kurdes comme acteurs violents, de la place des Kurdes dans les géopolitiques soviétiques. Ces séances ont permis de présenter les premiers résultats de l’ANR RUSKURD et d’en exposer les méthodes, basées sur l’analyse décentrée de phénomènes transnationaux et des systèmes d’interactions entre acteurs étatiques et non-étatiques, la construction de corpus de sources spécifiques, et des jeux d’échelles et de perspectives qui permettent de reconstruire un prisme de relations complexes.

Publications
  • « Des patriotismes sans patriotes ? Les Soviétiques dans la Deuxième Guerre mondiale », Guerres mondiales et conflits contemporains, Presses Universitaires de France, N° 281 (1), 2021, p.23-36.
  •  « Soit ! Que ce garçon monte à la capitale », Politika.io, Expériences combattantes en Afghanistan, 2020, dossier coordonné par Cloé Drieu, https://www.politika.io/fr/article/soit-que-ce-garcon-monte-a-capitale
  • Avec Brandon Schechter, « The Stuff of Soldiers. A History of the Red Army in World War II through Objects », Cahiers du Monde russe, Éditions de l’EHESS, 2020, 61 (61/3-4), p.537-540.