UE17 - Un regard politique (séminaire du CESPRA)


Planning


  • 105 bd Raspail
    Salle 13
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / mensuel (2e), mercredi 10:00-13:00
    du 9 décembre 2020 au 9 juin 2021


Description


Dernière modification : 15 juillet 2020 14:24

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Droit et société, Histoire, Philosophie et épistémologie, Sociologie
Page web
http://cespra.ehess.fr/ 
Langues
français
Mots-clés
Histoire Philosophie Politique Sociologie
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Frédéric Brahami [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Centre d'études sociologiques et politiques Raymond-Aron (CESPRA)
  • Stéphane Audoin-Rouzeau   directeur d'études, EHESS / Centre d'études sociologiques et politiques Raymond-Aron (CESPRA)
  • Barbara Carnevali   maîtresse de conférences, EHESS / Centre d'études sociologiques et politiques Raymond-Aron (CESPRA)

Conformément à la tradition du CESPRA, le séminaire a pour but de présenter les recherches les plus avancées dans les disciplines qui sont au coeur de la science pratiquée à l'EHESS sur la nature du politique et ses mutations actuelles.

Nourri par les apports de l'histoire, de la philosophie, de la science politique et de la sociologie, il propose un dialogue interdisciplinaire sur les enjeux fondamentaux du monde contemporain.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Séminaires de recherche – Études politiques – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis

à partir du Master 1 et 2.

Dernière modification : 15 juillet 2020 14:24

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Droit et société, Histoire, Philosophie et épistémologie, Sociologie
Page web
http://cespra.ehess.fr/ 
Langues
français
Mots-clés
Histoire Philosophie Politique Sociologie
Aires culturelles
-
Intervenant·e·s
  • Frédéric Brahami [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Centre d'études sociologiques et politiques Raymond-Aron (CESPRA)
  • Stéphane Audoin-Rouzeau   directeur d'études, EHESS / Centre d'études sociologiques et politiques Raymond-Aron (CESPRA)
  • Barbara Carnevali   maîtresse de conférences, EHESS / Centre d'études sociologiques et politiques Raymond-Aron (CESPRA)

Conformément à la tradition du CESPRA, le séminaire a pour but de présenter les recherches les plus avancées dans les disciplines qui sont au coeur de la science pratiquée à l'EHESS sur la nature du politique et ses mutations actuelles.

Nourri par les apports de l'histoire, de la philosophie, de la science politique et de la sociologie, il propose un dialogue interdisciplinaire sur les enjeux fondamentaux du monde contemporain.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Séminaires de recherche – Études politiques – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel mensuelle = 6 ECTS
    MCC – contrôle continu
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis

à partir du Master 1 et 2.

  • 105 bd Raspail
    Salle 13
    105 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / mensuel (2e), mercredi 10:00-13:00
    du 9 décembre 2020 au 9 juin 2021

Le séminaire "Un regard politique" a pour but de présenter les recherches les plus avancées dans les disciplines qui sont au cœur de la recherche pratiquée au Cespra sur la nature du politique et ses mutations actuelles. Nourri par les apports de l'histoire, de la philosophie, de la science politique et de la sociologie, le séminaire, en proposant un dialogue interdisciplinaire sur les enjeux politiques fondamentaux du monde contemporain, a été un succès véritable comme l’a indiqué la présence d’une audience nombreuse et fidèle malgré sa tenue en distanciel.

La première séance s’est tenue le 9 décembre 2020 sur le thème « L'Islam dans la cité », avec Nilüfer Göle , la discussion de sa communication ayant été assurée par Anoush Ganjipour. Fut discutée son approche sociologique du religieux et de l’immigration recentrée sur la notion d’espace public, approche renouvelée par l’apparition de l’Islam dans les débats publics.

La seconde séance (13 janvier 2021) a été consacrée au « Spectacle des assemblées », avec Philippe Urfalino et Luc Foisneau comme discutant. Il y a présenté sa vision de la décision collective comme un phénomène normatif, le moment de la formation d’une obligation. Car décider n’est pas seulement choisir, c’est aussi produire l’obligation d’agir et de se soumettre à la décision.

La séance suivante a été assurée par Barbara Carnevali le 10 février 2021 autour du thème « Capitalisme, politique et esthétique : le cas Olivetti », avec comme discutant Frédéric Brahami. Se concentrant sur la dimension sociale de l’esthétique et ses résonances politiques, elle s’est attachée à étudier l’étonnante contribution d’Olivetti à l’histoire des arts, du design et de la communication du XXe siècle.

Puis Olivier Remaud, le 10 mars 2021, a présenté son livre Penser comme un iceberg, Paris, Actes Sud, 2020 ; il avait comme discutant Stéphane Audoin-Rouzeau. Il y mène une réflexion sur la discrétion comme art de cohabiter avec des entités non humaines : les icebergs comme arches biologiques et les glaciers comme être vivants, partenaires de l’existence quotidienne dont nous dépendons.

Catherine Maire, 14 avril 2021, a présenté elle-aussi un ouvrage récent : L'Eglise dans l'Etat. Politique et religion dans la France des Lumières, Paris, Gallimard, 2019, présentation qui a été discutée cette fois par deux chercheurs : Dominique Julia et Dominique Iogna-Prat. Analysant les relations entre l’Église et l’État au XVIIIe siècle, elle réinsère le développement de la pensée des philosophes dans le contexte précis des débats qui ont opposé violemment les deux institutions et abouti à la désunion des deux puissances, spirituelle et temporelle.

La séance suivante, le 12 mai 2021, a été consacrée à la parution récente de l'édition critique de Mein Kampf (Historiciser la mal, une édition critique de Main Kampf, Paris, Fayard, 2020), plusieurs chercheurs du laboratoire ayant également participé à cette édition critique qui a été présentée par Florent Brayard, son principal maître d’œuvre avec Andreas Wirsching). La discutante a été Dominique Schnapper.

Enfin, pour la dernière séance, le 9 juin 2021, Isabelle Thireau a présenté un travail de recherche intitulé : « Des lieux en commun : une étude des rassemblements publics en Chine », avec comme discutant Philippe Urfalino. Elle s’est intéressée à deux rassemblements publics : celui de la place de la Victoire pour la pratique d’exercices physiques ; celui de l’équipe des volontaires pour la protection du patrimoine architectural. Dès lors qu’ils sont saisis comme des lieux qui ébranlent les cloisonnements et les hiérarchies officielles, ces rassemblements possèdent une dimension politique et reconfigurent le sens des engagements publics dans la Chine d’aujourd’hui.

Publications

-