UE121 - Sciences et technologies en société

Type d'UE
Séminaires de tronc commun
Disciplines
Histoire, Philosophie et épistémologie, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Études des sciences contemporaines Histoire des sciences et des techniques Philosophie politique Sciences Sociohistoire
Aires culturelles
Amérique du Nord Europe

L’Unité d’Enseignement (U.E.) « Sciences et technologies en société » est centrée sur la lecture et la discussion d’un ensemble de textes illustrant différents thèmes liés à la production de connaissances et de pratiques scientifiques et technologiques, et à leur déploiement en société, essentiellement à l’époque contemporaine. Cette UE s’intéresse également aux enjeux politiques associés à ces connaissances et à ces pratiques Les textes sélectionnés proviennent en partie du domaine académique, proche de l’histoire des sciences, intitulé « étude des sciences et des technologies » (traduction de Science and technology studies, ou STS), mais aussi d’autres disciplines telles que la philosophie politique, les sciences politiques, l’histoire, la sociologie, ou encore l’histoire de l’économie.

Organisation

Chaque séance est organisée de la façon suivante :

  • Chaque texte est présenté par un étudiant. L’exposé correspondant, d’une durée de 20 minutes, doit comprendre trois éléments :
  1. une présentation rapide de l’auteur et du contexte
  2. un résumé complet du texte
  3. iun questionnement permettant d’ouvrir la discussion

Cet exposé sera ensuite retranscrit sous la forme d’une fiche de lecture, qui sera envoyée à l’enseignant au plus tard le 12 février 2021.

  • Chaque texte est discuté collectivement par l’ensemble des étudiants et l’enseignant.
  • L’enseignant apporte des éléments complémentaires en cours de séance.

Travaux personnels et évaluation

Cette U.E. demande un travail personnel, important et régulier, de lecture des textes étudiés. C’est à cette condition que chacun peut contribuer activement aux discussions et pleinement bénéficier des séances.

L’assiduité aux séances de l’UE est obligatoire. Au-delà de 3 absences non justifiées (certificat médical ou cas de force majeure), il est impossible de valider l’UE.

L’évaluation des étudiants résulte de la prise en compte de trois aspects de leur travail :

  • la fiche de lecture (sur 7 points)
  • la présentation d’un texte en séance (sur 7 points)
  • la participation active aux discussions pendant les séances (sur 6 points)

Programme des séances :

5 novembre 2020 : Séance 1 - Introduction - Les transformations contemporaines des relations entre sciences, technologies, États, marchés et espace public

À lire :

  • Michael Gibbons (1994), « The emergence of a new mode of knowledge production », in Ulrike Felt and Helga Nowotny (eds), Social studies of science in an international perspective (University of Vienna, Vienna), pp. 55-66.
  • Dominique Pestre (2003), « Chapitre 1 – La proposition de l’historien. Savoirs et pouvoirs du XVIe au XIXe siècle », in Science, argent et politique. Un essai d'interprétation (INRA Éditions, Paris), pp. 13-37.

12 novembre 2020 : Séance 2 - Comment étudier une controverse sociotechnique ?

 À lire :

  • Michel Callon (1986), « Eléments pour une sociologie de la traduction : la domestication des coquilles St Jacques et des marins pêcheurs dans la baie de St Brieuc », L'année sociologique 36, pp.169-207.
  • Christophe Bonneuil, Pierre-Benoît Joly, Claire Marris (2008), « Disentrenching experiment ? The construction of GM-crop field trials as a social problem », Science, Technology and Human Values 33, pp. 201-229.

19 novembre 2020 : Séance 3 – Sciences, publics et expertises

À lire :

  • Brian Wynne (1996), « Misunderstood misunderstanding: Social identities and the public upgrade of science », in Alan Irwin and Brian Wynne (eds), Misunderstanding science? (Cambridge University Press, Cambridge), pp. 19-46.
  • Harry Collins and Robert Evans (2002), « The third wave of science studies: studies of expertise and experience », Social Studies of Science 32, pp. 235-296.

26 novembre 2020 : Séance 4 - Qu’est-ce qu’une idéologie ?

À lire :

  • Marcel Gauchet (2001), « Croyances religieuses, croyances politiques », Le Débat 115, pp. 3-12.

3 décembre 2020 : Séance 5 – Idéologie néolibérale et artificialisation du monde

À lire :

  • Marcel Gauchet (2017), L’avènement de la démocratie IV. Le nouveau monde (Gallimard, Paris), pp. 644-655.
  • Sylvain Piron (2018), « Chapitre III – L’âge du plastique », in L’occupation du monde (Zones sensibles, Le Kremlin-Bicêtre), pp. 73-96.

10 décembre 2020 : Séance 6 - Technologies, politique et démocratie

À lire :

  • Langdon Winner (1986), « Do artifacts have politics? », in The whale and the reactor: a search for limits in an age of high technology (University of Chicago Press, Chicago), pp. 19-39.
  • Timothy Mitchell (2009), « Carbon Democracy », Economy and Society 38, pp. 399-432.

17 décembre 2020 : Séance 7 - L’économie de la science

 À lire :

  • Philip Mirowski (2011), « The ‘Economics of Science’ as Repeat Offender », in Science Mart. Pivatizing American Science (Harvard University Press, Cambridge), pp. 41-83.

7 janvier 2021 : Séance 8 – Transformations de l’Université depuis le tournant néolibéral

À lire :

  • Sheila Slaughter (2006), « Academic Freedom and the Neoliberal State », texte non publié dans cette version.
  • Marcel Gauchet (2009), « Vers une "société de l’ignorance" ? », Le Débat 156, pp. 144-166.

14 janvier 2021 : Séance 9 – La société du risque

À lire :

  • Ulrich Beck (1986), « Chapitre 7 – Une science au-delà de la vérité et de la rationalité émancipatrice ? », in La société du risque. Sur la voie d’une autre modernité (Flammarion, Paris, 2008 ; 1ère édition : Suhrkamp Verlag, Francfort, 1986), pp. 341-398.

Texte complémentaire :

  • Yannick Barthe (2012), « Aux risques du passé », La Vie des idées, 19 octobre 2012. URL : http://www.laviedesidees.fr/Aux-risques-du-passe.html

21 janvier 2021 : Séance 10 – Sciences et droit

À lire :

  • Sheila Jasanoff (1998), « The eye of everyman: witnessing DNA in the 
Simpson trial », Social Studies of Science 28, pp. 713-740.

Texte complémentaire :

  • Olivier Leclerc (2013), « Présentation », in Sheila Jasanoff (traduite et présentée par Olivier Leclerc), Le droit et la science en action (Dalloz, Paris), pp. 5-23.

 28 janvier 2021 : Séance 11 – Mythes et limites de la démocratie technique

À lire :

  • Michel Callon (1998), « Des différentes formes de démocratie technique », Annales des mines : Responsabilité et environnement 9, pp. 63-73.
  • Dominique Pestre (2011), « Des sciences, des techniques et de l'ordre démocratique et participatif »,
 Participations 2011/1, pp. 210-238.

4 février 2021 : Séance 12 – Réflexions sur certains cadrages implicites des STS – Conclusion

À lire :

  • Dominique Pestre (2012), « Épistémologie et politique des Science and Transnational Studies », Revue d’Anthropologie des Connaissances 2012/3, vol. 6, pp. 1-24.
  • David Edgerton (2017) « The political economy
of science. Prospects and retrospects », in Tyfield et al. (eds), The Routledge Handbook of the Political Economy of Science (Taylor & Francis, London), pp. 21-31.
  • Savoirs en sociétés-Histoire des sciences, des techniques et des savoirs – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral, autre (participation orale)
  • Emanuel Bertrand [référent·e]   maître de conférences / Centre Alexandre-Koyré. Histoire des sciences et des techniques (CAK)
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

contacter l'enseignant par courriel.

Direction de travaux des étudiants

contacter l'enseignant par courriel.

Réception des candidats
-
Pré-requis

aucun.

  • Campus Condorcet
    Salle 3.06
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    1er semestre / hebdomadaire, jeudi 09:00-11:00
    du 5 novembre 2020 au 4 février 2021


Intervenant·e·s


  • Emanuel Bertrand [référent·e]   maître de conférences / Centre Alexandre-Koyré. Histoire des sciences et des techniques (CAK)

Planning


  • Campus Condorcet
    Salle 3.06
    Centre de colloques, Cours des humanités 93300 Aubervilliers
    1er semestre / hebdomadaire, jeudi 09:00-11:00
    du 5 novembre 2020 au 4 février 2021


Description


Type d'UE
Séminaires de tronc commun
Disciplines
Histoire, Philosophie et épistémologie, Sociologie
Page web
-
Langues
français
Mots-clés
Études des sciences contemporaines Histoire des sciences et des techniques Philosophie politique Sciences Sociohistoire
Aires culturelles
Amérique du Nord Europe

L’Unité d’Enseignement (U.E.) « Sciences et technologies en société » est centrée sur la lecture et la discussion d’un ensemble de textes illustrant différents thèmes liés à la production de connaissances et de pratiques scientifiques et technologiques, et à leur déploiement en société, essentiellement à l’époque contemporaine. Cette UE s’intéresse également aux enjeux politiques associés à ces connaissances et à ces pratiques Les textes sélectionnés proviennent en partie du domaine académique, proche de l’histoire des sciences, intitulé « étude des sciences et des technologies » (traduction de Science and technology studies, ou STS), mais aussi d’autres disciplines telles que la philosophie politique, les sciences politiques, l’histoire, la sociologie, ou encore l’histoire de l’économie.

Organisation

Chaque séance est organisée de la façon suivante :

  • Chaque texte est présenté par un étudiant. L’exposé correspondant, d’une durée de 20 minutes, doit comprendre trois éléments :
  1. une présentation rapide de l’auteur et du contexte
  2. un résumé complet du texte
  3. iun questionnement permettant d’ouvrir la discussion

Cet exposé sera ensuite retranscrit sous la forme d’une fiche de lecture, qui sera envoyée à l’enseignant au plus tard le 12 février 2021.

  • Chaque texte est discuté collectivement par l’ensemble des étudiants et l’enseignant.
  • L’enseignant apporte des éléments complémentaires en cours de séance.

Travaux personnels et évaluation

Cette U.E. demande un travail personnel, important et régulier, de lecture des textes étudiés. C’est à cette condition que chacun peut contribuer activement aux discussions et pleinement bénéficier des séances.

L’assiduité aux séances de l’UE est obligatoire. Au-delà de 3 absences non justifiées (certificat médical ou cas de force majeure), il est impossible de valider l’UE.

L’évaluation des étudiants résulte de la prise en compte de trois aspects de leur travail :

  • la fiche de lecture (sur 7 points)
  • la présentation d’un texte en séance (sur 7 points)
  • la participation active aux discussions pendant les séances (sur 6 points)

Programme des séances :

5 novembre 2020 : Séance 1 - Introduction - Les transformations contemporaines des relations entre sciences, technologies, États, marchés et espace public

À lire :

  • Michael Gibbons (1994), « The emergence of a new mode of knowledge production », in Ulrike Felt and Helga Nowotny (eds), Social studies of science in an international perspective (University of Vienna, Vienna), pp. 55-66.
  • Dominique Pestre (2003), « Chapitre 1 – La proposition de l’historien. Savoirs et pouvoirs du XVIe au XIXe siècle », in Science, argent et politique. Un essai d'interprétation (INRA Éditions, Paris), pp. 13-37.

12 novembre 2020 : Séance 2 - Comment étudier une controverse sociotechnique ?

 À lire :

  • Michel Callon (1986), « Eléments pour une sociologie de la traduction : la domestication des coquilles St Jacques et des marins pêcheurs dans la baie de St Brieuc », L'année sociologique 36, pp.169-207.
  • Christophe Bonneuil, Pierre-Benoît Joly, Claire Marris (2008), « Disentrenching experiment ? The construction of GM-crop field trials as a social problem », Science, Technology and Human Values 33, pp. 201-229.

19 novembre 2020 : Séance 3 – Sciences, publics et expertises

À lire :

  • Brian Wynne (1996), « Misunderstood misunderstanding: Social identities and the public upgrade of science », in Alan Irwin and Brian Wynne (eds), Misunderstanding science? (Cambridge University Press, Cambridge), pp. 19-46.
  • Harry Collins and Robert Evans (2002), « The third wave of science studies: studies of expertise and experience », Social Studies of Science 32, pp. 235-296.

26 novembre 2020 : Séance 4 - Qu’est-ce qu’une idéologie ?

À lire :

  • Marcel Gauchet (2001), « Croyances religieuses, croyances politiques », Le Débat 115, pp. 3-12.

3 décembre 2020 : Séance 5 – Idéologie néolibérale et artificialisation du monde

À lire :

  • Marcel Gauchet (2017), L’avènement de la démocratie IV. Le nouveau monde (Gallimard, Paris), pp. 644-655.
  • Sylvain Piron (2018), « Chapitre III – L’âge du plastique », in L’occupation du monde (Zones sensibles, Le Kremlin-Bicêtre), pp. 73-96.

10 décembre 2020 : Séance 6 - Technologies, politique et démocratie

À lire :

  • Langdon Winner (1986), « Do artifacts have politics? », in The whale and the reactor: a search for limits in an age of high technology (University of Chicago Press, Chicago), pp. 19-39.
  • Timothy Mitchell (2009), « Carbon Democracy », Economy and Society 38, pp. 399-432.

17 décembre 2020 : Séance 7 - L’économie de la science

 À lire :

  • Philip Mirowski (2011), « The ‘Economics of Science’ as Repeat Offender », in Science Mart. Pivatizing American Science (Harvard University Press, Cambridge), pp. 41-83.

7 janvier 2021 : Séance 8 – Transformations de l’Université depuis le tournant néolibéral

À lire :

  • Sheila Slaughter (2006), « Academic Freedom and the Neoliberal State », texte non publié dans cette version.
  • Marcel Gauchet (2009), « Vers une "société de l’ignorance" ? », Le Débat 156, pp. 144-166.

14 janvier 2021 : Séance 9 – La société du risque

À lire :

  • Ulrich Beck (1986), « Chapitre 7 – Une science au-delà de la vérité et de la rationalité émancipatrice ? », in La société du risque. Sur la voie d’une autre modernité (Flammarion, Paris, 2008 ; 1ère édition : Suhrkamp Verlag, Francfort, 1986), pp. 341-398.

Texte complémentaire :

  • Yannick Barthe (2012), « Aux risques du passé », La Vie des idées, 19 octobre 2012. URL : http://www.laviedesidees.fr/Aux-risques-du-passe.html

21 janvier 2021 : Séance 10 – Sciences et droit

À lire :

  • Sheila Jasanoff (1998), « The eye of everyman: witnessing DNA in the 
Simpson trial », Social Studies of Science 28, pp. 713-740.

Texte complémentaire :

  • Olivier Leclerc (2013), « Présentation », in Sheila Jasanoff (traduite et présentée par Olivier Leclerc), Le droit et la science en action (Dalloz, Paris), pp. 5-23.

 28 janvier 2021 : Séance 11 – Mythes et limites de la démocratie technique

À lire :

  • Michel Callon (1998), « Des différentes formes de démocratie technique », Annales des mines : Responsabilité et environnement 9, pp. 63-73.
  • Dominique Pestre (2011), « Des sciences, des techniques et de l'ordre démocratique et participatif »,
 Participations 2011/1, pp. 210-238.

4 février 2021 : Séance 12 – Réflexions sur certains cadrages implicites des STS – Conclusion

À lire :

  • Dominique Pestre (2012), « Épistémologie et politique des Science and Transnational Studies », Revue d’Anthropologie des Connaissances 2012/3, vol. 6, pp. 1-24.
  • David Edgerton (2017) « The political economy
of science. Prospects and retrospects », in Tyfield et al. (eds), The Routledge Handbook of the Political Economy of Science (Taylor & Francis, London), pp. 21-31.

Master


  • Savoirs en sociétés-Histoire des sciences, des techniques et des savoirs – M1/S1-M2/S3
    Suivi et validation – semestriel hebdomadaire = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral, autre (participation orale)

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

contacter l'enseignant par courriel.

Direction de travaux des étudiants

contacter l'enseignant par courriel.

Réception des candidats
-
Pré-requis

aucun.