UE254 - L'art africain dans l'histoire : discours et pratiques

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Signes, formes, représentations
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie visuelle Arts Coloniales (études) Culture matérielle Culture visuelle Esthétique Image Savoirs
Aires culturelles
Afrique Atlantiques (mondes) Europe France

Ce séminaire s'adresse aux étudiant.e.s qui s'intéressent aux objets, aux rites et à l'art africains sur la longue durée, et plus encore à la fabrique de l'objet d'art africain par les pratiques et les discours européens depuis les premiers contacts commerciaux et coloniaux atlantiques au début de la période moderne, autrement dit au XVIe siècle, jusqu'aux indépendances africaines dans les années 1960. Il s'agira d'étudier un certain nombre de textes qui sont autant de mise en histoire d'objets africains, et, dans un même mouvement, d'observer les processus de déritualisation et d'esthétisation de ces derniers. Les textes, de toutes natures et pour la plupart étrangers au corpus traditionnel de l'histoire de l'art, préparèrent – depuis Dapper jusqu'à l'abbé Grégoire – puis accompagnèrent – à partir de Brazza et ensuite avec Leiris et Griaule – les collectes impériales qui devaient remplir les musées occidentaux. Le séminaire interrogera les modalités descriptives d'un certain nombre de coutumes et d'objets africains – principalement en Afrique de l'Ouest et en Afrique centrale – mais encore les pratiques européennes, elles-aussi ritualisées, de prise en charge de ces objets depuis leur acquisition sur les côtes africaines jusque leur exposition dans les cabinets d'amateurs puis les musées métropolitains, du XVIIe au XIXe siècle. Le séminaire sera l'occasion d'étudier, parallèlement, les premières formes de discours sur les objets et les rites africains à la période moderne, par-delà l'horizon des théories et de l'histoire de l'art au sens stricte mais non sans lien avec certains auteurs canoniques à l'instar de Winckelmann, et de considérer, en même temps, les différentes pratiques conservatrices et amateures qui ont fondé les conditions de possibilité de l'avènement d'un art africain destiné au musée européen.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Arts, littératures et langages-Images, cultures visuelles, histoire de l'art – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Anne Lafont [référent·e]   directrice d'études, EHESS / Centre d'histoire et de théorie des arts (CRAL-CEHTA)
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats

L'enseignante est disponible sur rendez-vous.

Pré-requis
-
  • 105 bd Raspail
    Salle 7
    105 bd Raspail 75006 Paris
    1er semestre / hebdomadaire, mardi 13:00-15:00
    du 3 novembre 2020 au 2 février 2021


Intervenant·e·s


  • Anne Lafont [référent·e]   directrice d'études, EHESS / Centre d'histoire et de théorie des arts (CRAL-CEHTA)

Planning


  • 105 bd Raspail
    Salle 7
    105 bd Raspail 75006 Paris
    1er semestre / hebdomadaire, mardi 13:00-15:00
    du 3 novembre 2020 au 2 février 2021


Description


Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Signes, formes, représentations
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Anthropologie visuelle Arts Coloniales (études) Culture matérielle Culture visuelle Esthétique Image Savoirs
Aires culturelles
Afrique Atlantiques (mondes) Europe France

Ce séminaire s'adresse aux étudiant.e.s qui s'intéressent aux objets, aux rites et à l'art africains sur la longue durée, et plus encore à la fabrique de l'objet d'art africain par les pratiques et les discours européens depuis les premiers contacts commerciaux et coloniaux atlantiques au début de la période moderne, autrement dit au XVIe siècle, jusqu'aux indépendances africaines dans les années 1960. Il s'agira d'étudier un certain nombre de textes qui sont autant de mise en histoire d'objets africains, et, dans un même mouvement, d'observer les processus de déritualisation et d'esthétisation de ces derniers. Les textes, de toutes natures et pour la plupart étrangers au corpus traditionnel de l'histoire de l'art, préparèrent – depuis Dapper jusqu'à l'abbé Grégoire – puis accompagnèrent – à partir de Brazza et ensuite avec Leiris et Griaule – les collectes impériales qui devaient remplir les musées occidentaux. Le séminaire interrogera les modalités descriptives d'un certain nombre de coutumes et d'objets africains – principalement en Afrique de l'Ouest et en Afrique centrale – mais encore les pratiques européennes, elles-aussi ritualisées, de prise en charge de ces objets depuis leur acquisition sur les côtes africaines jusque leur exposition dans les cabinets d'amateurs puis les musées métropolitains, du XVIIe au XIXe siècle. Le séminaire sera l'occasion d'étudier, parallèlement, les premières formes de discours sur les objets et les rites africains à la période moderne, par-delà l'horizon des théories et de l'histoire de l'art au sens stricte mais non sans lien avec certains auteurs canoniques à l'instar de Winckelmann, et de considérer, en même temps, les différentes pratiques conservatrices et amateures qui ont fondé les conditions de possibilité de l'avènement d'un art africain destiné au musée européen.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Arts, littératures et langages-Images, cultures visuelles, histoire de l'art – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats

L'enseignante est disponible sur rendez-vous.

Pré-requis
-