UE297 - Arts et sciences sociales


Planning


  • 105 bd Raspail
    Amphithéâtre François-Furet
    105 bd Raspail 75006 Paris
    1er semestre / hebdomadaire, lundi 11:00-13:00
    du 19 octobre 2020 au 18 janvier 2021


Description


Dernière modification : 12 octobre 2020 15:56

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Disciplines
Signes, formes, représentations
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Arts Linguistique Littérature Musique
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Anne Lafont [référent·e]   directrice d'études, EHESS / Centre d'histoire et de théorie des arts (CRAL-CEHTA)
  • Marion Brachet   doctorante chargée d'enseignement, EHESS / Centre de recherches sur les arts et le langage (CRAL)
  • Margaux Lavernhe   doctorante chargée d'enseignement, EHESS / Centre de recherches sur les arts et le langage (CRAL)

Ce séminaire hebdomadaire du premier semestre de la formation Arts, littératures, langages (ALL) est le cours de tronc commun obligatoire à tout·e·s les étudiant·e·s inscrit·e·s en première année de Master de la mention ALL. Ce séminaire entend introduire les étudiant·e·s aux différentes formes que prennent les recherches sur les arts visuels, la littérature, la musique, le spectacle vivant, les textes, etc. dans une école de sciences sociales. Chacune des séances sera animée par un.e enseignant.e de la mention ALL. Ainsi, l’ensemble des étudiant·e·s de la mention sera autant initié à l’étude des différentes formes d’arts, qu’aux approches diverses des recherches sur la création. L’accent sera mis sur les manières dont la recherche sur les arts puise dans les ressources épistémologiques et méthodologiques des sciences sociales.

À l’issue de chaque séance, un petit groupe d’étudiant.e.s sera chargé d’animer la discussion à partir des lectures proposées en amont par l’intervenant.e. L’objectif de ce séminaire de tronc commun est de familiariser les étudiant.e.s avec les différentes disciplines artistiques et méthodologiques qui ont cours au sein de la mention ALL.

La validation du séminaire se fera sous la forme d’un travail écrit : les étudiant·e·s devront s’appuyer sur la séance de leur choix et sur l’une des lectures suggérées par l’intervenant·e, en dresser un compte-rendu, et proposer une ouverture sur leur propre projet de recherche. Nous demanderons aux étudiant·e·s de choisir une séance ne portant pas sur leur domaine de spécialité, afin que ce tronc commun puisse remplir au mieux sa fonction d’ouverture au sein de la mention.

19 octobre 2020 : Anne Lafont, directrice d’études de l’EHESS (CRAL) « L'art et la race (politiques et esthétiques de la couleur dans l'art du XVIIIe siècle) »

26 octobre 2020 : Stéphane Breton, directeur d’études de l’EHESS/CRAL « Le regard et l’image »

2 novembre 2020 : Barbara Carnevali, maîtresse de conférences de l’EHESS (CESPRA) « Esthétique sociale »

9 novembre 2020 : Frédérique Aït Touati, Centre de recherches sur les arts et le langage / CNRS-EHESS « Écritures de la terre contemporaines »

16 novembre 2020 : Séverine Sofio, chargée de recherche au CNRS (Cresppa-CSU), et Isolde Pludermacher, Conservatrice en chef du département Peinture au musée d’Orsay « Sociologie, histoire de l’art ou sociologie de l’histoire de l’art ? Autour du Manet de Bourdieu »

23 novembre 2020 : Anne Simon, directrice de recherche CNRS / EHESS (CRAL) « Souffles animaux : pour une approche zoopoétique des textes »

30 novembre 2020 : Marion Carel, directrice d'études de l’EHESS (CRAL)« Énonciation, argumentation, action »

7 décembre 2020 : Dinah Ribard, directrice d’études de l’EHESS (GRIHL) « Écrire »

14 décembre 2020 : Catherine Deutsch, maîtresse de conférences à l'Université Paris-Sorbonne « Historiographie musicale : une perspective féministe »

4 janvier 2021 : Esteban Buch, directeur d’études de l’EHESS « Musique, sexualité et politique : La censure de Lady Macbeth de Chostakovitch par Staline »

11 janvier 2021 : Marielle Macé, directrice d'études de l’EHESS / Directrice de recherche CNRS (CRAL) [Détails à venir]

18 janvier 2021 : Emmanuelle Olivier, Centre Georg Simmel (UMR 8131 CNRS-EHESS) « Musiques enregistrées et globalisation : propositions pour une ethnomusicologie des cultures numériques »


Master


  • Séminaires de tronc commun – Arts, littératures et langages-Images, cultures visuelles, histoire de l'art – M1/S1
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de tronc commun – Arts, littératures et langages-Linguistique et écrit – M1/S1
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de tronc commun – Arts, littératures et langages-Littératures – M1/S1
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de tronc commun – Arts, littératures et langages-Musique – M1/S1
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

contacter les enseignantes par courriel.

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats

les enseignantes sont disponibles sur rendez-vous.

Pré-requis
-

Compte rendu


Ce séminaire hebdomadaire du premier semestre de la formation Arts, littératures, langages (ALL) était le cours de tronc commun obligatoire à tout•es les étudiant•es inscrit·es en première année de Master de la mention ALL.

Ce séminaire avait pour but d’introduire les étudiant·es aux différentes formes que peuvent prendre les recherches sur les arts visuels, la littérature, la musique, les textes, etc. dans une école de sciences sociales. Chaque séance était animée, sauf exception, par un·e enseignant·e de la mention ALL, afin d’initier tous·tes les étudiant·es tant à l’étude des différentes formes d’arts, qu’aux approches diverses des recherches sur la création. Le programme du séminaire veillait en effet à respecter un équilibre entre les différents parcours au sein de la mention (jusqu’alors répartis entre histoire de l’art/images, musique, littératures, linguistiques et esthétique). L’accent a été mis tout particulièrement sur les manières dont la recherche sur les arts puise dans les ressources épistémologiques et méthodologiques des sciences sociales.

Des champs aussi divers que la sociologie de l’art à partir du Manet de Bourdieu, les nouvelles approches des études littéraires telles que l’éco-poétique ou la zoopoétique, la question de l’auteur ou du témoignage en linguistique, les grilles d’enquête féministes et politiques en musicologie, ou encore le croisement entre anthropologie et sociologie dans le champ de l’esthétique sociale ont ainsi été couverts.

Pour chaque séance, l’intervenant·e devait proposer deux lectures aux étudiant·es : l’une tirée d’un de ses propres textes, l’autre d’une référence centrale dans sa démarche de chercheur·se. L’objectif était ainsi de les familiariser avec l’idée d’une « fabrique » de la recherche qui puise à la fois du côté de la discussion interdisciplinaire (un certain nombre de séances entrant d’ailleurs en écho entre elles) et du côté de textes fondateurs (Pierre Bourdieu, Georg Simmel, Emile Benveniste, Henri Michaux ou Susan McClary pour ne citer qu’elleux).

À l’issue de chaque séance, un petit groupe d’étudiant·es était chargé d’animer la discussion à partir des lectures proposées en amont par l’intervenant·e. Les étudiant·es se sont montré·es particulièrement réceptif·ves à cette manière de procéder et se sont saisi•es des textes avec pertinence, souvent en les articulant d’ores et déjà avec leurs propres objets d’enquête.

La validation du séminaire s’est faite sous la forme d’un travail écrit consistant en un compte-rendu d’une des séances de leur choix, croisé avec les lectures suggérées par l’intervenant·e, et engageant une réflexion sur la manière dont cette approche éclairait leur propre projet de recherche. Nous avons demandé aux étudiant·es de choisir une séance ne portant pas sur leur domaine de spécialité, afin que ce tronc commun puisse remplir au mieux sa fonction d’ouverture au sein de la mention. Si la restitution des séances a constitué l’essentiel des écrits que nous avons reçus, elle a été faite le plus souvent avec beaucoup de finesse et d’attention aux articulations de l’argumentaire des intervenant·es. Un certain nombre d’étudiant·es se sont aussi appuyé·es sur la séance choisie pour monter en généralité et articuler avec leurs propres mots l’étude de l’objet ou du champ de création mis à l’honneur à une approche de sciences sociales. L’objectif d’initiation à ce croisement, qui est au principe du master ALL, a été atteint de ce point de vue.

Publications

Anne Lafont, « 1969 : L’art africain et la notion de civilisation » dans Vinciane Pirenne-Delforge et Lluis Quintana-Murci, dir., Civilisations : questionner l’identité et la diversité, Paris, éditions Odile Jacob, 2021, p. 251-270.

Anne Lafont, « La navette, stylo de la mémoire », discussion entre Anne Lafont, historienne de l’art et Francis Eustache, chercheur en neuropsychologie, spécialiste de la mémoire dans Memoria. Récits d’une autre histoire, catalogue de l’exposition, Bordeaux, CAPC, 2021, p. 18-24.

 Anne Lafont, « Le monde à la loupe. Cataloguer l’expérience et ajuster la vue au musée du Quai Branly », Critique, n° 893, septembre 2021, numéro spécial : Histoires de l’œil, p. 805-816.

 

Dernière modification : 12 octobre 2020 15:56

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Disciplines
Signes, formes, représentations
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Arts Linguistique Littérature Musique
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Anne Lafont [référent·e]   directrice d'études, EHESS / Centre d'histoire et de théorie des arts (CRAL-CEHTA)
  • Marion Brachet   doctorante chargée d'enseignement, EHESS / Centre de recherches sur les arts et le langage (CRAL)
  • Margaux Lavernhe   doctorante chargée d'enseignement, EHESS / Centre de recherches sur les arts et le langage (CRAL)

Ce séminaire hebdomadaire du premier semestre de la formation Arts, littératures, langages (ALL) est le cours de tronc commun obligatoire à tout·e·s les étudiant·e·s inscrit·e·s en première année de Master de la mention ALL. Ce séminaire entend introduire les étudiant·e·s aux différentes formes que prennent les recherches sur les arts visuels, la littérature, la musique, le spectacle vivant, les textes, etc. dans une école de sciences sociales. Chacune des séances sera animée par un.e enseignant.e de la mention ALL. Ainsi, l’ensemble des étudiant·e·s de la mention sera autant initié à l’étude des différentes formes d’arts, qu’aux approches diverses des recherches sur la création. L’accent sera mis sur les manières dont la recherche sur les arts puise dans les ressources épistémologiques et méthodologiques des sciences sociales.

À l’issue de chaque séance, un petit groupe d’étudiant.e.s sera chargé d’animer la discussion à partir des lectures proposées en amont par l’intervenant.e. L’objectif de ce séminaire de tronc commun est de familiariser les étudiant.e.s avec les différentes disciplines artistiques et méthodologiques qui ont cours au sein de la mention ALL.

La validation du séminaire se fera sous la forme d’un travail écrit : les étudiant·e·s devront s’appuyer sur la séance de leur choix et sur l’une des lectures suggérées par l’intervenant·e, en dresser un compte-rendu, et proposer une ouverture sur leur propre projet de recherche. Nous demanderons aux étudiant·e·s de choisir une séance ne portant pas sur leur domaine de spécialité, afin que ce tronc commun puisse remplir au mieux sa fonction d’ouverture au sein de la mention.

19 octobre 2020 : Anne Lafont, directrice d’études de l’EHESS (CRAL) « L'art et la race (politiques et esthétiques de la couleur dans l'art du XVIIIe siècle) »

26 octobre 2020 : Stéphane Breton, directeur d’études de l’EHESS/CRAL « Le regard et l’image »

2 novembre 2020 : Barbara Carnevali, maîtresse de conférences de l’EHESS (CESPRA) « Esthétique sociale »

9 novembre 2020 : Frédérique Aït Touati, Centre de recherches sur les arts et le langage / CNRS-EHESS « Écritures de la terre contemporaines »

16 novembre 2020 : Séverine Sofio, chargée de recherche au CNRS (Cresppa-CSU), et Isolde Pludermacher, Conservatrice en chef du département Peinture au musée d’Orsay « Sociologie, histoire de l’art ou sociologie de l’histoire de l’art ? Autour du Manet de Bourdieu »

23 novembre 2020 : Anne Simon, directrice de recherche CNRS / EHESS (CRAL) « Souffles animaux : pour une approche zoopoétique des textes »

30 novembre 2020 : Marion Carel, directrice d'études de l’EHESS (CRAL)« Énonciation, argumentation, action »

7 décembre 2020 : Dinah Ribard, directrice d’études de l’EHESS (GRIHL) « Écrire »

14 décembre 2020 : Catherine Deutsch, maîtresse de conférences à l'Université Paris-Sorbonne « Historiographie musicale : une perspective féministe »

4 janvier 2021 : Esteban Buch, directeur d’études de l’EHESS « Musique, sexualité et politique : La censure de Lady Macbeth de Chostakovitch par Staline »

11 janvier 2021 : Marielle Macé, directrice d'études de l’EHESS / Directrice de recherche CNRS (CRAL) [Détails à venir]

18 janvier 2021 : Emmanuelle Olivier, Centre Georg Simmel (UMR 8131 CNRS-EHESS) « Musiques enregistrées et globalisation : propositions pour une ethnomusicologie des cultures numériques »

  • Séminaires de tronc commun – Arts, littératures et langages-Images, cultures visuelles, histoire de l'art – M1/S1
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de tronc commun – Arts, littératures et langages-Linguistique et écrit – M1/S1
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de tronc commun – Arts, littératures et langages-Littératures – M1/S1
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de tronc commun – Arts, littératures et langages-Musique – M1/S1
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

contacter les enseignantes par courriel.

Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats

les enseignantes sont disponibles sur rendez-vous.

Pré-requis
-
  • 105 bd Raspail
    Amphithéâtre François-Furet
    105 bd Raspail 75006 Paris
    1er semestre / hebdomadaire, lundi 11:00-13:00
    du 19 octobre 2020 au 18 janvier 2021

Ce séminaire hebdomadaire du premier semestre de la formation Arts, littératures, langages (ALL) était le cours de tronc commun obligatoire à tout•es les étudiant•es inscrit·es en première année de Master de la mention ALL.

Ce séminaire avait pour but d’introduire les étudiant·es aux différentes formes que peuvent prendre les recherches sur les arts visuels, la littérature, la musique, les textes, etc. dans une école de sciences sociales. Chaque séance était animée, sauf exception, par un·e enseignant·e de la mention ALL, afin d’initier tous·tes les étudiant·es tant à l’étude des différentes formes d’arts, qu’aux approches diverses des recherches sur la création. Le programme du séminaire veillait en effet à respecter un équilibre entre les différents parcours au sein de la mention (jusqu’alors répartis entre histoire de l’art/images, musique, littératures, linguistiques et esthétique). L’accent a été mis tout particulièrement sur les manières dont la recherche sur les arts puise dans les ressources épistémologiques et méthodologiques des sciences sociales.

Des champs aussi divers que la sociologie de l’art à partir du Manet de Bourdieu, les nouvelles approches des études littéraires telles que l’éco-poétique ou la zoopoétique, la question de l’auteur ou du témoignage en linguistique, les grilles d’enquête féministes et politiques en musicologie, ou encore le croisement entre anthropologie et sociologie dans le champ de l’esthétique sociale ont ainsi été couverts.

Pour chaque séance, l’intervenant·e devait proposer deux lectures aux étudiant·es : l’une tirée d’un de ses propres textes, l’autre d’une référence centrale dans sa démarche de chercheur·se. L’objectif était ainsi de les familiariser avec l’idée d’une « fabrique » de la recherche qui puise à la fois du côté de la discussion interdisciplinaire (un certain nombre de séances entrant d’ailleurs en écho entre elles) et du côté de textes fondateurs (Pierre Bourdieu, Georg Simmel, Emile Benveniste, Henri Michaux ou Susan McClary pour ne citer qu’elleux).

À l’issue de chaque séance, un petit groupe d’étudiant·es était chargé d’animer la discussion à partir des lectures proposées en amont par l’intervenant·e. Les étudiant·es se sont montré·es particulièrement réceptif·ves à cette manière de procéder et se sont saisi•es des textes avec pertinence, souvent en les articulant d’ores et déjà avec leurs propres objets d’enquête.

La validation du séminaire s’est faite sous la forme d’un travail écrit consistant en un compte-rendu d’une des séances de leur choix, croisé avec les lectures suggérées par l’intervenant·e, et engageant une réflexion sur la manière dont cette approche éclairait leur propre projet de recherche. Nous avons demandé aux étudiant·es de choisir une séance ne portant pas sur leur domaine de spécialité, afin que ce tronc commun puisse remplir au mieux sa fonction d’ouverture au sein de la mention. Si la restitution des séances a constitué l’essentiel des écrits que nous avons reçus, elle a été faite le plus souvent avec beaucoup de finesse et d’attention aux articulations de l’argumentaire des intervenant·es. Un certain nombre d’étudiant·es se sont aussi appuyé·es sur la séance choisie pour monter en généralité et articuler avec leurs propres mots l’étude de l’objet ou du champ de création mis à l’honneur à une approche de sciences sociales. L’objectif d’initiation à ce croisement, qui est au principe du master ALL, a été atteint de ce point de vue.

Publications

Anne Lafont, « 1969 : L’art africain et la notion de civilisation » dans Vinciane Pirenne-Delforge et Lluis Quintana-Murci, dir., Civilisations : questionner l’identité et la diversité, Paris, éditions Odile Jacob, 2021, p. 251-270.

Anne Lafont, « La navette, stylo de la mémoire », discussion entre Anne Lafont, historienne de l’art et Francis Eustache, chercheur en neuropsychologie, spécialiste de la mémoire dans Memoria. Récits d’une autre histoire, catalogue de l’exposition, Bordeaux, CAPC, 2021, p. 18-24.

 Anne Lafont, « Le monde à la loupe. Cataloguer l’expérience et ajuster la vue au musée du Quai Branly », Critique, n° 893, septembre 2021, numéro spécial : Histoires de l’œil, p. 805-816.