UE298 - La guerre à la drogue, une maladie systémique du contrôle social


Planning


  • 96 bd Raspail
    Salle M. & D. Lombard
    96 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / mensuel (2e), jeudi 17:00-20:00
    du 12 novembre 2020 au 13 mai 2021


Description


Dernière modification : 4 juin 2021 11:05

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie historique, Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
-
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Alessandro Stella [référent·e]   directeur de recherche, CNRS / Groupe d'études ibériques (CRH-GEI)

La locution aujourd’hui classique de « guerre à la drogue », dérivée de la phrase prononcée par Richard Nixon à la tribune des nations Unies le 21 juin 1971, n’est pas une simple figure de style. Depuis un demi-siècle, tous les éléments constitutifs du conflit armé ont été mis en place et utilisés contre des groupes sociaux, des communautés villageoises et quelque fois des Etats, dans le but proclamé d’éradiquer la consommation des substances désignées par la convention unique de 1961 modifiée par le protocole de 1972.

Curieusement cette guerre, publiquement revendiquée, a toujours été dissimulée derrière l’alibi de considérations sanitaires et morales, au point de masquer totalement des réalités de terrain essentiellement répressives et systématiquement dirigées contre des groupes sociaux minoritaires et suspects politiquement. Ces réalités sont d’autant plus difficiles à dissimuler qu’elles sont régulièrement revendiquées par les différents appareils coercitifs mis en place par la « lutte contre la drogue ». Peu de jours se passent sans que dans le monde un service de police ne revendique une « prise du siècle » ou qu’un gouvernement ne se félicite de l’éradication d’un réseau de trafiquants. Aujourd’hui encore aux Philippines ou au Brésil, des chefs d’États se félicitent ouvertement des opérations de guerre menées par leurs forces armées à l’encontre de populations jugées complices du « fléau de la drogue ».

Les millions de personnes incarcérées, les milliers de condamnés à mort, les dizaines de milliers de tués dans des opérations de polices, les milliards de dollars investis dans l’appareil militaro-policier sont rarement l’objet d’un étude systématique cohérente qui prendrait comme centre de gravité une belligérance revendiquée comme telle. À l’inverse, la littérature savante comme la grande presse débordent de réflexions sur les objectifs sanitaires des politiques des drogues, peu ou pas suivies d’effets en terme de budgets ou d’investissement humains sur le terrain. Cette disproportion entre les deux composantes de la lutte contre la toxicomanie, la délinquance d’un côté et le soin de l’autre, mérite que l’on s’attarde plus systématiquement à décortiquer les ressorts, les mécanismes, les structures multiples de la guerre à la drogue.

Ce séminaire a pour but de livrer à la réflexion la belligérance déclarée à l’objet « drogue », objet lui-même susceptibles d’interprétations relativistes. Nous allons donc présenter plusieurs facettes de cette « guerre à la drogue » racontée par les acteurs, par les victimes, et commentée pour une fois en dehors de toute considération sanitaire. Plus précisément nous allons aborder les politiques de soin en les incluant dans un dispositif général de répression qui éclairent réflexivement l’appareil médical sous l’angle du contrôle social.

10 décembre 2020 : Séminaire La guerre à drogue : une maladie systémique du contrôle social

Participer à la réunion Zoom : https://zoom.us/j/97960938588?pwd=Q3NoNkpHR3Zjejg1Zi9sY3FYdE1GUT09

ID de réunion : 979 6093 8588
Code secret : 617430

Jeudi 14 janvier 2021, de 17 h à 20 h : Participer à la réunion Zoom https://zoom.us/j/98211401396?pwd=b05melFoQ0F2NzlhelZYaU9IUjB1dz09

ID de réunion : 982 1140 1396
Code secret : 309913

Jeudi 11 février 2021, de 17h à 20h :

La prochaine séance du séminaire « La guerre à la drogue, une maladie systémique du contrôle social » aura lieu jeudi 11 février 2021, de 17h à 20h, sur Zoom, dont voici le lien d’accès =

https://zoom.us/j/91400091263?pwd=dE9kbHVBa2QrNnN5NHdZY215TzFoUT09

ID de réunion : 914 0009 1263

Code secret : 451121

Nous aurons le grand plaisir d’accueillir et d’entendre Erwan Pointeau-Lagadec, post-doctorant à la Sorbonne, qui nous parlera de "Découverte, diffusion et accommodement au cannabis en France depuis le XIXe siècle".

 jeudi 11 mars, de 17 h à 20 h : Lutte contre la toxicomanie, réduction des risques, addictologie : les politiques des drogues enfermées dans le cercle de la prohibition (1970 à nos jours) 

avec : Alain Morel, directeur général d’OPPELIA, Fabrice Olivet  rédacteur en chef d’ASUD Journal  et  Alessandro Stella , CRH (EHESS-CNRS)

Lien Zoom = https://zoom.us/j/98000392243?pwd=S3BzNDNtQTNwY2JwankrTmd2cjVqQT09

ID de réunion : 980 0039 2243

Code secret : 510193

Argument : 

Depuis 50 ans nos politiques des drogues se sont profondément transformées, pour passer du psychologisme des années 1970- 1980 à la médicalisation, aujourd’hui dominante en addictologie. Le point commun de toutes ces politiques est leur incapacité structurelle à faire bouger d’une ligne le dogme de l’incrimination de l’usage de stupéfiants, tout en proposant des explications antagonistes sur les mécanismes du phénomène et la réponse nécessaire de l’Etat. 

Dans le cadre habituel du séminaire sur les drogues, animé par Alessandro Stella, nous vous proposons une discussion basée sur le témoignage de deux observateurs privilégiés des politiques de drogues en France, à la fois commentateurs et acteurs, l’un comme ancien président de l'association Nationale des intervenants en toxicomanie (ANIT), l’autre comme animateur du premier journal conçu par et pour les consommateurs de substances illicites. Fabrice Olivet présentera aussi en avant-première son nouveau livre : Au risque de la race, éditions de l’Aube.

Jeudi 8 avril (de 17 h à 20 h) : Drogues et Genre

Intervenants :

  • Anne Coppel, sociologue, militante pour les droits des usagers de drogues et les prostituées
  • Sarah Perrin, sociologue, doctorante à l’Université de Bordeaux
  • Laurent Gaissad, sociologue à l’ENSA de Paris Val-de-Seine

Lien Zoom = https://zoom.us/j/98871309711?pwd=ODUxcGJQYU0xY0JSMFRreG82c1FMdz09

ID de réunion : 988 7130 9711

Code secret : 680749

10 juin, de 17 h à 20 h : La guerre à la drogue : maladie systémique du contrôle social

Participer à la réunion Zoom

https://zoom.us/j/92349159386?pwd=QW1wMWdsTXEvV3V2M29FM2c0bE1EZz09

ID de réunion : 923 4915 9386

Code secret : 187986

Programme de la séance

  • Présentation de l’ouvrage issu du séminaire = Alessandro Stella et Anne Coppel (dir.), Vivre avec les drogues, Paris, L’Harmattan, 2021, 315 p.
  • Présentation de recherches en cours = Vittorio Biancardi sur la longue et controversée histoire des psychédéliques (thèse en cours) ; José Rafael Padilla Garcia sur la sociabilité et l’économie liées au commerce et à la consommation de psychotropes dans un quartier populaire de Caracas, Venezuela (thèse en cours) ; Juan Felipe Mendez sur les opinions et positions au sujet de la coca et du cannabis au sein des communautés de guérilleros des FARC en Colombie (M2 en cours) ; Andrès Santillan Brito sur la consommation de crak dans les quartiers populaires de Quito, Equador (M2 en cours).

Master


  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu

Renseignements


Contacts additionnels
alessandro.stella@ehess.fr
Informations pratiques

2e jeudi du mois, de 17 h à 20 h, bd Raspail, 75006 Paris.

Direction de travaux des étudiants

oui.

Réception des candidats

sur rendez-vous par contact courriel.

Pré-requis

aucun.

Dernière modification : 4 juin 2021 11:05

Type d'UE
Séminaires DR/CR
Disciplines
Anthropologie historique, Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
-
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Alessandro Stella [référent·e]   directeur de recherche, CNRS / Groupe d'études ibériques (CRH-GEI)

La locution aujourd’hui classique de « guerre à la drogue », dérivée de la phrase prononcée par Richard Nixon à la tribune des nations Unies le 21 juin 1971, n’est pas une simple figure de style. Depuis un demi-siècle, tous les éléments constitutifs du conflit armé ont été mis en place et utilisés contre des groupes sociaux, des communautés villageoises et quelque fois des Etats, dans le but proclamé d’éradiquer la consommation des substances désignées par la convention unique de 1961 modifiée par le protocole de 1972.

Curieusement cette guerre, publiquement revendiquée, a toujours été dissimulée derrière l’alibi de considérations sanitaires et morales, au point de masquer totalement des réalités de terrain essentiellement répressives et systématiquement dirigées contre des groupes sociaux minoritaires et suspects politiquement. Ces réalités sont d’autant plus difficiles à dissimuler qu’elles sont régulièrement revendiquées par les différents appareils coercitifs mis en place par la « lutte contre la drogue ». Peu de jours se passent sans que dans le monde un service de police ne revendique une « prise du siècle » ou qu’un gouvernement ne se félicite de l’éradication d’un réseau de trafiquants. Aujourd’hui encore aux Philippines ou au Brésil, des chefs d’États se félicitent ouvertement des opérations de guerre menées par leurs forces armées à l’encontre de populations jugées complices du « fléau de la drogue ».

Les millions de personnes incarcérées, les milliers de condamnés à mort, les dizaines de milliers de tués dans des opérations de polices, les milliards de dollars investis dans l’appareil militaro-policier sont rarement l’objet d’un étude systématique cohérente qui prendrait comme centre de gravité une belligérance revendiquée comme telle. À l’inverse, la littérature savante comme la grande presse débordent de réflexions sur les objectifs sanitaires des politiques des drogues, peu ou pas suivies d’effets en terme de budgets ou d’investissement humains sur le terrain. Cette disproportion entre les deux composantes de la lutte contre la toxicomanie, la délinquance d’un côté et le soin de l’autre, mérite que l’on s’attarde plus systématiquement à décortiquer les ressorts, les mécanismes, les structures multiples de la guerre à la drogue.

Ce séminaire a pour but de livrer à la réflexion la belligérance déclarée à l’objet « drogue », objet lui-même susceptibles d’interprétations relativistes. Nous allons donc présenter plusieurs facettes de cette « guerre à la drogue » racontée par les acteurs, par les victimes, et commentée pour une fois en dehors de toute considération sanitaire. Plus précisément nous allons aborder les politiques de soin en les incluant dans un dispositif général de répression qui éclairent réflexivement l’appareil médical sous l’angle du contrôle social.

10 décembre 2020 : Séminaire La guerre à drogue : une maladie systémique du contrôle social

Participer à la réunion Zoom : https://zoom.us/j/97960938588?pwd=Q3NoNkpHR3Zjejg1Zi9sY3FYdE1GUT09

ID de réunion : 979 6093 8588
Code secret : 617430

Jeudi 14 janvier 2021, de 17 h à 20 h : Participer à la réunion Zoom https://zoom.us/j/98211401396?pwd=b05melFoQ0F2NzlhelZYaU9IUjB1dz09

ID de réunion : 982 1140 1396
Code secret : 309913

Jeudi 11 février 2021, de 17h à 20h :

La prochaine séance du séminaire « La guerre à la drogue, une maladie systémique du contrôle social » aura lieu jeudi 11 février 2021, de 17h à 20h, sur Zoom, dont voici le lien d’accès =

https://zoom.us/j/91400091263?pwd=dE9kbHVBa2QrNnN5NHdZY215TzFoUT09

ID de réunion : 914 0009 1263

Code secret : 451121

Nous aurons le grand plaisir d’accueillir et d’entendre Erwan Pointeau-Lagadec, post-doctorant à la Sorbonne, qui nous parlera de "Découverte, diffusion et accommodement au cannabis en France depuis le XIXe siècle".

 jeudi 11 mars, de 17 h à 20 h : Lutte contre la toxicomanie, réduction des risques, addictologie : les politiques des drogues enfermées dans le cercle de la prohibition (1970 à nos jours) 

avec : Alain Morel, directeur général d’OPPELIA, Fabrice Olivet  rédacteur en chef d’ASUD Journal  et  Alessandro Stella , CRH (EHESS-CNRS)

Lien Zoom = https://zoom.us/j/98000392243?pwd=S3BzNDNtQTNwY2JwankrTmd2cjVqQT09

ID de réunion : 980 0039 2243

Code secret : 510193

Argument : 

Depuis 50 ans nos politiques des drogues se sont profondément transformées, pour passer du psychologisme des années 1970- 1980 à la médicalisation, aujourd’hui dominante en addictologie. Le point commun de toutes ces politiques est leur incapacité structurelle à faire bouger d’une ligne le dogme de l’incrimination de l’usage de stupéfiants, tout en proposant des explications antagonistes sur les mécanismes du phénomène et la réponse nécessaire de l’Etat. 

Dans le cadre habituel du séminaire sur les drogues, animé par Alessandro Stella, nous vous proposons une discussion basée sur le témoignage de deux observateurs privilégiés des politiques de drogues en France, à la fois commentateurs et acteurs, l’un comme ancien président de l'association Nationale des intervenants en toxicomanie (ANIT), l’autre comme animateur du premier journal conçu par et pour les consommateurs de substances illicites. Fabrice Olivet présentera aussi en avant-première son nouveau livre : Au risque de la race, éditions de l’Aube.

Jeudi 8 avril (de 17 h à 20 h) : Drogues et Genre

Intervenants :

  • Anne Coppel, sociologue, militante pour les droits des usagers de drogues et les prostituées
  • Sarah Perrin, sociologue, doctorante à l’Université de Bordeaux
  • Laurent Gaissad, sociologue à l’ENSA de Paris Val-de-Seine

Lien Zoom = https://zoom.us/j/98871309711?pwd=ODUxcGJQYU0xY0JSMFRreG82c1FMdz09

ID de réunion : 988 7130 9711

Code secret : 680749

10 juin, de 17 h à 20 h : La guerre à la drogue : maladie systémique du contrôle social

Participer à la réunion Zoom

https://zoom.us/j/92349159386?pwd=QW1wMWdsTXEvV3V2M29FM2c0bE1EZz09

ID de réunion : 923 4915 9386

Code secret : 187986

Programme de la séance

  • Présentation de l’ouvrage issu du séminaire = Alessandro Stella et Anne Coppel (dir.), Vivre avec les drogues, Paris, L’Harmattan, 2021, 315 p.
  • Présentation de recherches en cours = Vittorio Biancardi sur la longue et controversée histoire des psychédéliques (thèse en cours) ; José Rafael Padilla Garcia sur la sociabilité et l’économie liées au commerce et à la consommation de psychotropes dans un quartier populaire de Caracas, Venezuela (thèse en cours) ; Juan Felipe Mendez sur les opinions et positions au sujet de la coca et du cannabis au sein des communautés de guérilleros des FARC en Colombie (M2 en cours) ; Andrès Santillan Brito sur la consommation de crak dans les quartiers populaires de Quito, Equador (M2 en cours).
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
Contacts additionnels
alessandro.stella@ehess.fr
Informations pratiques

2e jeudi du mois, de 17 h à 20 h, bd Raspail, 75006 Paris.

Direction de travaux des étudiants

oui.

Réception des candidats

sur rendez-vous par contact courriel.

Pré-requis

aucun.

  • 96 bd Raspail
    Salle M. & D. Lombard
    96 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / mensuel (2e), jeudi 17:00-20:00
    du 12 novembre 2020 au 13 mai 2021