UE159 - Séminaire d’itinéraires et de débats en études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques


Planning


  • Campus Condorcet-Centre de colloques
    Salle 3.09
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / bimensuel (1re/3e/5e), vendredi 10:00-13:00
    du 6 novembre 2020 au 18 juin 2021


Description


Dernière modification : 4 mai 2021 14:15

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Histoire, Méthodes et techniques des sciences sociales, Sociologie
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Action publique Anthropologie Coloniales (études) Comparatisme Diaspora Droit, normes et société Dynamiques sociales Empire Enquêtes Épistémologie État et politiques publiques Ethnicité Ethnographie Ethnologie Fait religieux Génocides (études des) Genre Histoire Historiographie Institutions Islam Langues Migration(s) Minorités Nationalisme Orientalisme Post-coloniales (études) Religieux (sciences sociales du) Sociohistoire Sociologie Spatialisation, territoires Temps/temporalité Transnational
Aires culturelles
Arabe (monde) Asie centrale Contemporain (anthropologie du, monde) Europe Europe sud-orientale Iranien (monde) Juives (études) Maghreb Méditerranéens (mondes) Musulmans (mondes) Transméditerranée Transnational/transfrontières Turc (domaine)
Intervenant·e·s
  • Marc Aymes [référent·e]   directeur d'études, EHESS - directeur de recherche, CNRS / Centre d'études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC)
  • Ariane Zevaco   docteure, EHESS

L’objectif : se familiariser avec les « études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques », en testant quelques-uns des répertoires disciplinaires (anthropologie et ethnologie, histoire, science politique, sociologie) qu’elles mettent en œuvre. Autrement dit, le séminaire vise à s’interroger sur les articulations entre la topique des études aréales et les dispositifs optiques des sciences humaines et sociales.

La démarche : suivre des itinéraires et prendre part à des débats, qu’ils soient propres à une « aire » ou transversaux à elle ; recenser les objets, catégories, espaces et temps auxquels nos terrains d’étude sont indexés ; et ce faisant, s’efforcer aussi de combiner des savoirs situés à des opérateurs de généralisation. Car ni la fréquentation d’une collectivité linguistique ou d’un corpus documentaire, ni la délimitation d’un groupe ethnique ou d’une cité nationale ne doivent circonscrire notre champ d’expérience scientifique.

En pratique : des textes préparatoires permettent, à chaque séance, d’étudier itinéraires et débats en situation. L’accent sur les débats permet de marquer le caractère dissensuel des pratiques et des savoirs des sciences sociales à un moment donné. L’accent sur les itinéraires donne à voir que ce dissensus peut aussi se retrouver au fil d’un parcours de recherche.

Participer au séminaire suppose de s’y impliquer activement. La lecture approfondie des documents de travail étudiés à chaque séance est requise.

Les étudiant·e·s souhaitant une validation remettent aussi, en fin d’année, une note critique de 15 000 signes environ portant sur un choix de textes en rapport avec leur propre projet de recherche. À cette fin des séances de « travaux pratiques » sont organisées à intervalles réguliers durant l’année.

Mise à jour (2 avril 2021) :

Suite l’aménagement des modalités de contrôle des connaissances décidé par les instances de l’EHESS en mars 2021, dans le contexte de la pandémie de COVID-19, la « note critique » pourra :

  • ne porter que sur un seul texte, en prenant néanmoins soin de distinguer et de discuter ses enjeux « topiques » (relatifs aux méthodes d’enquête empirique) et « optiques » (relatifs aux cadrages théoriques et aux grilles d’analyse) ;
  • être d’une longueur totale réduite (si l’essentiel peut être dit en moins de 10 000 signes).

Il est en outre rappelé que ce travail n’est ni une « fiche de lecture » ni un « devoir » autonome : il est important qu’il serve à écrire des pages prêtes à l’emploi au sein du mémoire de master.

*

Historique : Le « SIDETOBaC » s’inscrit dans la continuité du « SIDET » organisé de 2009 à 2016, qui se consacrait principalement aux études dites « turques ». Pour une présentation plus argumentée de ses attendus, on peut se référer au court texte publié dans la Lettre de l’EHESS n° 55 (octobre 2012) : « Aires culturelles et sciences sociales, ou les deux cultures ».

Participent également à l’équipe du séminaire :

  • Léo Maillet (doctorant à lEHESS et à lUniversité de Genève, CETOBaC)
  • Théo Malçok (doctorant à lEHESS, CETOBaC / TEPSIS)
  • Jovana Papovic (doctorante à lEHESS, CETOBaC / TEPSIS)
  • Meriç Tanık (doctorante à lEHESS, CETOBaC)

6 novembre : Présentations et travaux pratiques (I)

20 novembre : Re-présentations et travaux pratiques (II) 

4 décembre : Sources et documents (I) : la question du texte

18 décembre : Sources et documents (II) : la question de l'image

15 janvier : Sources et documents (III) : silences, mutismes, censures

29 janvier : Sources et documents (IV) : absences, destruction, génocides

5 février : Travaux pratiques (III) (sources et problématisation)

19 février : Travaux pratiques (IV) (sources et problématisation)

5 mars : Travaux pratiques (V) (sources et problématisation)

19 mars : Aires et féminismes - avec la participation de Fabio Giomi (CNRS, CETOBaC)

2 avril : Aires, situations coloniales et post-colonialisme

16 avril : Aires et disciplines - Questions de génération

6 mai, 14h-17h (attention date et heure modifiées) : Travaux pratiques (V) (écriture)

21 mai : Migrations et mobilités

4 juin : Retours sur travaux (I)

18 juin : Retours sur travaux (II)


Master


  • Initiation/introduction – Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 12 ECTS
    MCC – contrôle continu, exposé oral, fiche de lecture
  • Initiation/introduction – Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral, contrôle continu
  • Initiation/introduction – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral, contrôle continu
  • Initiation/introduction – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 12 ECTS
    MCC – contrôle continu, exposé oral, fiche de lecture
  • Initiation/introduction – Sciences sociales-Pratiques de l'interdisciplinarité en sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture, contrôle continu, exposé oral
  • Initiation/introduction – Études politiques – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral, contrôle continu
  • Initiation/introduction – Migrations – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture, contrôle continu, exposé oral

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

à compter de mars 2021 le séminaire se tient simultanément sur le Campus Condorcet et en mode webinaire via l’interface de connexion Avaya (lien accessible sur demande).

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis

aucun.

Dernière modification : 4 mai 2021 14:15

Type d'UE
Enseignements fondamentaux de master
Disciplines
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie, Histoire, Méthodes et techniques des sciences sociales, Sociologie
Page web
-
Langues
anglais français
Mots-clés
Action publique Anthropologie Coloniales (études) Comparatisme Diaspora Droit, normes et société Dynamiques sociales Empire Enquêtes Épistémologie État et politiques publiques Ethnicité Ethnographie Ethnologie Fait religieux Génocides (études des) Genre Histoire Historiographie Institutions Islam Langues Migration(s) Minorités Nationalisme Orientalisme Post-coloniales (études) Religieux (sciences sociales du) Sociohistoire Sociologie Spatialisation, territoires Temps/temporalité Transnational
Aires culturelles
Arabe (monde) Asie centrale Contemporain (anthropologie du, monde) Europe Europe sud-orientale Iranien (monde) Juives (études) Maghreb Méditerranéens (mondes) Musulmans (mondes) Transméditerranée Transnational/transfrontières Turc (domaine)
Intervenant·e·s
  • Marc Aymes [référent·e]   directeur d'études, EHESS - directeur de recherche, CNRS / Centre d'études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC)
  • Ariane Zevaco   docteure, EHESS

L’objectif : se familiariser avec les « études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques », en testant quelques-uns des répertoires disciplinaires (anthropologie et ethnologie, histoire, science politique, sociologie) qu’elles mettent en œuvre. Autrement dit, le séminaire vise à s’interroger sur les articulations entre la topique des études aréales et les dispositifs optiques des sciences humaines et sociales.

La démarche : suivre des itinéraires et prendre part à des débats, qu’ils soient propres à une « aire » ou transversaux à elle ; recenser les objets, catégories, espaces et temps auxquels nos terrains d’étude sont indexés ; et ce faisant, s’efforcer aussi de combiner des savoirs situés à des opérateurs de généralisation. Car ni la fréquentation d’une collectivité linguistique ou d’un corpus documentaire, ni la délimitation d’un groupe ethnique ou d’une cité nationale ne doivent circonscrire notre champ d’expérience scientifique.

En pratique : des textes préparatoires permettent, à chaque séance, d’étudier itinéraires et débats en situation. L’accent sur les débats permet de marquer le caractère dissensuel des pratiques et des savoirs des sciences sociales à un moment donné. L’accent sur les itinéraires donne à voir que ce dissensus peut aussi se retrouver au fil d’un parcours de recherche.

Participer au séminaire suppose de s’y impliquer activement. La lecture approfondie des documents de travail étudiés à chaque séance est requise.

Les étudiant·e·s souhaitant une validation remettent aussi, en fin d’année, une note critique de 15 000 signes environ portant sur un choix de textes en rapport avec leur propre projet de recherche. À cette fin des séances de « travaux pratiques » sont organisées à intervalles réguliers durant l’année.

Mise à jour (2 avril 2021) :

Suite l’aménagement des modalités de contrôle des connaissances décidé par les instances de l’EHESS en mars 2021, dans le contexte de la pandémie de COVID-19, la « note critique » pourra :

  • ne porter que sur un seul texte, en prenant néanmoins soin de distinguer et de discuter ses enjeux « topiques » (relatifs aux méthodes d’enquête empirique) et « optiques » (relatifs aux cadrages théoriques et aux grilles d’analyse) ;
  • être d’une longueur totale réduite (si l’essentiel peut être dit en moins de 10 000 signes).

Il est en outre rappelé que ce travail n’est ni une « fiche de lecture » ni un « devoir » autonome : il est important qu’il serve à écrire des pages prêtes à l’emploi au sein du mémoire de master.

*

Historique : Le « SIDETOBaC » s’inscrit dans la continuité du « SIDET » organisé de 2009 à 2016, qui se consacrait principalement aux études dites « turques ». Pour une présentation plus argumentée de ses attendus, on peut se référer au court texte publié dans la Lettre de l’EHESS n° 55 (octobre 2012) : « Aires culturelles et sciences sociales, ou les deux cultures ».

Participent également à l’équipe du séminaire :

  • Léo Maillet (doctorant à lEHESS et à lUniversité de Genève, CETOBaC)
  • Théo Malçok (doctorant à lEHESS, CETOBaC / TEPSIS)
  • Jovana Papovic (doctorante à lEHESS, CETOBaC / TEPSIS)
  • Meriç Tanık (doctorante à lEHESS, CETOBaC)

6 novembre : Présentations et travaux pratiques (I)

20 novembre : Re-présentations et travaux pratiques (II) 

4 décembre : Sources et documents (I) : la question du texte

18 décembre : Sources et documents (II) : la question de l'image

15 janvier : Sources et documents (III) : silences, mutismes, censures

29 janvier : Sources et documents (IV) : absences, destruction, génocides

5 février : Travaux pratiques (III) (sources et problématisation)

19 février : Travaux pratiques (IV) (sources et problématisation)

5 mars : Travaux pratiques (V) (sources et problématisation)

19 mars : Aires et féminismes - avec la participation de Fabio Giomi (CNRS, CETOBaC)

2 avril : Aires, situations coloniales et post-colonialisme

16 avril : Aires et disciplines - Questions de génération

6 mai, 14h-17h (attention date et heure modifiées) : Travaux pratiques (V) (écriture)

21 mai : Migrations et mobilités

4 juin : Retours sur travaux (I)

18 juin : Retours sur travaux (II)

  • Initiation/introduction – Ethnologie et anthropologie sociale – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 12 ECTS
    MCC – contrôle continu, exposé oral, fiche de lecture
  • Initiation/introduction – Études asiatiques-Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral, contrôle continu
  • Initiation/introduction – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral, contrôle continu
  • Initiation/introduction – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 12 ECTS
    MCC – contrôle continu, exposé oral, fiche de lecture
  • Initiation/introduction – Sciences sociales-Pratiques de l'interdisciplinarité en sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture, contrôle continu, exposé oral
  • Initiation/introduction – Études politiques – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral, contrôle continu
  • Initiation/introduction – Migrations – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 12 ECTS
    MCC – fiche de lecture, contrôle continu, exposé oral
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

à compter de mars 2021 le séminaire se tient simultanément sur le Campus Condorcet et en mode webinaire via l’interface de connexion Avaya (lien accessible sur demande).

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

sur rendez-vous.

Pré-requis

aucun.

  • Campus Condorcet-Centre de colloques
    Salle 3.09
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    annuel / bimensuel (1re/3e/5e), vendredi 10:00-13:00
    du 6 novembre 2020 au 18 juin 2021

Le séminaire a reconduit, pour l’essentiel, l’approche qui était la sienne au cours des années précédentes. Son objectif est de proposer une initiation active au domaine nommé, par convention, « études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques ». L’accent sur les débats permet de marquer le caractère dissensuel des pratiques et des savoirs des sciences sociales à un moment donné. L’accent sur les itinéraires donne à voir que ce dissensus peut aussi se trouver impliqué dans différentes temporalités, au fil d’un parcours de recherche individuel comme de destins institutionnels collectif. Le débat et l’itinéraire sont donc toujours liés. Ils sont en outre des points de croisement entre une topique (la singularité d’un lieu d’enquête donné) et des dispositifs optiques (les méthodologies que l’on choisit, ou celles que l’on adopte par nécessité). Les textes préparatoires à chaque séance sont étudiés en ce qu’ils permettent d’étudier ces débats et itinéraires en situation, aussi bien au sein d’un domaine « aréal » donné qu’au dehors.

En 2019-2020 les séances du Sidetobac avaient été plus particulièrement porté sur des notions clés abordées dans leur historicité (génocide, orientalisme, transition), en même temps que le séminaire bouleversait son programme en raison des mobilisations sociales sur la réforme des retraites et la loi de programmation de la recherche. En 2020-2021, priorité a été donnée au questionnement sur les sources et documents d’enquête, qu’il s’agisse de textes ou d’images, qu’ils soient loquaces ou avares d’indices. En seconde moitié d’année, une autre série de séances a permis d’insister sur l’entrecroisement entre les études aréales et des problématisations qui leur sont transversales (via les études féminines ou féministes, les études coloniales et impériales, ou les disciplines des sciences humaines et sociales en général).

Dans un contexte encore perturbé par la crise sanitaire, le séminaire s’est tenu en mode « distantiel », puis « hybride » à compter de février 2020. Cependant nous avons fait en sorte que de longues séquences de « travaux pratiques », en milieu puis en fin d’année, offrent aux participant·e·s autant d’occasions de présenter l’état de leur travail, en insistant sur l’articulation entre sources et problématisation. Aussi, comme au cours des années précédentes, chaque séance a eu pour amorce une série de questions adressées par courriel aux participant·e·s, qui portaient soit sur les textes fournis en amont de la séance, soit sur la thématique étudiée, de sorte que chacun·e était encouragé·e à répondre à ces questions en concordance avec ses propres objet et sujet d’études.

Publications

https://orcid.org/0000-0003-4994-6537