UE2 - Naissance du socialisme


Planning


  • 105 bd Raspail
    Amphithéâtre François-Furet
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / bimensuel (1re/3e), mercredi 15:00-17:00
    du 18 novembre 2020 au 19 mai 2021


Description


Dernière modification : 11 septembre 2020 18:09

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Philosophie et épistémologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Capitalisme Classes sociales Démocratie Histoire des idées Philosophie République
Aires culturelles
Europe France
Intervenant·e·s
  • Frédéric Brahami [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Centre d'études sociologiques et politiques Raymond-Aron (CESPRA)

Ce n'est pas seulement le socialisme dit « réel » qui s'est effondré à la fin du XXe siècle, ce sont aussi les diverses doctrines et théories socialistes qui avaient si largement imprégné le XIXe siècle et mobilisé de fortes politiques plus tard. Si l'on veut comprendre les raisons de ce qui semble être une disparition pure et simple du socialisme comme projet politique et comme idée, il est nécessaire d'en parcourir l'histoire, et de le ressaisir à sa naissance.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Séminaires de recherche – Études politiques – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Philosophie sociale et politique – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Frédéric Brahami par courriel.

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis
-

Compte rendu


Ce séminaire de philosophie sociale s’attache à restituer l’évolution de la pensée socialiste par la fréquentation des grands textes où elle s’est élaborée tout au long du xixe siècle. Il s’agit de prendre une vue d’ensemble de ce courant philosophico-politique, de voir comment s’y articulent théorie et pratique depuis sa naissance en France et en Grande-Bretagne aux lendemains de la Révolution française (la première apparition du mot date de 1789) jusqu’à la mort de Jean Jaurès en 1914, afin d’arriver à produire éventuellement un socle doctrinal constitutif du socialisme. Pour éviter d’y projeter des notions toutes faites, nous suivons pas à pas la présence du mot (“socialisme”) dans les textes. Cette année 2020-2021 nous avons exploré essentiellement certaines œuvres publiées par Pierre Leroux et son frère Jules en 1833-1834 : l’article de Pierre Leroux connu sous le nom de « Socialisme et individualisme », les entrées de Jules Leroux dans l’Encyclopédie nouvelle « Travail » et « Capital », et avons tâché d’en déduire un certain nombre de déterminations qu’on peut attribuer en propre au socialisme naissant, et dont nous chercherons à voir par la suite comment elles disparaissent, persistent ou se métamorphosent. Nous sommes ensuite revenus au livre fondateur de 1829-1830, Exposition de la doctrine de Saint-Simon, matrice de toute la pensée socialiste au moins française.

Publications
  • « Aron, les Juifs et Israël. Du côté des prophètes », Préface à Raymond Aron, De Gaulle, Israël et les Juifs, Paris, Les Belles Lettres, coll. « Le goût des idées », 2020, p. 7-24.
  • « De la nécessité du pouvoir spirituel chez les modernes. Comte, critique de l’âge critique », dans Autour de Comte et Saint-Simon. Reconfigurations socio-religieuses post-révolutionnaires, Archives de sciences sociales des religions, n° 190, avril-juin 2020, p. 127-141.
  • « “Le long travail de la grande âme” », dans Michelet hors frontières, sous la dir. d'Aurélien Aramini et Paule Petitier, Cahier Textuel, 2021, p. 109-125.
  • « Castoriadis : le projet d’autonomie comme projet de vérité », dans Imaginer l’autonomie. Castoriadis, actualité d’une pensée radicale, sous la dir. de Vincent Descombes et Florence Giust-Desprairies, Paris, Seuil, 2021, p. 105-117.

Dernière modification : 11 septembre 2020 18:09

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Philosophie et épistémologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Capitalisme Classes sociales Démocratie Histoire des idées Philosophie République
Aires culturelles
Europe France
Intervenant·e·s
  • Frédéric Brahami [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Centre d'études sociologiques et politiques Raymond-Aron (CESPRA)

Ce n'est pas seulement le socialisme dit « réel » qui s'est effondré à la fin du XXe siècle, ce sont aussi les diverses doctrines et théories socialistes qui avaient si largement imprégné le XIXe siècle et mobilisé de fortes politiques plus tard. Si l'on veut comprendre les raisons de ce qui semble être une disparition pure et simple du socialisme comme projet politique et comme idée, il est nécessaire d'en parcourir l'histoire, et de le ressaisir à sa naissance.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Séminaires de recherche – Études politiques – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
  • Séminaires de recherche – Philosophie sociale et politique – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Frédéric Brahami par courriel.

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis
-
  • 105 bd Raspail
    Amphithéâtre François-Furet
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / bimensuel (1re/3e), mercredi 15:00-17:00
    du 18 novembre 2020 au 19 mai 2021

Ce séminaire de philosophie sociale s’attache à restituer l’évolution de la pensée socialiste par la fréquentation des grands textes où elle s’est élaborée tout au long du xixe siècle. Il s’agit de prendre une vue d’ensemble de ce courant philosophico-politique, de voir comment s’y articulent théorie et pratique depuis sa naissance en France et en Grande-Bretagne aux lendemains de la Révolution française (la première apparition du mot date de 1789) jusqu’à la mort de Jean Jaurès en 1914, afin d’arriver à produire éventuellement un socle doctrinal constitutif du socialisme. Pour éviter d’y projeter des notions toutes faites, nous suivons pas à pas la présence du mot (“socialisme”) dans les textes. Cette année 2020-2021 nous avons exploré essentiellement certaines œuvres publiées par Pierre Leroux et son frère Jules en 1833-1834 : l’article de Pierre Leroux connu sous le nom de « Socialisme et individualisme », les entrées de Jules Leroux dans l’Encyclopédie nouvelle « Travail » et « Capital », et avons tâché d’en déduire un certain nombre de déterminations qu’on peut attribuer en propre au socialisme naissant, et dont nous chercherons à voir par la suite comment elles disparaissent, persistent ou se métamorphosent. Nous sommes ensuite revenus au livre fondateur de 1829-1830, Exposition de la doctrine de Saint-Simon, matrice de toute la pensée socialiste au moins française.

Publications
  • « Aron, les Juifs et Israël. Du côté des prophètes », Préface à Raymond Aron, De Gaulle, Israël et les Juifs, Paris, Les Belles Lettres, coll. « Le goût des idées », 2020, p. 7-24.
  • « De la nécessité du pouvoir spirituel chez les modernes. Comte, critique de l’âge critique », dans Autour de Comte et Saint-Simon. Reconfigurations socio-religieuses post-révolutionnaires, Archives de sciences sociales des religions, n° 190, avril-juin 2020, p. 127-141.
  • « “Le long travail de la grande âme” », dans Michelet hors frontières, sous la dir. d'Aurélien Aramini et Paule Petitier, Cahier Textuel, 2021, p. 109-125.
  • « Castoriadis : le projet d’autonomie comme projet de vérité », dans Imaginer l’autonomie. Castoriadis, actualité d’une pensée radicale, sous la dir. de Vincent Descombes et Florence Giust-Desprairies, Paris, Seuil, 2021, p. 105-117.