Attention, les informations que vous consultez actuellement ne sont pas celles de l'année en cours. Consulter l'année universitaire 2022-2023.

UE195 - Histoire intellectuelle de la Chine moderne et contemporaine


Lieu et planning


  • 54 bd Raspail
    Salle AS1_23
    54 bd Raspail 75006 Paris
    1er semestre / hebdomadaire, mercredi 10:00-13:00
    du 6 janvier 2021 au 24 février 2021


Description


Dernière modification : 30 septembre 2020 11:51

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Histoire culturelle Histoire intellectuelle Historiographie
Aires culturelles
Asie orientale Chine
Intervenant·e·s
  • Sebastian Veg [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Centre de recherches historiques (CRH)

Questions historiographiques et théoriques.

Il s’agira dans ce séminaire de revisiter les grands débats historiographiques de la Chine au XXe siècle sous l’angle des sciences sociales : comment les controverses autour de l’interprétation de certains événements rejoignent-elles des débats théoriques sur la construction et le rôle de l’État, le nationalisme, le totalitarisme, la société civile et la sphère publique, ou la colonisation ? Chaque séance combinera des lectures de sources primaires disponibles en traduction française ou anglaise avec des études traçant les lignes des grands débats historiographiques et théoriques.

Le programme détaillé sera précisé ultérieurement.


Master


  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – autre
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – autre
  • Séminaires de recherche – Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – autre

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Inscription par email auprès de l'enseignant avant le début du séminaire.

Direction de travaux des étudiants

Prendre contact avec l'enseignant.

Réception des candidats

Sur rendez-vous.

Pré-requis

Licence.


Compte rendu


Au premier semestre, le séminaire, intitulé « Questions historiographiques et théoriques », cherchait à articuler une réflexion sur les grandes questions d’historiographie concernant la Chine du XXe siècle avec des problématiques traitées de manière plus générale par les sciences sociales, notamment le nationalisme, la construction de l’État, le totalitarisme, la société civile, le colonialisme. Lors de chaque séance étaient ainsi proposés à la lecture préalable un ou deux textes qui ont marqué l’historiographie (J. Levenson sur la nation, Pr. Duara sur la construction de l’État, T. Brook sur la collaboration, Ch. Johnson sur le rôle des paysans dans la révolution, F. Dikötter sur la société sous Mao), et en regard quelques grandes références de sciences sociales (B. Anderson sur le nationalisme, E. Weber sur le monde paysan, H. Arendt sur le totalitarisme, etc).

On s’est efforcés de penser l’articulation entre ces différents niveaux à travers le jeu d’échelles qui va de l’histoire sociale à l’histoire globale, et de l’articulation des dynamiques endogènes et exogènes dans l’histoire chinoise, mais aussi des différences entre disciplines et sous-disciplines, en évoquant le rôle de la sociologie historique, de l’institutionnalisme historique, ou encore de la théorie des systèmes et autres avatars de l’histoire universelle.

Publications
  • « Creating Public Opinion, Advancing Knowledge, Engaging in Politics : The Local Public Sphere in Chengdu, 1898–1921 », The China Quarterly, vol. 246, 2021, p. 331-353.
  • Avec Edmund W. Cheng, « Alternative Publications, Spaces and Publics: Revisiting the Public Sphere in 20th- & 21st-century China », dossier spécial de The China Quarterly, vol. 246, 2021, Introduction p. 317-330.
  • « La marginalisation des intellectuels d’élite et l’essor d’intellectuels non institutionnels depuis 1989 », dans Penser en Chine, sous la dir. d’Anne Cheng, Paris, Gallimard (Folio essais), 2021, p. 249-276.
  • « Le statut de Hong Kong et le néo-souverainisme en Chine », Esprit, n° 470, 2020, p. 77-86.
  • Avec Thomas B. Gold, Sunflowers and Umbrellas : Social Movements, Expressive Practices, and Political Culture in Taiwan and Hong Kong, Berkeley Institute of East Asian Studies, 2020, 264 p.
  • « Music in the Umbrella Movement : From Expressive Form to New Political Culture », dans Sunflowers and Umbrellas: Social Movements, Expressive Practices, and Political Culture in Taiwan and Hong Kong, op. cit., p. 147-175.
  • « Août 1966 : violence sociale et idéologique dans la Chine de Mao », dans De la contagion, sous la dir. Béatrice Delaurenti et Thomas Le Roux, Paris, Vendémiaire, 2020, p. 147-153.

Dernière modification : 30 septembre 2020 11:51

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Histoire culturelle Histoire intellectuelle Historiographie
Aires culturelles
Asie orientale Chine
Intervenant·e·s
  • Sebastian Veg [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Centre de recherches historiques (CRH)

Questions historiographiques et théoriques.

Il s’agira dans ce séminaire de revisiter les grands débats historiographiques de la Chine au XXe siècle sous l’angle des sciences sociales : comment les controverses autour de l’interprétation de certains événements rejoignent-elles des débats théoriques sur la construction et le rôle de l’État, le nationalisme, le totalitarisme, la société civile et la sphère publique, ou la colonisation ? Chaque séance combinera des lectures de sources primaires disponibles en traduction française ou anglaise avec des études traçant les lignes des grands débats historiographiques et théoriques.

Le programme détaillé sera précisé ultérieurement.

  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – autre
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – autre
  • Séminaires de recherche – Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – autre
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

Inscription par email auprès de l'enseignant avant le début du séminaire.

Direction de travaux des étudiants

Prendre contact avec l'enseignant.

Réception des candidats

Sur rendez-vous.

Pré-requis

Licence.

  • 54 bd Raspail
    Salle AS1_23
    54 bd Raspail 75006 Paris
    1er semestre / hebdomadaire, mercredi 10:00-13:00
    du 6 janvier 2021 au 24 février 2021

Au premier semestre, le séminaire, intitulé « Questions historiographiques et théoriques », cherchait à articuler une réflexion sur les grandes questions d’historiographie concernant la Chine du XXe siècle avec des problématiques traitées de manière plus générale par les sciences sociales, notamment le nationalisme, la construction de l’État, le totalitarisme, la société civile, le colonialisme. Lors de chaque séance étaient ainsi proposés à la lecture préalable un ou deux textes qui ont marqué l’historiographie (J. Levenson sur la nation, Pr. Duara sur la construction de l’État, T. Brook sur la collaboration, Ch. Johnson sur le rôle des paysans dans la révolution, F. Dikötter sur la société sous Mao), et en regard quelques grandes références de sciences sociales (B. Anderson sur le nationalisme, E. Weber sur le monde paysan, H. Arendt sur le totalitarisme, etc).

On s’est efforcés de penser l’articulation entre ces différents niveaux à travers le jeu d’échelles qui va de l’histoire sociale à l’histoire globale, et de l’articulation des dynamiques endogènes et exogènes dans l’histoire chinoise, mais aussi des différences entre disciplines et sous-disciplines, en évoquant le rôle de la sociologie historique, de l’institutionnalisme historique, ou encore de la théorie des systèmes et autres avatars de l’histoire universelle.

Publications
  • « Creating Public Opinion, Advancing Knowledge, Engaging in Politics : The Local Public Sphere in Chengdu, 1898–1921 », The China Quarterly, vol. 246, 2021, p. 331-353.
  • Avec Edmund W. Cheng, « Alternative Publications, Spaces and Publics: Revisiting the Public Sphere in 20th- & 21st-century China », dossier spécial de The China Quarterly, vol. 246, 2021, Introduction p. 317-330.
  • « La marginalisation des intellectuels d’élite et l’essor d’intellectuels non institutionnels depuis 1989 », dans Penser en Chine, sous la dir. d’Anne Cheng, Paris, Gallimard (Folio essais), 2021, p. 249-276.
  • « Le statut de Hong Kong et le néo-souverainisme en Chine », Esprit, n° 470, 2020, p. 77-86.
  • Avec Thomas B. Gold, Sunflowers and Umbrellas : Social Movements, Expressive Practices, and Political Culture in Taiwan and Hong Kong, Berkeley Institute of East Asian Studies, 2020, 264 p.
  • « Music in the Umbrella Movement : From Expressive Form to New Political Culture », dans Sunflowers and Umbrellas: Social Movements, Expressive Practices, and Political Culture in Taiwan and Hong Kong, op. cit., p. 147-175.
  • « Août 1966 : violence sociale et idéologique dans la Chine de Mao », dans De la contagion, sous la dir. Béatrice Delaurenti et Thomas Le Roux, Paris, Vendémiaire, 2020, p. 147-153.