UE126 - Langue et pouvoir. Empire ottoman, Turquie, Europe, XIXe-XXIe siècle

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire, Langues, Linguistique, sémantique
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Action publique Administration Analyse de discours Anthropologie et linguistique Archives Argumentation Citoyenneté Écriture Éducation État et politiques publiques Ethnicité Génocides (études des) Histoire Histoire culturelle Histoire des idées Histoire intellectuelle Intellectuels Islam Langues Linguistique Littérature orale Minorités Nationalisme Oralité Orientalisme Philologie Poétique Politique Politiques publiques Post-coloniales (études) Pragmatisme Pratiques Racismes et races Révolutions Savoirs Sociohistoire
Aires culturelles
Arabe (monde) Asie Asie centrale Contemporain (anthropologie du, monde) Europe Europe centrale et orientale Europe sud-orientale Méditerranéens (mondes) Musulmans (mondes) Transméditerranée Transnational/transfrontières Turc (domaine)

Le politique ne cesse de se préoccuper de questions linguistiques : définition, étymologie, connotation, dénomination. Et même lorsqu’il ne le fait pas, l’exercice ordinaire de l’autorité est sans relâche criblé d’opérations sur le langage et les documents qui le portent – opérations que nous qualifierons de philologiques. Le travail sur la langue et sur les significations n’est donc calfeutré dans aucune tour d’ivoire : lui-même est au pouvoir.

Centré sur l’espace turco-ottoman, ce séminaire a pour cadre d’analyse privilégié la transformation de la variété écrite du turc entre le XIXe et le XXIe siècle. L’articulation entre langue et pouvoir y sera interrogée sous deux rubriques principales :

  1. les politiques de la linguistique, soit les déterminants politiques et la portée normative de l’activité philologique ;

  2. les politiques linguistiques entendues comme actualisation de la pensée philologique (changement d’alphabet, simplification de la grammaire, « purification » du vocabulaire, politiques du nom).

Le séminaire tente, à partir de là, de faire travailler les jointures entre sciences philologiques et sciences sociales. Chaque document permet en effet un travail sur le bon usage de la langue, en même temps qu’il délimite des domaines d’exercice du pouvoir. Aussi, la normativité linguistique est ouverte aux accommodements : le gouvernement de la langue (et par la langue) implique des protagonistes inégalement légitimes.

En pratique, nous serons attachés à suivre de très près les traitements matériels que le pouvoir inflige à la langue, ainsi que les effets de celle-ci sur celui-là. Chaque séance sera ainsi consacrée à la lecture d’un petit nombre de documents, et à leur discussion contradictoire. Un travail similaire, à partir de leur propre corpus d’enquête, sera demandé aux participant·e·s du séminaire souhaitant valider cet enseignement.

Le programme détaillé n'est pas disponible.

  • Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral
  • Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral
  • Arts, littératures et langages-Linguistique et écrit – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral
  • Emmanuel Szurek [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Centre d'études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC)
  • Marc Aymes   directeur d'études (en cours de nomination), EHESS - directeur de recherche, CNRS / Centre d'études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC)
Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-
  • Attention !
    En raison de la situation sanitaire, vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant (une demande est nécessaire pour chaque séminaire auquel vous souhaitez participer, merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant le début de la première séance) : http://listsem.ehess.fr/courses/126/requests/new.

    105 bd Raspail
    Salle 6
    105 bd Raspail 75006 Paris
    1er semestre / bimensuel (1re/3e), mercredi 14:00-17:00
    du 4 novembre 2020 au 17 février 2021


Intervenant·e·s


  • Emmanuel Szurek [référent·e]   maître de conférences, EHESS / Centre d'études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC)
  • Marc Aymes   directeur d'études (en cours de nomination), EHESS - directeur de recherche, CNRS / Centre d'études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC)

Planning


  • Attention !
    En raison de la situation sanitaire, vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant (une demande est nécessaire pour chaque séminaire auquel vous souhaitez participer, merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant le début de la première séance) : http://listsem.ehess.fr/courses/126/requests/new.

    105 bd Raspail
    Salle 6
    105 bd Raspail 75006 Paris
    1er semestre / bimensuel (1re/3e), mercredi 14:00-17:00
    du 4 novembre 2020 au 17 février 2021


Description


Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire, Langues, Linguistique, sémantique
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Action publique Administration Analyse de discours Anthropologie et linguistique Archives Argumentation Citoyenneté Écriture Éducation État et politiques publiques Ethnicité Génocides (études des) Histoire Histoire culturelle Histoire des idées Histoire intellectuelle Intellectuels Islam Langues Linguistique Littérature orale Minorités Nationalisme Oralité Orientalisme Philologie Poétique Politique Politiques publiques Post-coloniales (études) Pragmatisme Pratiques Racismes et races Révolutions Savoirs Sociohistoire
Aires culturelles
Arabe (monde) Asie Asie centrale Contemporain (anthropologie du, monde) Europe Europe centrale et orientale Europe sud-orientale Méditerranéens (mondes) Musulmans (mondes) Transméditerranée Transnational/transfrontières Turc (domaine)

Le politique ne cesse de se préoccuper de questions linguistiques : définition, étymologie, connotation, dénomination. Et même lorsqu’il ne le fait pas, l’exercice ordinaire de l’autorité est sans relâche criblé d’opérations sur le langage et les documents qui le portent – opérations que nous qualifierons de philologiques. Le travail sur la langue et sur les significations n’est donc calfeutré dans aucune tour d’ivoire : lui-même est au pouvoir.

Centré sur l’espace turco-ottoman, ce séminaire a pour cadre d’analyse privilégié la transformation de la variété écrite du turc entre le XIXe et le XXIe siècle. L’articulation entre langue et pouvoir y sera interrogée sous deux rubriques principales :

  1. les politiques de la linguistique, soit les déterminants politiques et la portée normative de l’activité philologique ;

  2. les politiques linguistiques entendues comme actualisation de la pensée philologique (changement d’alphabet, simplification de la grammaire, « purification » du vocabulaire, politiques du nom).

Le séminaire tente, à partir de là, de faire travailler les jointures entre sciences philologiques et sciences sociales. Chaque document permet en effet un travail sur le bon usage de la langue, en même temps qu’il délimite des domaines d’exercice du pouvoir. Aussi, la normativité linguistique est ouverte aux accommodements : le gouvernement de la langue (et par la langue) implique des protagonistes inégalement légitimes.

En pratique, nous serons attachés à suivre de très près les traitements matériels que le pouvoir inflige à la langue, ainsi que les effets de celle-ci sur celui-là. Chaque séance sera ainsi consacrée à la lecture d’un petit nombre de documents, et à leur discussion contradictoire. Un travail similaire, à partir de leur propre corpus d’enquête, sera demandé aux participant·e·s du séminaire souhaitant valider cet enseignement.

Le programme détaillé n'est pas disponible.


Master


  • Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral
  • Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral
  • Arts, littératures et langages-Linguistique et écrit – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques
-
Direction de travaux des étudiants
-
Réception des candidats
-
Pré-requis
-