UE12 - Espaces, acteurs et dynamiques du travail en milieu colonial


Planning


  • 54 bd Raspail
    Salle A04_47
    54 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / bimensuel (2e/4e), jeudi 13:00-15:00
    du 12 novembre 2020 au 10 juin 2021


Description


Dernière modification : 7 octobre 2020 15:21

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
anglais espagnol français
Mots-clés
Coloniales (études) Dynamiques sociales Empire Espace Ethnicité Globalisation Racismes et races Spatialisation, territoires Travail Ville
Aires culturelles
Amériques Atlantiques (mondes) Ibérique (monde)
Intervenant·e·s
  • Jean-Paul Zuñiga [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Groupe d'études ibériques (CRH-GEI)

Ce séminaire s’intéresse à la spatialisation des dynamiques sociales des villes coloniales lues à travers les pratiques des acteurs du travail urbain, trop souvent abordées à travers le seul critère de la couleur de la peau. Couleur, ethnicité et  race sont en effet des catégories imprégnant l’historiographie des mondes coloniaux, suggérant implicitement leur rôle en tant que principes explicatifs de ces sociétés. À partir d’une démarche d’histoire sociale, ce séminaire se propose au contraire d’aborder le monde du travail urbain à travers les pratiques des acteurs sociaux, porteuses aussi de visions du monde, et non seulement à travers les discours savants de l’époque. Ce travail permettra de resituer la question de la couleur à l’intérieur des diverses réalités urbaines du monde colonial hispanique, sans perdre de vue une perspective comparée avec d’autres réalités. La maison, le quartier, la ville et son territoire, les interactions sociales dont ils étaient le théâtre, seront ainsi au cœur de nos recherches, particulièrement attentives à l’inscription spatiale et territoriale des parcours sociaux et identitaires.

Ouvert aux étudiants de doctorat et de master, ce séminaire fait une large place à la présentation et à la discussion d'outils méthodologiques, certaines séances étant de ce point de vue des ateliers de recherche. Un mini colloque des participants au séminaire clôture l'activité de l'année.

12 novembre 2020 : Introduction générale :  Histoire sociale et histoire des mondes américains :

26 novembre 2020 : Sangre, casta, Raza : clé coloniale pour lire l’histoire sociale ?

10 décembre 2020 : Structure de l’Empire et formes de socialisation

14 janvier 2021 : Dominer l’espace : la ville et la gestion des ressources

28 janvier 2021 : Les formes du travail : statut, genre, âge

11 février 2021 : L’enjeu de la captation de la main d’œuvre

25 février 2021 : De l’atelier à l’obraje, des variations chronologiques et spatiales

11 mars 2021 : Journée étudiants

25 mars 2021 : Séminaire atelier : Les lieux du travail.

8 avril 2021 : Travail artisanal et monde colonial : statut social et position sociale

mai 2021 (attention la date se situe hors de l'alternance régulière du séminaire) : Esclavage et travail artisanal

27 mai 2021 : Hiérarchies artisanales et dynamiques sociales urbaines


Master


  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral
  • Séminaires de recherche – Territoires, espaces, sociétés – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture

Renseignements


Contacts additionnels
-
Informations pratiques

contacter l'enseignant par courriel.

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

contacter l'enseignant par courriel.

Pré-requis

français, espagnol, anglais lus.

Dernière modification : 7 octobre 2020 15:21

Type d'UE
Séminaires DE/MC
Disciplines
Histoire
Page web
-
Langues
anglais espagnol français
Mots-clés
Coloniales (études) Dynamiques sociales Empire Espace Ethnicité Globalisation Racismes et races Spatialisation, territoires Travail Ville
Aires culturelles
Amériques Atlantiques (mondes) Ibérique (monde)
Intervenant·e·s
  • Jean-Paul Zuñiga [référent·e]   directeur d'études, EHESS / Groupe d'études ibériques (CRH-GEI)

Ce séminaire s’intéresse à la spatialisation des dynamiques sociales des villes coloniales lues à travers les pratiques des acteurs du travail urbain, trop souvent abordées à travers le seul critère de la couleur de la peau. Couleur, ethnicité et  race sont en effet des catégories imprégnant l’historiographie des mondes coloniaux, suggérant implicitement leur rôle en tant que principes explicatifs de ces sociétés. À partir d’une démarche d’histoire sociale, ce séminaire se propose au contraire d’aborder le monde du travail urbain à travers les pratiques des acteurs sociaux, porteuses aussi de visions du monde, et non seulement à travers les discours savants de l’époque. Ce travail permettra de resituer la question de la couleur à l’intérieur des diverses réalités urbaines du monde colonial hispanique, sans perdre de vue une perspective comparée avec d’autres réalités. La maison, le quartier, la ville et son territoire, les interactions sociales dont ils étaient le théâtre, seront ainsi au cœur de nos recherches, particulièrement attentives à l’inscription spatiale et territoriale des parcours sociaux et identitaires.

Ouvert aux étudiants de doctorat et de master, ce séminaire fait une large place à la présentation et à la discussion d'outils méthodologiques, certaines séances étant de ce point de vue des ateliers de recherche. Un mini colloque des participants au séminaire clôture l'activité de l'année.

12 novembre 2020 : Introduction générale :  Histoire sociale et histoire des mondes américains :

26 novembre 2020 : Sangre, casta, Raza : clé coloniale pour lire l’histoire sociale ?

10 décembre 2020 : Structure de l’Empire et formes de socialisation

14 janvier 2021 : Dominer l’espace : la ville et la gestion des ressources

28 janvier 2021 : Les formes du travail : statut, genre, âge

11 février 2021 : L’enjeu de la captation de la main d’œuvre

25 février 2021 : De l’atelier à l’obraje, des variations chronologiques et spatiales

11 mars 2021 : Journée étudiants

25 mars 2021 : Séminaire atelier : Les lieux du travail.

8 avril 2021 : Travail artisanal et monde colonial : statut social et position sociale

mai 2021 (attention la date se situe hors de l'alternance régulière du séminaire) : Esclavage et travail artisanal

27 mai 2021 : Hiérarchies artisanales et dynamiques sociales urbaines

  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire du monde/histoire des mondes – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral
  • Séminaires de recherche – Histoire-Histoire et sciences sociales – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – fiche de lecture, exposé oral
  • Séminaires de recherche – Territoires, espaces, sociétés – M1/S1-S2-M2/S3-S4
    Suivi et validation – annuel bi-mensuelle = 6 ECTS
    MCC – exposé oral, fiche de lecture
Contacts additionnels
-
Informations pratiques

contacter l'enseignant par courriel.

Direction de travaux des étudiants

sur rendez-vous.

Réception des candidats

contacter l'enseignant par courriel.

Pré-requis

français, espagnol, anglais lus.

  • 54 bd Raspail
    Salle A04_47
    54 bd Raspail 75006 Paris
    annuel / bimensuel (2e/4e), jeudi 13:00-15:00
    du 12 novembre 2020 au 10 juin 2021

Suivant le modus operandi des années passées, ce séminaire est fondé sur la discussion de l’historiographie récente et ancienne sur les questions du travail en Amérique espagnole, confrontée à l’analyse de documents d’archives effectuée en commun. Ces deux aspects nourrissent la réflexion sur le « colonial », fil rouge parcourant les travaux du séminaire.

Cette année le séminaire s’est construit autour de trois temps inégalement développés.

La première tâche à laquelle nous nous sommes attelés a été la définition et la discussion des termes mêmes de cet enseignement. Les discussions ont ainsi porté sur la définition de la question du travail et de ses acteurs : qui étaient les travailleurs et les travailleuses dans l’Amérique espagnole ? La catégorie renvoie-t-elle forcément à des groupes subalternes ou a-t-on affaire à des groupes hétérogènes aux assignations et inscriptions sociales différenciées ? La question du travail masculin, le moins difficilement repérable a ainsi été confrontée à celle du travail féminin, passé sous silence le plus souvent dans nos sources et, dans une moindre mesure, à celle du travail des enfants. Ces populations ont ensuite été situées aussi bien dans les divres cadres urbains américains (très différents les uns des autres) mas également à l’intérieur de juridictions intégrant largement ce que la recherche conçoit habituellement comme des espaces urbains d’une part et des espaces ruraux de l’autre. Le caractère intégré de ces deux catégories de la recherche figure parmi les pistes que le séminaire a essayé de creuser.

Un deuxième aspect qui a longuement retenu notre attention ont été les lieux même du travail, à travers l’étude de deux formes spéfifiques, l’atelier et l’obraje ou manufacture textile. Aussi bien rurales qu’urbaines, ces structures nous ont intéressé du point de vue de leur imbrication dans le territoire, mais également en tant qu’unités architecturales dont nous avons essayé de lire la logique et la philosophie.

Ce deux étapes du travail du séminaire a ensuite permis l’ouverture de la discussion sur la question du salaire et ses différentes formes comme élément de définition des divers statuts de travailleurs dans l’Amérique espagnole. La question est d’autant plus centrale que différents catégories de personnes, libres, semi-libres ou esclaves pouvaient recevoir un salaire, dont le montant était théoriquement déterminé par les règles municipales.

Publications

Livres

- Casta, raza, lazo social. El léxico de la pertenencia en la América española, siglos XVII-XVIII, Granada, Editorial de la Universidad de Granada – Colección Historia, 2021.

- (dir. en collaboration avec Stéphane Jettot), Genealogy and Social Status in the Enlightenment, Oxford University Press, 2021.

Articles

« Recensements et proto-démographie impériale en Amérique espagnole au XVIIIe siècle : racialisation précoce ou biais historiographique ? », Revue d’Histoire moderne et contemporaine, n° 68/3, 2021, pp. 37-63.

« ‘Muchos negros, mulatos y otros colores’. Cultura visual y saberes coloniales en el siglo XVIII », [traduction] in Rafael Castañeda García, Juan Carlos Ruiz Guadalajara (coord.), Africanos y afrodescendientes en la América Hispánica Septentrional. Espacios de convivencia, sociabilidad y conflicto, San Luis, El Colegio de San Luis/Red Columnaria, 2020, pp. 421-458.

« Dialoghi transimperiali. Registri di cattolicità e censimenti nell’America spagnola del XVIII secolo », dans Alessandro Buono, Matteo Giuli (éds), Archivi del mondo moderno. Pratiche, conflitti, convergenze, Rome, Carocci Editore, 2020, pp. 97-111.